RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

Chaire de Télérealité université du Galion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 10:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans un monde caractérisé par l’avènement du marketing de masse, de la télévision, de la presse et de la commercialisation des célébrités, chaque personne pourra être célèbre 15 minutes.

Andy Warhol

WXC

LA TÉLÉ-RÉALITÉ: VÉRITÉ? MENSONGE?

La télé-réalité envahit nos écrans. Comment expliquer cet engouement? Quatre professeurs analysent le phénomène.
Serge Beaucher
WXC
Trois millions de personnes!
Près de la moitié de la population du Québec en arrêt devant un écran de télévision, certains dimanches soir de l'hiver dernier, pour regarder les jeunes inconnus de Star Académie essayer de se transformer en vedettes de la chanson...
Un million et demi de téléspectateurs dès le début d'Occupation double, en septembre, pour voir le visage défait du prétendant au grand amour éliminé par les prétendantes...
Un million et demi également à la première de Loft Story, en octobre.
Décidément, depuis qu'elles ont envahi le paysage télévisuel, les émissions de «télé-réalité» ont la cote! Télé-quoi?
Cette forme de télévision où des volontaires sont épiés 24 heures sur 24 par une batterie de micros et de caméras est un mensonge, affirment quatre professeurs de l'Université Laval, sans s'être concertés.
L'étiquette «réalité» accolée à ces séries est très discutable, résument-ils; ce qui est indiscutable, par contre, c'est la puissance de l'image qu'elles mettent si bien en relief, et l'extraordinaire attrait qu'exerce la télévision sur les gens.
Sans parler de la solution de facilité qu'elles constituent pour les producteurs, et des barrières de l'intimité qu'elles cherchent constamment à reculer.
La réalité fuit devant la caméra
Le mensonge vient du fait que ces séries tiennent autant de la fiction que du réel, alors qu'elles sont publicisées comme relevant de la pure réalité, explique Estelle Lebel, professeure au Département d'information et de communication:
«On dit aux spectateurs qu'ils vont voir de la réalité, mais on leur montre des émissions construites, mises en scène, où les acteurs (beaux et jeunes) ont reçu une formation au moins minimale pour jouer devant la caméra.»

Or, le téléspectateur ne regarde pas de la même façon quelque chose qu'il sait être de la fiction et un fait qu'il croit être vrai.
Les émotions ne sont pas les mêmes devant les images d'une tour qui s'effondre un 11 septembre et celles d'un édifice en feu dans un film d'horreur.
Même sans mise en scène, cela resterait un mensonge, renchérit Marguerite Lavallée, professeure à l'École de psychologie: «Dès le moment où l'on médiatise quelque chose, ce n'est plus la réalité.
" Une personne qui se gratte le nez devant une caméra, sachant que son geste peut être jugé, ne le fait pas de la même façon que si elle était en privé.
"Si l'on accepte de rendre publique son intimité, cela devient un fait social. Or, un fait social qu'on présente comme privé, c'est un leurre.»
Le mensonge,
selon Jean-Jacques Simard, professeur au Département de sociologie, tient aussi à ce qu'on fait subtilement croire aux gens que tout le monde peut avoir «son 15 minutes de gloire», que tous peuvent espérer passer à la télévision un jour et devenir célèbres.
«C'est, bien sûr, totalement faux, lance le sociologue. Les chances de devenir saint au Moyen-ge étaient plus grandes que de passer à la télévision aujourd'hui! Cela crée donc des attentes absurdes, impossibles à combler. Même les participants aux émissions retourneront vite dans l'obscurité après leur éphémère célébrité.»
Exister, c'est passer à la télé
C'est la prospérité économique des années 1950 qui a préparé le terrain à ce genre d'utopie, analyse Jean-Jacques Simard.
En travaillant fort, tous pouvaient désormais avoir accès à la réussite. De là à considérer que la célébrité était à la portée de chacun, il n'y avait qu'un pas... d'autant mieux franchi que la télévision naissante nous en montrait des exemples en faisant entrer les vedettes dans l'intimité de notre salon.
En outre, avec l'anonymat des villes, le parvis de l'église était graduellement remplacé par la télévision comme lieu de rumeurs et de ragots.
La petite vie ordinaire était déplacée vers la télévision, dont les personnages acquéraient une aura extraordinaire.
Passer à la télévision devenait une garantie de célébrité.
Et de plus en plus, s'installait l'idée qu'exister, c'est passer à la télé.

Estelle Lebel va dans le même sens en constatant que, depuis l'avènement de la télévision, l'image a pris une telle importance qu'elle donne une identité à l'individu: «Si tu n'as pas d'image, tu n'es rien», résume-t-elle. D'où le désir de tant de personnes d'offrir leur image à la télévision, quitte à y exposer une partie de leur intimité et à se plier à des exigences pouvant parfois sembler démesurées.
D'autant plus que nous sommes tous exhibitionnistes, ajoute Bernard Arcand, professeur au Département d'anthropologie:
«Nous voudrions tous révéler des choses sur nous et nous aimerions que le monde entier nous écoute. L'exhibitionnisme est une condition humaine. Seule la pudeur détermine où chacun place ses barrières.»
Pour ceux qui les regardent, estime Estelle Lebel, ces émissions permettent peut-être d'assouvir des besoins sociaux qui ne sont plus pris en charge par une société faite de solitude et d'individualisme. Elles mettent en scène des personnes qui sont obligées d'être ensemble, de se parler, de surmonter des épreuves avec d'autres, autant de situations où les téléspectateurs peuvent reconnaître leurs propres désirs et préoccupations. Sans parler des rapports de séduction, omniprésents dans la télé-réalité!
En plus, les spectateurs ont l'impression de détenir un certain pouvoir sur le sort des participants, en votant pour éviter l'éjection de leurs favoris.
Par ailleurs, selon Bernard Arcand, l'anonymat des villes
(et son extension, la télévision) nous a permis de regarder l'autre sans conséquence, ce qui n'est pas le cas dans une société où tout le monde se connaît. «Or, dit-il, c'est un désir vieux comme le monde de pénétrer dans l'intimité de l'autre, d'entrer dans son secret. En même temps, nous vivons dans un monde où nous avons l'impression que tout n'est que spectacle. Nous voulons donc voir du vrai, de l'authentique. Et ces émissions nous donnent l'impression d'en voir.»
Une telle fascination pour la réalité de l'autre est assez positive, aux yeux de l'anthropologue, car elle dénote un intérêt pour l'humain. «C'est peut-être du voyeurisme, dit-il, mais un bon côté du voyeurisme.»
Facilité et banalité vont de pair
L'aspect moins positif de ces séries, juge toutefois l'anthropologue coauteur des Lieux communs (voir la chronique Des livres et autres), c'est la solution d'extrême facilité qu'elles adoptent.
«Alors qu'une bonne fiction peut condenser en deux heures toute l'essence du drame humain, dans ces émissions, on se contente de laisser tourner la caméra devant des personnes, dans l'attente qu'il se produise quelque chose.»
Pour le spectateur comme pour l'acteur, il s'agit d'un appauvrissement qui va de pair avec la facilité ambiante dans notre société, selon Bernard Arcand.
«C'est d'une banalité beuglante; du théâtre cheap, au sens économique et au sens esthétique», estime de son côté Jean-Jacques Simard, pour qui la réalité est beaucoup plus complexe que les rapports interpersonnels trop simples qu'on nous montre là.
Malgré leur énorme succès, en partie attribuable au battage publicitaire qui les accompagne et à la promotion croisée dans des médias qui appartiennent à un même propriétaire, ces séries ne remplaceront jamais les émissions de fiction, d'après Estelle Lebel. Pas plus qu'elles ne changeront le paysage télévisuel global. Ou qu'elles auront un impact social particulier, selon Jean-Jacques Simard.
Vont-elles durer? Chose certaine, pour maintenir l'intérêt, elles devront aller de plus en plus loin dans ce qu'elles montrent, pense Marguerite Lavallée. «Sinon, les gens vont devenir blasés. Quand les téléspectateurs ont été habitués de voir des images d'enfants mourants en Éthiopie, il a fallu leur dire que les soldats violaient les mères pour ressusciter l'intérêt.» Jusqu'où ira-t-on dans l'intimité des participants? Difficile à prévoir, d'après les interlocuteurs de Contact. «Mais il faut constater, note Marguerite Lavallée, que notre société essaie de reculer les limites de toutes ses barrières.»
Quand la télé se mesure à Internet
Question de barrières, la télé-réalité se trouve en quelque sorte en compétition avec les émissions d'actualité, qui nous font presque voir des gens mourir en direct.
D'ailleurs, selon la professeure de l'École de psychologie, l'actualité que nous montre la télévision constitue, elle aussi, un leurre puisqu'il s'agit d'images choisies et orientées, qui sont des représentations d'un caméraman et le résultat d'un montage.
De l'avis de Bernard Arcand, la télé-réalité est aussi une forme de concurrence que la télévision oppose à Internet où il n'y a pas de censure et où l'on nous montre des choses inimaginables.
Pour garder son public, particulièrement les jeunes, la télévision tenterait donc de copier le Web. Estelle Lebel observe par ailleurs qu'Internet est mis à contribution dans les émissions de télé-réalité qu'on peut prolonger en visitant leurs sites pour épier les participants, en temps réel, 24 heures par jour, même sous la douche.
De la mauvaise télévision, en somme? Aucun des professeurs interrogés pour cet article n'accepte de porter un jugement de valeur. Estelle Lebel exprime toutefois un point de vue qui fait consensus: «En tout cas, dit-elle, c'est une entreprise commerciale florissante qui fait beaucoup d'argent en exploitant la crédulité des gens.»
Les première victimes de ce phénomène sont les moutons de Panurge mais également les bibiches...
Le visage rond et niais elles sont le produit brut et subissent de plein fouet cet avilissement de l'esprit par la diffusion de ce genre de programme,certaines en perdent même tout contrôle sur leur vie réel,réalisant un transfert entre ces participants et un être tant désirez mais illusoire..
WXC

Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 10:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

un lien vers une introduction à une etude du phénomène
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 11:10

Malvilar merci,,

tu nous gâtes Chaire de Télérealité université du Galion 833793341
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 11:12

Très intéressant. J'y reviendrai plus tard car là je dois m'absenter.
Merci Malvilar.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 11:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

un article très interessant dans la mesure où il remet les choses à leur place, en expliquant ce qui relève du champ scientifique , de l'experimentation et comment la télérealité se situe par rapport à une discipline ( la sociologie )

si le programme ne peut pas etre considéré comme une experience scientifique puisque qu'il n'y a pas de protocole scientifique à proprement dit (pour faire court ) il n'est en pas moins un sujet d'etude compte tenu de la place qu'il occupe sur nos ecrans et de ce qu'il nous "dit" de notre société



Dernière édition par Malvilar le Mer 29 Juin - 15:34, édité 1 fois
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 13:14

La téléréalité, la psyché de la télé
source angel fire

«Les couleurs de la vie paraissent vraiment vraies quand on les voit sur un écran» -- Stanley Kubrick

Est-ce le besoin de réalité qui pousse les gens à écouter ou à participer aux émissions de téléréalité? Ou est-ce plutôt le besoin d'évasion de la réalité qui les entraîne ainsi vers l'illusion d'une vie rêvée à travers l'écran du bonheur, pour reprendre une expression de Jacques Godbout?

Y a-t-il voyeurisme de la part des téléspectateurs ou exhibitionnisme de la part des concurrents? Ou la rencontre de ces deux tendances?

On peut se poser bien des questions sur le phénomène grandissant de la téléréalité sous toutes ses formes : des épreuves physiques et psychologiques jusqu'au mariage en direct, en passant par les travaux de rénovation, la reconstitution esthétique, la chirurgie plastique, les concours de chant, la vie de vedettes déchues, etc., tout y passe.

Les expériences de la vie quotidienne de n'importe qui peuvent ainsi se trouver captées par des caméras. L'espace de la vie privée est envahi par la vie publique. Le quotidien devient spectacle. Les quinze minutes de gloire d'Andy Warhol sont alors à la portée de tous, par le biais du téléviseur, même si elles durent parfois des heures…

À quoi donc correspond ce besoin de s'offrir en spectacle? La réalité est-elle devenue à ce point «plate» qu'on doive y ajouter du relief par la mise à nue sur un écran de télévision? Toute la saveur de la réalité de la vie quotidienne devient-elle plus délectable quand elle passe par le truchement de l'écran cathodique?

On pourrait répondre à toutes ces questions en affirmant que la téléréalité ne représente qu'une mode passagère. Que ce phénomène de société est temporaire et ne constitue qu'un aspect de l'espace télévisuel. Qu'il y a bien d'autres types d'émissions. Il n'y aurait pas de quoi fouetter un chat, finalement. Pourtant.

Pourtant, on pourrait rétorquer à cela que la popularité sans cesse grandissante de ce type d'émissions marque un tournant. Car c'est la conception même de la télévision qui est en train de changer. Le téléviseur n'est plus seulement un moyen d'informations et de divertissements. Il devient le révélateur d'une tendance fondamentale au voyeurisme et à l'exhibitionnisme élevée au rang de divertissement de masse.

On peut désormais considérer comme digne d'une représentation chaque geste de la vie quotidienne : de la défécation à l'accouplement, en passant par les tâches ménagères.

C'est ainsi que chaque personne peut dorénavant se considérer comme un personnage d'une téléréalité à venir. La vie quotidienne de tout un chacun n'est plus banale puisqu'on peut l'entrevoir comme une possibilité d'émission télévisuelle.

C'est pourquoi on peut soutenir que la téléréalité donne du lustre à la vie des téléspectateurs qui s'identifient facilement aux protagonistes. Plus besoin d'avoir une vie rêvée ou extraordinaire pour passer à l'écran. Il suffit de s'imaginer, au quotidien, comme un participant à une émission de téléréalité.

Cette dernière offre alors la possibilité, que caresse secrètement tout le monde, d'être une vedette reconnue par tous, sans faire d'efforts, en étant simplement quelconque, comme le premier quidam venu. La téléréalité, est-ce finalement la psyché moderne dans laquelle on se compare aux autres pour se consoler de sa désolation?

je poste cet article que j'ai trouvé et que je trouve interessant ;j'espère ne pas avoir fait de HS :alexia:
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 13:21

la téléréalité:des situations de competition pour eliminer et gagner



http://www.ecogesam.ac-aix-marseille.fr/revue/N3/tvrea/index.htm

dans cet article ce sont les mecanismes economiques qui permettent que la téléréalité existe qui sont traités
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Mer 29 Juin - 13:30

non au contraire alexia c'est très bien....tout ce qui peut être dit d'intelligent sur le sujet est à mon sens une source de réflexion intéressante pour toute personne qui veut comprendre le phénomène et non pas le subir
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Dim 3 Juil - 16:18

Contes et récits, une base historique


Les hommes ont toujours eu recours à de grands mythes pour expliquer l’univers et organiser le chaos. Qu’on les appelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et les autres ont été de grands conteurs. Cette tradition du récit
comme vecteur d’un message traverse l’histoire humaine, depuis les
hommes des cavernes jusqu’aux superproductions hollywoodiennes..
Le storytelling dans la communication


Le storytelling est l'application de procédés narratifs dans la
technique de communication pour renforcer l'adhésion du public au fond
du discours. On le trouve parfois traduit en français par communication narrative.
C’est une méthode en développement dans les domaines de la stratégie,
du marketing et de la communication, de la direction et de la
connaissance de la gestion d'entreprise.
Le storytelling consiste à essayer de faire émerger au sein des
organisations ou du public une ou plusieurs histoires à fort pouvoir de
séduction et de conviction.
Ces histoires, qui peuvent être réduites à des anecdotes ou étendues à
des discours entiers, servent de vecteurs pour faire passer des messages
plus complexes, qui sont ainsi transmis avec plus d’efficacité, selon
le principe que pour parler à la tête, il faut souvent d’abord toucher
le coeur. Autrement dit passer par l’émotion pour atteindre la raison.
Selon [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
qui a théorisé le storytelling en communication aux États-Unis et qui
en est le représentant le plus connu, on se fondait traditionnellement
sur une trilogie « reconnaissance d’un problème / analyse / préconisation d’une solution ».
Cette façon de voir a désormais atteint ses limites avec le public
moderne, souvent très blasé par la communication classique. Le
storytelling lui substitue une nouvelle trilogie :

capter
l’attention
stimuler le désir de changement et (dans un dernier
temps seulement), emporter la conviction par l’utilisation d’arguments
raisonnés.

L’utilisation d’histoires et de formules symboliques (équivalentes au « il était une fois »
des contes pour enfants) à chacune des trois étapes permet au public de
mettre provisoirement de côté son cynisme et de garder un esprit ouvert
au message transmis.

Avant Steve Denning c'est John Seely-Brown de Xerox Parc qui a publié sur ce sujet.
La méthode du storytelling vise les sociétés ou personnages publics
qui veulent communiquer sur leur image. Il serait en particulier adapté
dans la conduite d'un changement ainsi que pour mobiliser en interne
avant d’atteindre le grand public. Il est utilisé par la plupart des grandes entreprises multinationales comme [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou Disney qui sont classées au palmarès Interbrand des marques les plus
puissantes du monde qui trouvent là un élément de différentiation mais
aussi par des PME qui peuvent ainsi jouer dans la cour des grands.

Il s’adresse aussi bien aux entreprises qui ont déjà une histoire – et
qui peuvent donc l’utiliser – comme à celles qui sont trop récentes pour
en avoir une mais qui peuvent néanmoins se servir d’autres histoires,
nées en interne ou recueillies à l’extérieur – pour faire passer leur
message.

Le Corporate Storytelling s'axe autour de la vie et de l’organisation
interne d'une entreprise. Son apparente transparence se veut être en
opposition avec la culture du secret appliquée par certaines sociétés.
Efficacité


Dans les pays anglo-saxons, le storytelling est une méthode
développée dans les entreprises particulièrement pour la communication
en temps de crise.
En France, il est encore relativement peu utilisé, sauf dans certains
secteurs comme l’automobile, le luxe et l’alimentaire où les
consommateurs semblent rassurés par les entreprises qui font preuve de
longévité. Aujourd’hui, les clients achètent moins un produit ou une
marque qu’ils n’adhèrent à une histoire.
Le storytelling en politique[cf DSK cf Actu politique]


Un cas particulier de storytelling est constitué par son utilisation en politique.
Selon [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’application des recettes du marketing à la vie publique conduirait à « une machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits ». Les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], spécialistes du détournement de l’attention des électeurs par des « histoires » sans cesse renouvelées conduiraient à un appauvrissement de la démocratie.
source wikipedia [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lien sur l'ouvrage de christian salmon" la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Dim 3 Juil - 17:33

C'est très psychologique comme approche...Le but de la prod est bien de shematisé le programme,la notion de tv réalité a disparu dés lors que la première émission fut diffusé,les participants se veulent acteur,ils connaissent les rouages et les mécaniques de jeu,la Prod insiste sur certains d'entre eux en jouant sur leur personnalité,leur motivation,sans promettre mont et merveille pourtant,mais les candidats ont bien conscience que marquer le public est un gage de reconnaissance,de faire valoir,d’étiquette pouvant ouvrir certaines portes,de se la joué pique assiette,d’être quelqu'un et d’exister médiatiquement parlant...
Tous ne vont pas arrivez,les épreuves sont faite pour faire craquez les plus faibles,ainsi le public s'identifie aux plus fort et a l'impression de contrôler le programme en sauvant tel ou tel,mais ce n'est que leurre,le scenario est écrit a l'avance,l’émission doit avoir un fil conducteur,une suite narrative qui plonge le téléspectateur en alerte,mais a trop vouloir tiré sur la corde les Pirates notamment sont a même de découvrir les failles,les supercheries de ce programme qui se doit d’être bouclé coute que coute...
Sauf coup de chance comme au casino c'est toujours la maison qui gagne....
Alors autant jouez au loto et évitez de se ridiculisez par un montage tout a fait fantaisiste... Wink
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Dim 3 Juil - 21:35

la question déjà à se poser c'est comment regardons nous la real tv?
considérons nous ça comme un divertissement
ou bien comme une réalité ?

au départ j'avoue quand le loft 1 a commencé et la star ac (même si là on voyait déjà très bien les montages de la prod visant à mettre untel ou untel en lumière ou quel "couple")je regardais ça comme une réalité dont nous pouvions choisir la suite (grace aux votes)

à la saison 2 de ss (matthias ,cyril et cie ) j'avais le live et quand je regardais la quotidienne cela ne correspondait plus du tout à ce que moi je voyais dans la journée et là j'ai compris que tout ça n'etait qu'une "série" à épisodes et que ça ne refletait pas du tout la réalité ou alors celle du "buzz à tout prix"

et depuis la fin du live je pense sincèrement que la prod ficele un scénario
tout celà pour "captiver" le spectateur quitte à en rajouter avec des trucs style "mariage et cie" pour que la "magie opère " toujours
un peu comme dans les séries à rallonge américaines MDR

ensuite qui regarde ce genre de programme et vote surtout?
la ménagère surtout et les minettes (sans sens pejoratif je precise)

donc le programme est aussi ciblé pour que leur interet soit toujours là(audimat quand tu nous tiens lol)
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Dim 3 Juil - 23:53

Je regarde ces TV réalités comme un feuilleton,je ne vote pas,dans le sens ou je ne vais pas nourrir la prod qui de toute façon change les règles selon ces besoins,,quitte a envoyez des sms je les donnes volontiers a la croix rouges ou autres association..
Pour le coup de Mathias et le fameux "tu veux un verre d'eau qui se transforme en tu veux un bisou..."on auras tous comprit que la prod scénarisait deja son émission,mais pour moi cela me convient,je ne veut pas voir des gens roté,se gratté le cul ou encore parlez sexe a longueur de temps mais bien des acteurs,des hasbeen pret a tout pour sortir du lot,qu'ils préservent les image en étant faux cela fait partie du jeu et c'est a nous,pirates,decrypteur de savoir lire entre les lignes,d'anticiper les événements,de jugez en connaissance de cause,de mener des campagnes,de se faire entendre,de ne faire qu'un ,de faire bloc contre la soupe a la guimauve que l'on nous sert,de faire plié la prod et puis de mener le jeu en fonction de nos convictions.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 13:49

Feuilleton c'est le terme qui fut employé ce matin sur france inter qui consacrait une emission à la télérealité

j'étais en train de realiser un creneau un peu acrobatique (totalement raté d'ailleurs )
mais j'ai retenu deux ou trois choses

la premiere ; l'extraordinaire perennité de ce genre programme type big brother dans certains pays (usa pas exemple ) dont le dispositif est le meme depuis 13 ans

La seconde qu'en Europe et en ce qui nous concerne ici en france, le Principe d'enfermement a vite fini par lasser au profit d'un dispositif ayant un but autre que d'être le dernier....d’où des concepts avec une finalité annoncée certes mais où de toute maniere il n'en restera qu'un

qui veut epouser mon fils, ma maison est une poubelle, SOS restaurant en faillite, je suis gros mais je me soigne (big looser ), top model....

Effectivement regarder ces peignes culs ne rien faire tout au long de la journée n'est pas quelque chose qui puisse resister longtemps d’où cette jubilation gourmande au moindre Clash , ou pour tout dire, à la moindre action qui soit un tant soit peu spectaculaire au défaut d'être interessante...

enfin l'interet pour le candidat Lambda, nouveau people dont la date de peremption est proportionnelle à l'interet fulgurant qu'il suscite et qui permet à toute une industrie des media de renouveler ses têtes d'affiche et ce pour un cout qui en définitive ne doit pas être si exorbitant que cela . ce raisonnement fonctionne d'ailleurs pour les people en berne dont les pretentions vont de paire avec leur cote media


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 14:00

en fait la vraie question de tout ça(non pas la raison nous de regarder ça) est
que veut on reellement nous vendre en programmant ce genre d'emissions :
-l'emission en elle même et toutes les pages "journaux à scandales"
-ou alors que les spectateurs soient toujours devant leurs postes de télé pour les fameuses coupures pubs?

pour ça que je pense qu'on en aura pour un moment encore de la real tv sous toutes ses formes car qui dit "audimat" dit "pages de pubs qui rapportent à la chaîne
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 15:52

Cela vaut pour les addicts qui suivent la quotidienne en live,je suis pour l'option de l'enregistrer et de passez les temps morts et la pub,de ce fait ils ne gagnerons rien avec des clients comme moi,si ce n'est quelque pics en tout genre....évidement j'adore aussi avoir des chouchous tout comme j'aime détestez certains mais le processus d'identification n'a pas lieu,je ne ne me compare jamais a untel,j ne le envies pas ,je ne les hait pas,je joue le jeu,le jeu du pourfendeur de rêves,d'espoir,celui de sauveur,,de rassembleur,quitte a être de mauvaise foi j'use de tout pour conté mon histoire indépendamment de celle que la prod nous tend,alors suis je coupable d’être si mauvais,de vouloir sortir du rang,ou bien les pirates ont pour vocation de ne pas se laissez menez par le bout du nez et de revendiquez haut et for leurs état de conscience en démontant les faits un par un ,a la fois avocat du diable et défenseur du maillon faible ,les rôles se juxtapose pour que chacun puisse s'y retrouver...
pour l'heure j'ai hâte de voir la bouille de nos news cobaye ,de les évaluer et puis de les tartinez a toute les sauces.... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 15:53

l'un et l'autre sont liés...un programme qui en depit de l’esbroufe concernant le cout de ceci le cout de cela permet un retour sur investissement très important c'est tout benef'...

un programme qui ne fatigue pas les neurones couplé à une coupure pub dont le son est plus elevé et l'action plus dynamique car il faut marquer l'esprit dans un temps très court....

c'est une combinaison qui poussée à son paroxysme ne manquera pas de traumatiser les partisans de la théorie du complot et du Grand monarque


les francs maçons doivent être derriere tout ça Twisted Evil


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 16:43

assez ok avec tout ça
par contre pensez vous que si ce genre de téléréalité d'enfermement et secret story en particulier n'avait pas lieu sur tf1 mais sur toute autre chaîne celà aurait il un impact sur l'audience et si la longévité serait la même ?
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 17:07

un programme de maase pour une chaine de masse
M-6 fut la premiere chaine à lancer ce dispositif...M6 est elle une chaine de masse?, au départ pas vraiment mais aujourd'hui avec la TNT elle fait partie , avec TF1 le groupe france television des grosses chaines...

Au départ ce fut innovant (belle lapalissade ) meme si dans le principe de docu realité ou l'individu lambda est au centre du dispositif il existait des précédents...TF1 n'a pas attendu la télérealité pour faire du trash...Morandini, bataille et fontaine,

je pense que TF1 y trouve son compte et malgré l'arret de carré viip qui pourrait laisser penser que le concept est définitivement mort sur cette chaine...je ne garantirais pas sa disparition définitive

la télérealité d'enfermement c'est comme tout , il suffit de la régénerer ce qui fut le cas en france, loft story, les colocataires, secret story, le cube...l'imagination me surprendra toujours
mais je me demande ce que serait alors une emission de télérealité sur une chaine comme ARTE ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 17:32

oui mais regarde "les colocataires " meme principe de base que le loft et qui' n'a absolument pas trouvé son public sur m6
car l'interêt du telespectateur de cette nouvelle télé vue par M6 était passé

et par contre la star ac (en meme temps il y avait un "but" dans l'apprentissage) ou autre téléréalité sur tf1 cartonnait toujours autant (sauf nice people je crois)

si et là je reprends les colocataires ce programme était passé sur tf1 celà aurait il fonctionné ou pas?

après on voit bien avec des télé réalités sans enfermement (comme l'amour est dans le pré ou programme musical)que M6 cartonne
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 18:08

le bur...c'est justement ce qui faisait dire aux commentateurs sur France inter, qu'on ne pouvait ad vitam aeternam se contenter d'un programme qui consisterait à regarder vivre des personnages sans grand interet...et de la necessité d'un but....les colocataires reprenaient en definitive le principe et les modifications étaient plus d'ordres cosmétique qu'autre chose...

secret story est plus interessant dans la mesure ou l'on espere toujours que les candidats fassent preuve de sagacité...arrivent d'une certaine manière par leur intelligence à mettre le systeme en panne...malheureusement et pour l'heure les deux seuls qui auraient pu prétendre bloquer la machine...n'ont pas réussi...(jojo et damien)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 18:19

Ouf, je croyais que tu allais dire "Bastien" - désolée je l'ai haï

LOL
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 18:31

Dans la vie réelle, l'enfermement va exacerber les sens, les réactions.
On vit en vase clos, les liens se resserrent ou bien les crises éclatent plus vite. Tout y est vécu plus intensément.
Prenez par exemple des jeunes en internat, à l'armée ou autres... Ils se retrouvent isolés de leur vie habituelle et se moulent au groupe. Très vite des leaders apparaissent. Ils se démarquent des autres de par leur charisme, deviennent "les stars", les modèles à suivre...Les autres, même des années après, se souviennent d'eux. Les gens qui ont vécu ce genre d'enfermement gardent souvent de cette expérience un souvenir inégalable. Ils en ressortent avec de la force morale, plus mature aussi. Les liens acquis au court de cet enfermement sont tellement forts qu'ils perdurent tout au long de la vie.
Dans ces émissions de télé-réalités, on retrouve un simulacre de ce genre de situation, sauf que tout est tronqué puisque ces personnes se savent filmées, étudiées, jugées.
Rien n'est naturel vu que ce sont des candidats à la notoriété plus qu'à une expérience de vie en commun avec des personnes inconnues.
Plus les éditions passent et moins on se sent des affinités avec les participants car trop briefés.
De plus, le casting est fait dans une orientation qui n'a rien de neutre, des scénarios sont même prévus à l'avance...
Alors, comment les téléspectateurs peuvent-ils se reconnaître dans ce genre de personnages? Je me le demande...DEBILE . Ce sont des comédiens au rabais qui ne donnent pas envie de s'identifier à eux si on a un tant soit peu de jugeote!
Autant rêver ou frémir devant un bon film...
Il faut, et là c'est mon humble avis, savoir faire la part des choses... c'est-à-dire regarder ce genre d'émissions avec humour et recul et non pas comme si on étudiait un groupe de bonobos en milieu naturel.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 18:51

en ça tu rejoins l'avis du blogueur qui considérait à juste titre d'ailleurs que ce n'etait en rien une experience scientifique...mais pour autant ce dispositif que je trouve personnellement très anxiogène est un révélateur psychologique important...qui va être leader, craquer, se faire bouffer, bouffer l'autre...humour et recul oui et il en faut en ce qui me concerne car la pire des choses qui pourrait m'arriver c'est de me retrouver enfermé de la sorte pas tant par claustrophobie aigue mais plutot par analogie avec la fameuse pièce de sartre Huis clos

j'ai lu il n'y a pas longtemps un des derniers stephen king "under the dome" qui reprend en définitive un peu cet argument...pas mal !

heu...nocens....comment dire ...je voulais dire.........Bastien ! (je n'etais pas fan fan mais il sortait un peu du lot ..tout de meme ....non ? )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 18:59

J'étais à peine arrivée, et le truc que j'ai vu quand les candidats disaient "c'est le jeu" c'est 100.000 euros.. et pourtant j'étais naïve. Mais chez nous la bizness c'est la bizness alors je trouve qu'il s'est moqué de nous, enfin moi je l'ai vécu comme ça. Faut dire que pour le reste, j'étais encore naïve, je n'avais à mon actif qu'une ptite téléréalité "Big brother Québec", et là pour ton argent, t'en avais...
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110Lun 4 Juil - 19:27

c'est interessant ça ....il faut peut etre voir dans le succès de big brother et sa pérennité quelque chose ayant trait à la culture du contrat à l'anglo saxonne

car pourquoi la bas ça marche sans reellement de changement dans le dispositif alors qu'ici la formule ne prend pas

quand tu dis " il s'est moqué de nous" qu'entends tu au juste >?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion 2110

Contenu sponsorisé Chaire de Télérealité université du Galion Vide
Revenir en haut Aller en bas

Chaire de Télérealité université du Galion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Programme Forum UNESCO - Université et Patrimoine (FUUP)» Persée - Base de données - Université de Lyon» Chair, chaire, cher, chère» Fac/Université = Pétage de câble» Université de tous les savoirs...
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Galion :: A l'avant :: 
Débats
-
Sauter vers: