RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

L'Actu politique vu par le Galion..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: concours de Miss Elysée .. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 7:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On nous dit rien, on nous cache tout : Carla est entrée au musée Grévin ??
Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 16:26

Psycho99 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
On nous dit rien, on nous cache tout : Carla est entrée au musée Grévin ??

Tu plaisantes là ou quoi ? lol ... Ce n'est pas possible que ce soit la Carlita ou alors ils l'ont complètement ratée ! :face:


Dernière édition par Aném le Ven 27 Jan - 16:42, édité 2 fois
avatarPikatchuRegulier
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 16:40

Quand les politiques refont l'histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retour sur les phrases "historiques" de la semaine.

A moins de 100 jours de la présidentielle, la classe politique fait un saut dans le passé...parfois à ses dépens. Retour sur les petites phrases de la semaine.

Back to the future. "Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés, nous avons vécu des épreuves drôlement plus difficiles que celles que nous avons à vivre aujourd'hui". Le candidat centriste Hervé Morin, 50 ans, s'emballant dimanche dernier lors d'un déplacement à Nice.

Le spectre des années 30
. "Nous pourrions sombrer de nouveau dans un épisode digne des années 30". La directrice générale du Fond monétaire international (FMI), Christine Lagarde, mettant en garde contre un scénario noir si l'Europe ne trouve pas la parade à la crise de la dette.

Après l'hiver 54, l'hiver 95
. "Hier, tout avait disparu, il était redevenu l'homme froid (...) avec un sourire arrogant". L'eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit, après l'intervention du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, jeudi, face au socialiste François Hollande, même s'il "l'aime bien".

Rétablir la vérité historique. "Cette histoire ne s’est pas arrêtée - comme le montrait le film qui a été montré au Bourget - en 2002. Non. Après 2002, il y a eu beaucoup de choses. Il y a eu 2007. Il y a eu pour la première fois une femme au second tour de l’élection présidentielle et cette femme était socialiste". Ségolène Royal, sur Europe 1, après le discours du candidat socialiste à la présidentielle François Hollande, dans lequel elle n'a pas été citée.

Tirer les leçons de l'histoire. "Le conservateur, c'est lui. Regardez les vieilles recettes qu'il propose, notamment sur l'éducation ou ses propositions sur la laïcité, qui datent du début du siècle dernier". Jean-Pierre Raffarin, critiquant sur Europe 1 le programme du candidat socialiste.

L'histoire aux historiens. "Le génocide arménien est une réalité de l'Histoire. Simplement, j'ai fait partie de ceux qui, avec Bernard Accoyer, considéraient qu'ils n'étaient pas du rôle du parlement d'écrire l'Histoire". Gérard Larcher, sénateur UMP, réagissant sur Europe 1 à l'adoption définitive par le Sénat lundi d'une proposition de loi punissant la négation des génocides.

On ne badine pas avec l'histoire. "N'est pas Mitterrand qui veut". L'ex-ministre (UMP) des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie réagissant au premier grand meeting de François Hollande dimanche au Bourget.

Source => SFR Info avec Europe 1




avatarPikatchuRegulier
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 16:54

Débat Hollande-Juppé : le candidat l'emporte sur l'ancien premier ministre -VIDÉOS

Les observateurs avaient salué un débat équilibré jeudi soir, entre François Hollande et Alain Juppé, sur France2. Mais ils avaient accordé la victoire aux points au candidat socialiste. Selon un sondage paru ce vendredi, les électeurs font de même.

Globalement, François Hollande a plutôt réussi son passage télévisuel sur Des paroles et des actes, qui a attiré 5,4 millions de téléspectateurs, une des meilleures audiences de l'émission. L'élu de Corrèze a été jugé "convaincant" par 53% des Français, notamment sur l'emploi, selon une enquête réalisée par l'institut TNS Sofres et Mediaprism pour I>Télé.

Quant au duel, qui a duré une trentaine de minutes, les téléspectateurs interrogés ont estimé à 53% qu'Hollande était "convaincant" contre 40% pour le ministre des Affaires Étrangères. Ils sont 22% à avoir trouvé François Hollande "tout à fait convaincant" contre 11% Alain Juppé. Outre un débat très technique sur la crise économique, l'échange, "courtois" et incisif" selon le ministre des Affaires étrangères, a notamment été marqué par les accusations "d'arrogance" que se sont renvoyées les deux interlocuteurs.






Huffpost.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 19:35

Il manque du monde quand même,on ne peut pas bloquer que sur Sarko,Hollande,Marine..L'avis des petit partis par exemple,pour qui ils donnerons les consignes de votes et tout ça..
J'aime bien le petit postier Besancenot,je suis sur qu'un jour il auras assez de soutien pour être Président.En tout cas qu'il se fasse recruter déjà,qu'il affine tout ça et un jour il sera l'élu.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Ven 27 Jan - 22:34

Nicolas Sarkozy espère le grand pardon. Faire oublier le bling bling, les faux pas et les formules déplacées qui ont écorné son image jusque dans son propre électorat. Toutes ces taches qui marquent le début du quinquennat et l'esprit des Français. La nuit du Fouquet's au soir de son élection, le 6 mai 2007, la croisière sur le yacht de Bolloré, le "casse-toi pov' con" lancé à un quidam au Salon de l'agriculture en 2008, la tentative de nomination de son fils à la tête du quartier d'affaires de la Défense (EPAD) en 2009, autant d'outrances qui le poursuivent encore. Des fautes originelles.
"Normalement, il devrait être réélu dans un fauteuil", estime l'un de ses conseillers. Si seulement il n'y avait pas eu ces fichues deux premières années… Le président, qui se prépare à affronter le candidat autoproclamé "normal" François Hollande, sait qu'il doit prouver qu'il a changé. Son objectif : s'humaniser. Et quoi de mieux pour adoucir son image que de reconnaître ses péchés ? Samedi 21 janvier, lors d'une longue soirée à la résidence du préfet de Guyane, Nicolas Sarkozy s'est essayé à l'exercice du mea culpa devant une quinzaine de journalistes, qui préfigure peut-être ce qu'il fera quand il entrera véritablement en campagne.
LA THÉRAPIE, "C'EST CIVILISÉ"
Entre fausses confidences et regrets sincères, il s'est livré à un exercice de vérité ayant pour seul but de faire passer un message : "Je ne suis pas l'homme que vous croyez." "Ce qui me fascine dans tous les grands personnages de l'histoire, c'est ce qu'ils ont raté. On n'apprend rien de ses succès, a-t-il ainsi confié. J'ai toujours pensé que j'étais le premier responsable de mes erreurs. J'ai toujours assumé. La seule façon d'accepter de prendre de l'âge, c'est d'essayer d'être meilleur. Il faut reconnaître ses erreurs. Il est capital de savoir s'auto-analyser." Mais pas question, pour lui, de se livrer à une réelle thérapie : "Je n'en ai jamais ressenti le besoin, mais si on en a besoin, c'est extrêmement utile. C'est civilisé", ajoute-t-il étrangement.
Au divan, Nicolas Sarkozy préfère les conversations à bâtons rompus avec les journalistes. Ce soir-là, il égrène ses fautes. L'épisode de l'EPAD, que son fils Jean briguait en 2009 ? "Je le regrette. Il a beaucoup souffert. Je n'ai pas vu venir le problème. Cette fonction n'était pas payée, il n'y avait pas de bureau, pas de secrétariat, pas de chauffeur. C'était néanmoins une erreur mais ça aurait été un de mes amis, j'aurais fait la même erreur."
Jean Sarkozy lors de son passage au journal de France 2, le 22 octobre 2009. Le fils cadet du chef de l'Etat a annoncé qu'il renonçait à briguer la présidence de l'EPAD.REUTERS/HO
Son voyage tant photographié avec Carla Bruni en Egypte et en Jordanie à la fin de l'année 2007 ? "Pour moi, je partais simplement en Egypte entre le 25 et le 31 décembre, mais cela aussi était une erreur. Quand ils m'ont vu heureux, les Français se sont dit : 'Il nous abandonne. On a élu Bionic et il est heureux'. A Noël, cette année [2011], je ne suis pas parti en vacances car, avec la crise, les Français n'auraient pas compris."
Les mises en orbite de Rachida Dati et Rama Yade avant de les lâcher en milieu de quinquennat ? " Sans doute ai-je fait une erreur de leur donner trop et trop vite. Je protégerai davantage Rachida et Rama si c'était à refaire. Avec Nathalie [Kosciusko-Morizet], j'ai mieux préparé cela. Elle était prête quand elle a eu des responsabilités importantes. Je n'ai pas eu cette prudence pour les autres, j'en porte une responsabilité." En revanche, aucun regret sur l'ouverture pourtant si critiquée dans son camp. "La France est un pays violent, on a besoin de gens différents dans les équipes. Non seulement je recommencerais mais j'irais plus loin, jure-t-il. Le monocolore chiraquien ou socialiste, ce n'est pas ce qu'il faut à la France."
RECHUTES
Ce n'est pas la première fois que le président s'excuse d'être ce qu'il est. Dès le mois de juillet 2009, il avait fait un acte de contrition dans un entretien accordé au Nouvel Observateur. L'hebdomadaire l'interroge sur sa réplique vive à Laurent Joffrin, alors patron de Libération, lors de sa première conférence de presse en janvier 2008 : "Est-ce ce dont je suis le plus fier dans mon début de mandat, certainement pas", avait confessé le président. Avant d'ajouter : "J'ai commis des erreurs. Est-ce que tout ce qui m'est reproché l'est injustement ? Non."
Seul problème, le président a souvent rechuté. Au mois de septembre suivant, il trébuche sur le terrain familial. Il ne comprend pas que l'élection de son fils à la tête de l'EPAD ne passe pas dans l'opinion. "A travers cette polémique, qui est visé ? Ce n'est pas mon fils. C'est moi. Ceux qui ne se sont jamais faits à mon élection et qui n'ont rien à dire sur le fond essaient d'attaquer sur tous les sujets avec une mauvaise foi et une méchanceté qui ne trompera pas les Français", s'enferrait-il dans un entretien au Figaro en octobre 2009.
Un an plus tard, c'est sur le terrain politique que Nicolas Sarkozy s'obstine, après son discours de Grenoble sur les Roms et la déchéance de la nationalité. Il est d'autant plus agressif qu'il est mis en cause sur le terrain des droits de l'homme, et accuse violemment, lors de sa conférence de rentrée à Bruxelles, en septembre 2010, la commissaire européenne aux droits de l'homme, la Luxembourgeoise Viviane Reding. Il faut attendre le remaniement ministériel de novembre et le lâchage de l'électorat catholique pour qu'il consente, du bout des lèvres : "J'ai renoncé à l'identité nationale comme mots parce que cela suscite des malentendus", explique-t-il à la télévision le 16 novembre 2010. Et d'ajouter : "Mais sur le fond, je ne renonce pas." Ces contritions pouvaient paraître trop tardives ou partielles pour être sincères.
"HYPER-INTIME"
Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy hésite à franchir le pas. Doit-il se contenter de ces petites confidences distillées aux journalistes ou adresser directement ses regrets aux Français ? Il pourrait en dire quelques mots lors de son interview télévisée, dimanche 29 janvier. Une sorte de teasing avant un propos écrit : une lettre aux Français, un livre, un support électronique. Sur ce sujet, il n'a pas tranché. "Je ne sais pas si je vais le faire, disait-il le 21 janvier. Il faudrait le faire de façon extrêmement précise, ça nécessiterait un gros travail personnel. C'est de l'hyper-intime". "La maladie du moment, c'est l'image. Rien ne passe par l'image, dit celui qui en a tant usé. L'écrit, c'est personnel. Pour l'instant, je ne prends pas de notes, je n'ai pas de journal. Mais, si je devais dire des choses, je le ferais pleinement."
Son entourage est divisé sur la question. Faut-il un mea culpa uniquement sur le terrain intime ou doit-il être élargi à des choix politiques qui ont pu blesser ? "Il y a un débat entre nous, reconnaît son ami Brice Hortefeux. L'acte de contrition sur les choix politiques, c'est prendre le risque d'ouvrir la boîte de Pandore. Certains sont pour le droit d'inventaire. Mais d'autres, dont je fais partie, pensent qu'il faut fendre l'armure sur le plan personnel, surtout sur le début du quinquennat." Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture, est en faveur du droit d'inventaire. Appelant à l'"humilité", un mot dans toutes les bouches à droite, il a concédé, le 19 janvier sur Europe 1, qu'"il y a eu des échecs", citant le débat sur l'identité nationale.
"ERREURS ANECDOTIQUES", DIT JUPPÉ
Alain Juppé, ministre des affaires étrangères, est très réservé. "Il y a tellement d'adversaires qui nous critiquent que ce n'est pas la peine d'en rajouter, dit-il. Chirac était d'avis de ne jamais reconnaître ses erreurs. Dans le feu du combat, ce n'est pas le moment." Il admet tout de même que "quelques erreurs ont été commises, mais elles sont anecdotiques par rapport à tout ce qui a été fait".
L'enjeu est de ne pas retomber dans l'impudeur privée, alors que les Français veulent que le président reste dans la majesté du chef de l'Etat. "Il ne faut ni quelque chose de voyeur, ni quelque chose qui élude les sujets", considère un dirigeant de l'UMP. Au Nouvel Observateur, M. Sarkozy avait donné, par allusion, l'explication de la nuit du Fouquet's, voulue par Cécilia qui lui échappait. "Cela correspondait à une époque de ma vie personnelle qui n'était pas facile et où j'avais à me battre sur plusieurs fronts", avait-il dit, avant de reconnaître : "J'ai eu tort." L'ancien ministre socialiste Claude Allègre l'a dit franchement dans son livre paru en janvier, Sarko ou le Complexe de Zorro (Plon, 292 pages, 20 euros) : "Si cet homme s'est parfois égaré, c'est par amour pour cette femme. Son départ l'a déstabilisé. Mais est-ce une faute pour un homme, même président, d'aimer une femme ?" Nicolas Sarkozy doit-il l'écrire ou le laisser dire ?
Arnaud Leparmentier et Vanessa Schneider
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et la dernière chose qu'il regrette : avoir envoyé Juppé au face à face [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Sam 28 Jan - 11:16

Parrainages, NPA: Besancenot écrit à l'UMP, au PS, au Front de gauche et à EELV

L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 R-NPA_SIGNATURES_000_PAR1204740-large570

À peine 400 parrainages reçus, et plus qu'un mois et demi pour rassembler le reste. Olivier Besancenot, ex-candidat à la présidentielle, a écrit vendredi 27 janvier une lettre ouverte aux partis et à leurs élus, pour leur demander de faciliter la récolte des 500 parrainages nécessaires à la candidature de Philippe Poutou pour le NPA.

S'adressant notamment à l'UMP, au PS, au Front de gauche, à Europe Ecologie-Les Verts et à leurs élus, il explique: "Le NPA approche les 400 parrainages, mais nous ne sommes toujours pas assurés que Philippe Poutou puisse être candidat" alors que des "centaines de militants ont dû faire des milliers de kilomètres pour aller à la rencontre de plusieurs milliers d'élus".

La date limite pour déposer son dossier au Conseil constitutionnel est fixée au 16 mars.

"Cette règle des parrainages, véritable barrière administrative, nous apparaît comme profondément antidémocratique" car "les partis +majoritaires+ qui ont le plus d'élus contrôlent, de fait", ce "système qui se reproduit de lui-même", ajoute le postier de Neuilly.

"Nous appelons donc les partis politiques ayant une représentation dans les institutions à cesser de faire pression sur les élus et à prendre position sur les parrainages pour d'autres organisations politiques telles que le NPA", demande Olivier Besancenot.

Début janvier, Philippe Poutou et Olivier Besancenot avaient déjà écrit une lettre aux élus socialistes dans ce même objectif.

Outre le NPA, Le Front national a aussi des difficultés à rassembler les parrainages nécessaires. Jeudi 26 janvier, Marine Le Pen a affirmé qu'elle comptait demander aux sénateurs et députés de prendre position sur l'anonymat des parrainages d'élus pour la présidentielle, en promettant de rendre public les résultats en vue des législatives.

Huffpost.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Sam 28 Jan - 11:20

Ben, Poutou n'arrivant pas à décoller (et pour cause... je crois qu'il faut le marier à Eva [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] !!)
il serait temps que le Besancenot surdoué de la politique se réveille !
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Sam 28 Jan - 11:23

Et dans la série " je regrette " mea culpa blabla ...( non mais, il nous prend vraiment pour des abrutis c'est vrai que de fréquenter Morano, Douillet, Dati, Mireille Mathieu .. ça n'aide pas )
VOICI : je regrette d'avoir dit que je ne regrettais pas : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Sam 28 Jan - 19:25

C'est pas sans regret alors... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dommage... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Courage pour Besancenot et son parti,j'espere qu'il seront représenté quand même..
C'est pas des concurrents direct pour nos têtes de liste mais pour que leur parti perdure il faut qu'il soit visible,qu'il atteigne au moins les 5%de suffrages pour continuer a exister sans devoir se serrer la ceinture,donc mon premier vote ira pour eux,si ils arrivent a être dans la course.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Allez, petit postier,prend ton vélo et récupère ces signatures..on comptent sur toi..^^ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Sam 28 Jan - 19:35

Actu-One a écrit:
C'est pas sans regret alors... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dommage... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Courage pour Besancenot et son parti,j'espere qu'il seront représenté quand même..
C'est pas des concurrents direct pour nos têtes de liste mais pour que leur parti perdure il faut qu'il soit visible,qu'il atteigne au moins les 5%de suffrages pour continuer a exister sans devoir se serrer la ceinture,donc mon premier vote ira pour eux,si ils arrivent a être dans la course.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Allez, petit postier,prend ton vélo et récupère ces signatures..on comptent sur toi..^^ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
là je plussoie ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 14:45

Un peu d'humour lol

Sarko , Morano , Hortefeux tout le monde y passe ...+ une ITW d'un membre d'Anonymous..



Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 16:49

MERCI ma SUGAR pour ce moment de détente qui m'a bien fait rire,
surtout que je trouve Stéphane hilarant lol

BISOUS
avatarPikatchuRegulier
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 23:30

Aném a écrit:
MERCI ma SUGAR pour ce moment de détente qui m'a bien fait rire,
surtout que je trouve Stéphane hilarant lol

BISOUS

Faut bien en rire parfois !! Bisous Anémone Psycho Actu BISOU BISOUS
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 23:32

Intervention Sarkozy: la CSG augmente de 2 points. Les conséquences sur vos finances.

Il faut le voir pour le croire. C'est sous un président de droite que la taxation des revenus du patrimoine ont été la plus alourdie. Nicolas Sarkozy vient en effet d'annoncer ce dimanche une hausse de 2 points de la CSG (contribution sociale généralisée), qui s'applique à la plupart des placements. Les dernières hausses étaient pourtant récentes: elles datent du 3 janvier 2011 et d'octobre 2011. Si bien qu'à force, on finit par ne plus s'y retrouver...

Quels placements sont concernés?
La quasi-totalité des placements sont soumis aux prélèvements sociaux: assurance-vie, dividendes, plus-values sur les actions ou sur l'immobilier, livrets d'épargne, Plan d'Epargne Logement (PEL), dividendes... Les seules exceptions notables sont le livret A et le LDD (ex-codevi).

Combien faudra-t-il désormais payer?
Pour l'assurance-vie ou le PEL, voire sur la vente d'une résidence secondaire ou d'un investissement locatif, les gains peuvent être exonérés d'impôt. En revanche, ils sont soumis aux prélèvements sociaux qui atteindront, avec cette nouvelle hausse, 15,5% des gains. Ils étaient de 10% en 1998 et de 12,1% lorsque Nicolas Sarkozy a remporté les élections.

Le taux d'imposition a lui aussi explosé

Pour les autres placements, ou lorsque les conditions d'exonération ne sont pas satisfaites, il faut ajouter l'imposition des gains (les prélèvements sociaux ne sont pas des impôts mais des taxes). Le taux d'imposition lui aussi a fortement augmenté sous l'ère Sarkozy: il est passé de 16% en 2007 à 18% en 2008, à 19% en 2011 et à 24% avec le plan d'austérité annoncé par François Fillon à la rentrée dernière (21% pour les dividendes).

Au global, les gains sont taxés à presque 40%
En faisant l'addition des deux (appelé prélèvement forfaitaire libératoire), l'évolution est spectaculaire. En 2004, un livret bancaire par exemple qui proposait 4% brut rapportait 2,95% net (après imposition et prélèvements sociaux). Demain, le même rapportera 2,42% net. Le taux global est ainsi passé de 26,3% à 39,5% en moins de 10 ans.

Cette mesure taxe-t-elle les riches?
A priori, taxer les revenus du capital permet de ponctionner les plus aisés. Dans le détail, ce n'est pas forcément le cas. La preuve, la hausse de 2 points va concerner tous ceux qui épargnent sur des livrets bancaires (sur Internet, type ING Direct, Cortal, ou dans sa banque), mais aussi les 22 millions de contrats d'assurance-vie détenus par les Français, les propriétaires qui vendent leur résidence principale ou secondaire, ou les quelques millions de petits porteurs.

Pourquoi une telle mesure?

Cette hausse de 2 points de la CSG a de quoi surprendre. A la rentrée dernière François Fillon a augmenté de 5 points le taux d'imposition et de 1,2 point les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine. Pourquoi avoir attendu le mois de janvier pour décider d'une troisième hausse en l'espace d'un an? La convergence franco-allemande ne semble cette fois pas en cause puisque la fiscalité du patrimoine est beaucoup plus légère outre-Rhin...

Huffpost.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 23:39

Intervention de Nicolas Sarkozy: les réactions politiques

Nicolas Sarkozy s'est exprimé dimanche 29 janvier à la télévision. Une intervention menée face à quatre journalistes, qui a porté essentiellement sur la crise économique et financière, avant une partie sur sa politique et des questions plus personnelles.

La classe politique n'a pas tardé à réagir dans la soirée :

François Fillon (Premier ministre): "Le président de la République a montré ce soir, en annonçant des mesures fortes, sa détermination à agir au service des Français. (...) Alors que la France est en proie à une crise économique grave, qui touche l'ensemble des pays européens, perdre du temps, comme le suggèrent certains, serait agir contre l'intérêt national".

Jean-François Copé (secrétaire général de l'UMP): "Nicolas Sarkozy a tracé un chemin, avec certes des efforts, des décisions courageuses mais aussi une espérance". "Le premier message du président est un message que nous pouvons tous partager: le principal, pour ne pas dire le seul adversaire de la France, ça n'est pas le monde de la finance (...), c'est le chômage et c'est d'abord lui qu'il faut combattre".

Jean-Luc Mélenchon (candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle): "Tout ceci est une politique à l'allemande: on a eu le sentiment à un moment donné que Nicolas Sarkozy était candidat à être chancelier socialiste de la République fédérale allemande. (...) Cette politique ne vaut rien de bon pour la France. Les mots utilisés ne sont qu'un habile enfumage d'un triste et banal plan d'austérité et de soumission aux exigences du capital financier".

Marine Le Pen (candidate du Front national): "Il nous a vanté l'Italie, or l'Italie ce sont des privatisations massives, l'effondrement du système de retraites, la baisse du salaire des fonctionnaires. Il nous a vendu une crise financière qui s'apaise, je pense que d'ici une semaine il sera démenti. Il nous dit que l'Europe n'est plus au bord du gouffre, alors qu'elle est éminemment au bord de gouffre."

Cécile Duflot (secrétaire nationale de EELV): "Nicolas Sarkozy se protège derrière son parapluie de président":



"Nicolas Sarkozy se protège derrière son... par radiofrance

Nicolas Dupont-Aignan (candidat souverainiste): "Nicolas Sarkozy avait voulu apparaître sur toutes les chaînes à la même heure pour convaincre les Français qu'il allait faire en 3 mois ce qu'il avait promis de ne pas faire pendant 5 ans. Cette nouvelle séquence de communication a tournéau fiasco".

Najat Vallaud-Belkacem (porte-parole de campagne de François Hollande)
: "C'est Docteur Nicolas et Mister Sarkozy. La schizophrénie semble frapper à la tête de l'État. Le candidat semble peser lourd dans la tête du président. L'un voudrait promettre ce que l'autre n'a jamais pu - ni voulu - faire. Le premier espère encore que les Français ne tiendront pas compte de son action depuis 5 ans. Le second voudrait faire croire qu'il peut faire autre chose que ce qu'il a toujours fait... Des promesses."

Marie-George Buffet (députée PCF): "Le candidat président a mobilisé six chaînes pour nous rejouer la partition de l'austérité obligatoire. Décidément au Fouquet's, on nous repasse toujours les mêmes plats: serrage de ceinture pour les salariés et cadeaux aux patrons avec en prime la casse du code du travail au nom de la 'négociation' par entreprise. (...) On demande aux salariés de choisir entre leur emploi ou leurs salaires. (...) Tout cela est injuste et inefficace".

Eric Ciotti (député UMP): "Conscient des difficultés et des inquiétudes que connaissent nos concitoyens, le président a annoncédes mesures courageuses et indispensables pour que notre pays retrouve le chemin du plein-emploi (...) Ces mesures sont à la hauteur de la gravitédu contexte économique et financier et qui permettront de préserver notre modèle social."

François Rebsamen (sénateur socialiste)
: "Nicolas Sarkozy a tenté en vain, ce soir, d'endosser les habits du Capitaine courage, mais il faisait plutôt penser aux médecins de Molière qui, à force de saignées, achevaient le malade qu'ils étaient censés guérir. (...) Ces mesures ficelées à la hâte, prises à deux mois de la fin de son quinquennat, sont le signe de l'affolement d'un président aux abois."

Jean-Michel Baylet (président du PRG)
: "Tout au long de son entretien, le président s'est montré mal à l'aise et dépassé. Fuyant son bilan et ses responsabilités, s'en prenant aux 35 heures et aux collectivités locales pour justifier un déficit public qu'il a largement contribué à creuser, il s'est laissé enfermer par les journalistes dans les incohérences de ses politiques successives. Sa charge contre les collectivités locales était mal venue de la part d'un président de la République. Ce sont les collectivités qui assurent la pérennité des services publics face aux démissions successives de l'Etat".

Huffpost.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 23:43

TVA sociale : Sarkozy en parlait - VIDÉO
hum...
Sarkozy n'a jamais prononcé "TVA sociale" ?



Sarkozy n'a jamais prononcé "TVA sociale" ? par LeHuffPost
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Dim 29 Jan - 23:47

Nicolas Sarkozy refuse de dire clairement s'il sera candidat et fait des annonces -

Le président de la République Nicolas Sarkozy a refusé dimanche à la
télévision de dire s'il était candidat pour un nouveau mandat et annoncé
que le taux normal de TVA augmentera au 1er octobre de 1,6 point,
passant de 19,6% à 21,2%, et la CSG sur les revenus financiers sera
relevée de deux points.
"Je
suis chef de l'Etat, je ne peux pas mettre le pays en situation d'avoir
un président-candidat pendant plusieurs mois. J'ai un rendez-vous avec
les Français, je ne m'y déroberai pas. De toute façon ça approche
", a déclaré Nicolas Sarkozy en faisant une allusion claire à sa candidature à l'élection présidentielle.
"Je
me fais une idée de mon devoir. Il y a un calendrier, c'est pas
l'agitation qui va me faire changer". La date limite de dépot des
candidatures au Conseil constitutionnel est fixée au 16 mars.
"En
situation de crise comme celle que nous connaissons, je suis là comme
chef de l'Etat pour rendre des comptes aux Français, leur expliquer où
nous en sommes, ce qui convient de faire, les perspectives qui sont les
nôtres, les atouts qui sont les nôtres et aussi les décisions que nous
devons prendre"
Interrogé sur le soutien que lui a apporté la
chancelière allemande Angela Merkel, il a répondu : "Je n'ai pas noté
qu'elle votait dans le corps électoral français".
Alors qu'on lui
demandait si c'était "une bonne nouvelle", il a répondu : "c'est un tout
autre sujet puisque je n'ai pas, pour l'instant, annoncé quoi que ce
soit ni sur ma candidature, ni sur les meetings".
"Ce qui est très
important c'est de comprendre où la France se trouve, quelle est la
situation, comment s'est déroulée cette année 2011", a ajouté le chef de
l'Etat.
Le taux normal de TVA
augmentera au 1er octobre de 1,6 point, passant de 19,6% à 21,2%, et la
CSG sur les revenus financiers sera relevée de deux points,

afin de compenser 13 milliards d'euros de baisses de charges
patronales, a annoncé le président, qui a déclaré qu'il ne croyait "en
rien à une augmentation des prix". "La concurrence maintiendra les
prix", a-t-il estimé.
Les entreprises bénéficieront d'une exonération
totale des charges familiales patronales sur les salaires compris entre
1,6 et 2,1 fois le Smic, a-t-il ajouté.
Ces allègements de charges seront ensuite dégressifs, et s'arrêteront au-delà de 2,4 fois le Smic.
Nicolas
Sarkozy a aussi annoncé la création d'une taxe sur les transactions
financières, qui serait de "0,1%" et "applicable au mois d'août",
ajoutant que ce dispositif permettrait "d'éviter les délocalisations".
Le
président avait auparavant estimé que "la crise financière s'apaise" et
que "l'Europe n'est plus au bord du gouffre". "Les éléments d'une
stabilité financière du monde et de l'Europe sont posés", a-t-il affirmé
.
Il a déclaré que le déficit public avait été ramené en 2011 à 5,4%
du produit intérieur brut (PIB), "peut-être 5,3%", un "résultat (...)
bien meilleur que ce qui était prévu".
Le gouvernement tablait
initialement sur un déficit ramené de 7,1% en 2010 à 5,7% l'an dernier,
mais avait récemment fait savoir que le résultat serait meilleur que
prévu.
"Nous sommes exactement dans notre trajectoire de réduction du
déficit", a-t-il assuré, s'engageant à nouveau à revenir à 3%, plafond
autorisé par les traités européens, en 2013.
Il a promis de ne pas
faire de nouveau plan de rigueur pour cette année. "La question n'est
pas de faire un nouveau plan d'économies", a-t-il dit.
Le retour de la retraite à 60 ans est "une folie", "un mensonge", a déclaré le président
en faisant allusion à la proposition de François Hollande de revenir à
la retraite à 60 ans pour ceux qui ont leur durée de cotisations. "C'est
une folie, il n'y a personne qui croit ça, il n'y a aucun Français qui
pense que c'est vrai, c'est un mensonge parce que ça ne se fera pas", a
affirmé le chef de l'Etat.


JMM.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Lun 30 Jan - 7:29

"le seul adversaire de la France, ça n'est pas le monde de la finance (...), c'est le chômage" (F.Fillon )
il n'a rien compris au film ou il le fait exprès ??
c'est bien parce que les actionnaires veulent le plus en plus de dividendes que les entreprises délocalisent pour faire plus de profits [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
on nous prend vraiment pour des abrutis ... c'est pourquoi je n'ai pas regardé hier soir ..
bise Sugar et Aném !
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Lun 30 Jan - 11:45

Sarkozy attire plus de 16 millions de télespectateurs...Fabius moque Sarkozy «petit bras»...

JOURNAL DE LA PRÉSIDENTIELLE - Qui a dit quoi aujourd'hui? «20 Minutes» fait le point...

Chaque jour, dans le cadre de la campagne présidentielle, retrouvez, sur 20 Minutes,
l’actualité des hommes et femmes politiques. Annonces, déclarations,
bons mots ou même propositions, vous ne raterez rien de ce qui se passe
dans le microcosme politique en suivant le journal de la
présidentielle…. Pour le meilleur, et parfois pour le pire...

Lundi 30 janvier, J-82

Pour Aubry, Sarkozy «pense avoir déjà perdu»
«Pourquoi changerait-il de politique à 80 jours d'une élection? Il
[Nicolas Sarkozy ndlr] a commencé en aidant les plus privilégiés, avec
notamment le bouclier fiscal, et il termine en faisant payer les classes populaires et moyennes», a réagi Martine Aubry ce lundi sur RTL, au lendemain de l’intervention de Nicolas Sarkozy.
«Je ne pense pas que François Hollande soit arrogant, une élection
n'est jamais gagnée, mais j'ai le sentiment que le président de la
République est un peu perdu», a par ailleurs déclaré la socialiste.
Selon elle, Nicolas Sarkozy
«est candidat, nous le savons tous», mais «on a l'impression qu'il
pense avoir déjà perdu, il y a beaucoup d'improvisation, notamment sur
le logement».

Sarkozy fait grimper l’audience
L’intervention du chef de l’Etat a attiré 16,568 millions de télespectateurs dimanche soir selon Médiamétrie.
Une jolie performance à relativiser toutefois: l’émission était
restransmise sur 6 chaînes, dont TF1, France 2 et les chaînes
d’information en continue.

Hervé Morin a 250 signatures
Le patron du Nouveau centre a recuilli 250 signatures, soit la moitié
des paraphes requis au 16 mars 2011 pour concourir à la présidentielle,
rapporte Le Figaro.

Fabius moque Sarkozy «petit bras»
Pour Laurent Fabius, Nicolas Sarkozy
a joué «petit bras» dimanche soir lors de son intervention télévisée.
Le chef de l’Etat a notamment annoncé la création d’une banque de
l’industrie dès février, une idée contenue dans le projet de François
Hollande. «De ce point de vue là, Nicolas Sarkozy
a bien entendu François Hollande. Simplement je trouve qu'il joue un
peu petit bras. Ce n'est pas avec un milliard d'euro qu'on pourra
relancer comme il faut l'industrie», a expliqué l’ex-Premier ministre
lundi matin sur Europe 1. «C’est très bien de s'inspirer des idées de
François Hollande, seulement Nicolas Sarkozy ne sera plus là pour les appliquer», a-t-il moqué.

La France, modèle de l’Allemagne selon Morano
Nadine Morano a défendu Nicolas Sarkozy
qui, dimanche soir lors de son intervention télévisée, n’avait qu’un
seul pays à la bouche: l’Allemagne. « La France est aussi citée en
Allemagne, notamment sur sa politique familiale et les modes de garde», a
expliqué la ministre de l’Apprentissage.

Pour Villepin, les mesures «viennent trop tard»
Le candidat à la présidentielle n’a pas été tendre avec son ancien
ministre. «Il y avait de bonnes idées mais j'ai le sentiment que tout
cela vient trop tard», a-t-il lancé sur I-Télé. Pour lui, «le grand
échec de ce quinquennat est l'emploi et l'emploi des jeunes». «Il y a de
bonnes recettes en Allemagne mais il ne faut pas perdre de vue ses
spécificités, nous ne pouvons pas avancer à marche forcée vers le modèle
allemand», a-t-il mis en garde.
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Lun 30 Jan - 11:49

L'Allemagne l'Allemagne !! et pourtant...


Sarkozy, l'Allemagne et la solution finale


"La France n'a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n'a jamais exterminé un peuple. Elle n'a pas inventé la solution finale, elle n'a pas commis de crime contre l'humanité, ni de génocide." Nicolas Sarkozy en 2007, à Caen.



En 2007, le candidat Nicolas Sarkozy évoquait l'Allemagne dans un propos, que les socialistes, accusés de germanophobie, ne manqueront pas de rappeler.

D'après François Fillon, la gauche serait en train de virer germanophobe. Ce week-end, le Premier ministre a démandé à François Hollande de mettre "un terme aux dérapages de ses amis". Pourtant, en 2007, François Fillon n'avait rien trouvé à redire au discours de Caen de Nicolas Sarkozy. A l'époque, le candidat de l'UMP avait déclaré: "la France n'a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n'a jamais exterminé un peuple. Elle n'a pas inventé la solution finale, elle n'a pas commis de crime contre l'humanité, ni de génocide."

Des propos passés inaperçus à l'époque, y compris par François Fillon, qui a pourtant affirmé ce week-end qu"aimer la France, ça n'est pas rebâtir je-ne-sais quelle ligne Maginot".

L'Express.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Lun 30 Jan - 11:53

Martine Aubry a trouvé Nicolas Sarkozy "un peu perdu"

La Première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a expliqué lundi sur RTL qu'elle avait trouvé Nicolas Sarkozy "un peu perdu" lors de son intervention télévisée et critiqué des mesures prises "dans l'improvisation".
"Je ne pense pas que François Hollande soit arrogant, une élection n'est jamais gagnée, mais j'ai le sentiment que le président de la République est un peu perdu", a déclaré Mme Aubry.

Selon elle, M. Sarkozy "est candidat, nous le savons tous", mais "on a l'impression qu'il pense avoir déjà perdu, il y a beaucoup d'improvisation, notamment sur le logement".
L'ancienne candidate à la primaire socialiste a épinglé les diverses mesures annoncées par le chef de l'Etat dimanche soir, destinées à relancer la compétitivité de la France.
"La vraie compétitivité aujourd'hui, même si on regarde l'Allemagne, ce n'est pas de baisser le coût du travail, c'est-à-dire les salaires, car finalement c'est cela qu'il a annoncé (...), c'est la +TVA Sarkozy+", a-t-elle estimé.
"Pourquoi changerait-il de politique à 80 jours d'une élection? Il a commencé en aidant les plus privilégiés, avec notamment le bouclier fiscal, et il termine en faisant payer les classes populaires et moyennes", a déploré Mme Aubry. "C'est une erreur économique et une profonde injustice sociale", a-t-elle jugé.
"Cette politique a déjà eu lieu et a déjà échoué", a également fait valoir Mme Aubry, faisant référence à une augmentation de la TVA en 1995 par Alain Juppé. "Il n'y avait pas eu de croissance et Jacques Chirac avait dû dissoudre l'Assemblée", a-t-elle rappelé.

Le Parisien.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Lun 30 Jan - 11:54

Je dirai que SARKO a eu raison sur UN SEUL POINT : HOLLANDE est incompétent ...
et ne me tapez pas, merci lol
avatarPikatchuRegulier
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Mar 31 Jan - 9:29

Jacques Cheminade dit avoir ses 500 signatures... Eva Joly se livre...

JOURNAL DE LA PRÉSIDENTIELLE - Qui a dit quoi aujourd’hui? 20 Minutes fait le point...

Chaque jour, dans le cadre de la campagne présidentielle, retrouvez, sur 20 Minutes,
l’actualité des hommes et femmes politiques. Annonces, déclarations,
bons mots ou même propositions, vous ne raterez rien de ce qui se passe
dans le microcosme politique en suivant le journal de la
présidentielle…. Pour le meilleur, et surtout pour le pire...


Mardi 31 janvier, J-81

Jacques Cheminade dit avoir ses 500 signatures


Il remet ça. Le candidat ayant réalisé le plus petit score de l'élection présidentielle de 1995 en France (0,28%), Jacques Cheminade,
a recueilli les 500 signatures d'élus nécessaires à sa candidature,
a-t-on appris mardi dans son entourage. Cet économiste atypique, classé
par certains à l'extrême droite mais qui a appelé en 2007 à voter pour
la socialiste Ségolène Royal et se définit lui-même comme «gaulliste de
gauche», confirmera qu'il est en lice et détaillera son programme lors
d'une conférence de presse à Paris dans l'après-midi.

L'UMP contre-attaque sur la TVA sociale


C'est vrai que Nicolas Sarkozy s'était prononcé contre la TVA sociale par le passé avant de la mettre en œuvre en fin de mandat. Mais ce n'est pas une raison pour l'UMP de ne pas pointer du doigt dans un tract les contradictions des autres formations politiques sur le sujet.

Nicolas Sarkozy n’a pas convaincu les Français


Un coup pour rien ? Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat, Nicolas Sarkozy
progresse seulement de 0,5 point dans les intentions de vote du premier
tour de la présidentielle par rapport au 14 janvier, deux jours après
son intervention télé. À 24,5%, le président de la République voit
l'écart se creuser de plus de six points avec François Hollande, à 31%. Marine Le Pen est sur la troisième marche du podium à 19%.

Eva Joly se livre


La candidate d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) sort mercredi un livre autobiographique Sans tricher (Les Arènes), révèle Le Parisien.
Parmi ses confidences, l’ancienne juge raconte son entrée en politique.
«Les socialistes? L’influence de Roland Dumas et de ses compagnons du
premier cercle de François Mitterrand restait forte. Leur conception du
pouvoir ne me donnait pas envie de frapper à cette porte.» Eva Joly
se rapproche finalement de François Bayrou: «Il est venu chez moi, dans
mon deux-pièces parisien. Nous avons pris un verre sur la terrasse […].
L’homme est estimable. Il a voté contre le bouclier fiscal et s’est opposé à Nicolas Sarkozy.
Mais sur le reste des questions économiques sociales et écologiques, il
reste au milieu du gué […]. C’est à ce moment-là que Dany Cohn-Bendit
m’a téléphoné. Il venait de fonder Europe Ecologie […]. J’étais
enthousiasmée par son projet, sa chaleur humaine, son énergie […]. Il
est arrivé dans ma vie comme un frère choisi.»


20 Minutes.fr
AnonymousInvité L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Mar 31 Jan - 11:12

Aném a écrit:
Je dirai que SARKO a eu raison sur UN SEUL POINT : HOLLANDE est incompétent ...
et ne me tapez pas, merci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ben faut dire que tu cherches les coups là [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Psycho99Psycho99VIP du Galion
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110Mar 31 Jan - 12:48

PSYCHO MDR

Je suis maso, tu ne le savais pas ? Wé
avatarPikatchuRegulier
L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'Actu politique vu par le Galion.. L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 2110

Contenu sponsorisé L'Actu politique vu par le Galion.. - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas

L'Actu politique vu par le Galion..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Politique : Marvel versus DC.» jeton politique Anglais 1794» [Thème] Littérature populaire et politique-fiction» Petite blague politique.» Surmédiatisation Politique : Politiquement Correcte ?
Page 2 sur 29Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Galion :: A l'avant :: 
Débats
-
Sauter vers: