RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

Chaire de Télérealité université du Galion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:27

c'est interessant ça ....il faut peut etre voir dans le succès de big brother et sa pérennité quelque chose ayant trait à la culture du contrat à l'anglo saxonne

car pourquoi la bas ça marche sans reellement de changement dans le dispositif alors qu'ici la formule ne prend pas

quand tu dis " il s'est moqué de nous" qu'entends tu au juste >?
MalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:43

Bonsoir Malvilar,
Je pense plutôt que l'expérience scientifique devrait être faite à l'inverse...
Pourquoi les gens se laissent-ils embarquer par ce genre d'émissions et adhèrent-ils quasi aveuglément aux histoires que les metteurs en scène installent. Le sommet du blues a été quand même le "mariage" de Senna et d'Amélie TOCTOC mais on a aussi vu tout le baratin autour des pseudos couples au fil de tous les secrets story CQFD . Les gens sont-ils autant en manquent d'amour ou n'ont-ils pour satisfaction que de pouvoir vivre au travers de roman photos??? Se nourrir de contes de fées n'a jamais aidé à grandir, ni à s'épanouir.
Je vais peut-être paraître dure mais la vie ce n'est pas ce que veulent nous faire gober les producteurs de ces bêtes de foire. On ne se marie pas en 24h00 chrono...ça c'était pour le "clap" de la grande scène d'amuuuur Baby LOOse et ceux qui y ont cru se sont fait berner Wink
Tout comme se font couillonner les candidats se prêtant à ces parodies d'amoureux transis, espérant attirer ad-eternam l'attention du public et obtenir grâce à ça la célébrité...Une célébrité bien triste pour leur renommée future. PDB
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:46

Ben pour un 100,000 euros, il nous a donné une bien piêtre représentation de la compétivité, pas de sportsmanship, et surtout il a triché - triché pour gagner c'est nul.

Bien-sûr il n'était pas le seul, mais c'est celui qui nous en avait fait le plus miroiter au niveau de sa personnalité, c'est celui qui a tenté le plus de nous séduire.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:48

Au total, c'était un bien mauvais investissement et là, je parle plus de fiannce, mais de poulain
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:49

Donc, pour te répondre Malvilar, oui, l'éthique du travail est différente lol
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 19:52

J'ai bien aimé Bastien Wink
Bien sûr il a triché un petit peu, par amitié. Mais il n'est pas tombé dans le piège des coups de foudre à 15 centimes et pour cela nous pouvons le remercier de ne pas avoir pris les téléspectateurs pour des billes.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 20:00

il faudrait que je vois un big brother sauce quebec ou sauce us pour me rendre compte
mais une chose est sure
la tolérence au parjure ou au mensonge est plus grande en Europe qu'en AMerique au sens large et dans cette amerique anglosaxonne qui est peut etre archétypale , la grille de valeur n'est pas tout à fait la meme qu'en europe !

pour pouvoir comparer il faudrait suivre les programmes de différents pays car ça nous en dirait beaucoup sur la société dont l'emission est le miroir ! Bonny en effet plus que l'etude du programme c'est la société, dans ces diverses composantes, qui regarde le programme qui mérite une étude...sociologie des média je vais essayer de trouvez des trucs la dessus !

on va etre incollable et prets pour SS5 ! lol


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 20:10

La sociologie ça m'intéresse beaucoup, mais lorsque je m'assois et qu'on me dit, le but c'est de trouver des secrets, de ce côté-là, c'était décevant. En plus chez nous, on les fait travailler lol

Rester couché toute la journée c'est pas top quand on cherche à gagner une telle somme d'argent. S'il a triché par amitié, ça veut dire qu'il faut se faire aimer à tout prix du plus fort si tu es l'objet de cette amitié - déjà ça, ça m'insupporte, et en plus ça veut dire que les autres c'est du vent.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 20:17

Bonny le sujet scientifique se porte bien sur la catégorie de gens influençable sur ce genre de programmes,les cobayes,eux sont les acteurs mais nos camera sont braqué sur le public,sur leur actions,qui vas aime qui et pourquoi,comment arrivez a détestez sur une simple image peu reluisante,comment une seule phrase fait chaviré le cœur de la populace et renverse la vapeur,les biches ont et sont encore notre meilleur sujet de thèse,un cas d’école en la matière...
Le concept sans scenario n'accrocherait pas autant que cela...
Ce genre de programme sur france 5 ou les candidats serait libre,et vivrait leur vie au quotidien n'apporterait rien,SS et consort sont fait en sorte qu'un mois équivaut a 1 année pour le téléspectateur lambda,rencontre,flirt,demande en mariage,le temps n'a plus la meme dimension qu'a l'extérieure..
Les soirées qui sont normalement prévu pour le week n sont présente tout les soirs,l'alcool aidant,les missions secrète,les motivations de chacun font que le jeu prend son essor grâce a une forme d’émulation invisible au départ mais qui prend par la suite de tel ampleur que les leaders des premiers jours peuvent très vite se retrouvé sur le banc de touche,jugez par des plus faibles comme dangereux ou tout simplement insupportable,ce jeu nous offre en outre des surprises et toute sorte de révélation fracassante qui font que l'on accroche ou non,mais en gros il est dur de restez indifférent,de ne pas avoir d'avis,de ne pas s’impliquer...
Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Et puis pour notre plus grand plaisirs nous aurons droit cette annéee a une nouvelle race de bibiches,sans doute suite a un croisement entre morute.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La première est attrapez vivante... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 20:35

Nocensorship, Bastien n'a pas triché pour se faire aimer par plus fort (ben non c'était lui le meilleur acteur DROLE ). Il a simplement alerté Stéphanie, sa pote, qu'il allait dans une pièce secrète et que son départ était scénarisé. Juste pour la rassurer...
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 20:50

Nan, ma bonny, je disais ça du point de vue d'une Stéphanie qui par extension aurait été moi. Crois-le ou non, mais le Bastien, au début, je l'adorais. Mais cette façon qu'il a eu de se tourner contre son public ça m'a dégoutée.. mais bon, on peut s'entendre là-dessu quand-même lol
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:21

Actu-one, si on analyse les réactions des téléspectateurs (surtout des forumeurs en l'occurrence) on a ou aura de quoi rester "espantés" DROLE .
Sans histoire pré-écrite, je suis persuadée que cela fonctionnerait mieux au niveau crédibilité si le titre de l'émission tenait ses promesses.
SS est à la base une émission axée sur des secrets, mais que voyons-nous d'emblée habituellement???Des candidats "castés" pour faire le buzz non pas pour l'originalité ou l'intérêt de leurs secrets mais bien pour leur plastique et leur aptitude à suivre le scénario prévu pour chacun d'eux!!! Et là, je trouve que c'est prendre les gens pour des imbéciles. J'ai bien peur que si les producteurs poursuivent dans cette voie-là, l'émission ne fasse un flop auprès des gens cherchant autre chose que du baratin médiatique. SS devient "l'amour, gloire et beauté" moderne et a des clients ...TOCTOC. Si ce sont ces gens-là que l'on doit analyser, y a du boulot vu le succès et la longévité de la série américaine... counass
Mais perso, je laisse volontiers les adeptes dans leur délire si ça peut les rendre heureux. Chacun son truc kikou
Par contre, je serais pour que TF1 arrête de nous mener en bateau, soit en renommant son émission, soit en revoyant sa politique. Mais je dois rêver-là...
Au fait, n'étant ni une bibiche, ni une morute, et encore moins un mixt des deux, je peux cheminer en toute liberté alors Yeah
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:26

Ah voilà où se rejoint ma bonny. Comem je disais dans Big Brother Québec, on les faisait travailler dur et sur leurs défauts et sur leurs qualités, faut dire que leur emploi du temps était chargé. Il y a eu une période où certains ne devaient pas s'endormir, et je ne parle pas de quelques heures, les camps changeaient, il y avait du hasard, et une fois une moitié de la maison n'a pas bouffé pendant des jours.

Les bisous c'était le plus, mais certainement pas le centre de l'attention, pourtant on n'est pas bégueules!!!
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:30

nocensorship a écrit:
Nan, ma bonny, je disais ça du point de vue d'une Stéphanie qui par extension aurait été moi. Crois-le ou non, mais le Bastien, au début, je l'adorais. Mais cette façon qu'il a eu de se tourner contre son public ça m'a dégoutée.. mais bon, on peut s'entendre là-dessu quand-même lol
Nocens, je respecte tous les avis des forumeurs sur les candidats divers Wink Ce n'est pas pour cela que je vais changer d'opinion ou être influencée, ni être fâchée Calins Kiss
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:35

Je le sais ma bonny - ce n'est pas qu'il ait triché pour Stéphanie que j'ai tiqué - ça j'avais adoré! C'est après, lorsque je me suis aperçue qu'il nous avait menti, qu'il n'était pas ce beau chevalier sur son cheval blanc, et que s'il était bien humain, il n'était pas obligé de devenir aussi décevant. Plus la promesse est grande...
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:45

Exactement Nocens, les amourettes ne doivent pas prendre le dessus sur le but premier annoncé de l'émission: les secrets!!! Les énigmes...
C'est cela qui me plait dans cette émission: faire travailler les neurones pour deviner qui est qui ou que cache quoi. Dommage qu'on nous révèle le quart des secrets dès le jour de la première RG
Maintenant, si ici nous devons étudier les réactions des "fans" moru-bibichiens on est pas sorti de l'auberge AndtheMaw Yeah
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:49

Ah Nocens!!! la parole des chevaliers n'est plus ce quelle était Yeah
Les héros sont une espèce en voie de disparition MDR
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 21:54

Alors que les zéros se reproduisent comme des lapins, ma bonny?

MDR
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Lun 4 Juil - 22:26

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Mdr-smiley-img normal, ils vont vite en besogne ...
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Mar 5 Juil - 10:12

Le chevalier blanc....mon dieu cela me rappelle...SS3...au fond, tout au fond de la cale...dans un vieux grimoire poussiéreux dorment les prophéties qui furent faites à l'époque...

de ce point de vue Bastien était bien supérieur à jon , je lui suis gré d'une chose, c'est de ne pas avoir cherché à nous vendre une amourette...celui là est resté droit dans ses bottes.....quant au précédent, ce fut une carte qu'il joua fort mal et une donne qui fut utilisée par la gagnante...mais il lui manquait la droiture,
le second en avait de la droiture...tout comme Stéphanie d'ailleurs, dans le jeu j'entends

Mais ce qui est dommage c'est qu'au fond, ce n'est ni le talent, ni l'intelligence qui font un gagnant dans ce jeu, le gagnant en ce qui me concerne l'est toujours par défaut


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Mar 5 Juil - 10:44

je suis ok avec toi malvilar
dans le sens où celui qui "gagne " c'est celui qui profite du "mauvais jeu " du "vainqueur prévu" (je ne sais comment l'appeler mieux) et non pas grâce à ses qualités personnelles

oye je ne sais pas si c'est bien clair HONTE du mal aujourd'hui à mettre des mots dans le bon ordre lol

par contre je ne sais plus quel était le vrai sujet de base du topic
ce que nous pensons de la téléréalité en general ou alors des candidats
et ce qui nous "pousse " à regarder
ou peut etre tout ça à la fois tu vas me dire Yeah
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Mar 5 Juil - 11:37

« Merdias » conchiant la réalité : une télévision malade vouée à soigner le confinement existentiel ?
source agora vox

Les faits sont sacrés et les commentaires sont libres. Ainsi s’énonce cette devise qui serait inscrite au fronton de toutes les écoles de journalisme. Cette formule, attribuée à Beaumarchais, est souvent invoquée lorsque la profession des journalistes s’interroge sur les dérives contemporaines de l’information et la déontologie que devraient respecter les médias. Actuellement, cette profession est dans la tourmente avec l’affaire DSK. Au point que le député Myard s’est récemment exprimé sur une hystérie médiatique, intimant aux responsables de presse de réfléchir à une charte déontologique en les menaçant de rédiger un texte de loi contraignant en cas de refus. Autant dire que la France est dans une situation de crise de nerfs. D’ailleurs, l’affaire DSK n’a fait que dévoiler avec une intensité particulière cette frénésie médiatique dont sont devenus coutumiers les journaux français et notamment ceux des chaînes de télévision filmant et commentant en direct des audiences routinières tenues dans un tribunal de New York tout simplement parce que le présumé inculpé serait un personnage d’une importance planétaire, surtout pour le centre de la planète qui bien entendu est Paris. La frénésie médiatique ne s’est pas uniquement manifestée lors du feuilleton de télé surréalité DSK, un prince déchu à New York. Le phénomène ne suscite plus aucune attention tant il est devenu courant.

Un médiologue averti saura déceler l’inversion de la maxime prononcée par Beaumarchais. Les faits ne sont plus sacrés et les commentaires priment. Pour peu, nous pourrions soupçonner une mise en conformité des faits pour les faire coller en certaines occasions à des commentaires préformés à l’instar des préjugés. Une analyse rapide du cas d’école DSK livre l’évidence d’une profusion de commentaires dépassant largement le cadre des informations disponibles, y compris sur des scénarios possibles de déroulement du procès. Faut-il rappeler en effet que ni DSK, ni la plaignante, ne se sont exprimés dans les médias. Le scénario laisse des zones d’ombre et c’est pour cela qu’il est si bien ficelé, comme dans un téléfilm excellemment scénarisé. Parmi les derniers commentaires, celui de Benoît Hamon décrétant « hypothèse la plus faible » le retour de DSK dans les primaires. C’est la question que tous les présentateurs de JT se posent. Il faut du commentaire. Autre déclaration, celle de Julien Dray, supputant un DSK désireux de bouffer le monde après ce qui lui est arrivé. Histoire de mettre les pendules à l’heure, rappelons à notre collectionneur de montres que la vocation de DSK n’est pas de bouffer le monde mais de participer à la vie politique s’il le désire. Quant au reste, rien ne l’empêcher de bouffer tous les minous du monde si cela lui chante. On aura noté les belles prestations de nos psys de service glosant sur un acte manqué de DSK et maintenant, on attend leur avis sur la reconstruction de l’ex directeur du FMI, après celui prononcé sur la récupération des otages. La télé c’est aussi un étalage du commentaire psychologique. Il faut dévoiler ce qui se passe dans le psychisme du sujet. Quitte à profaner l’intimité.

Ah, au fait, un détail qui vous aurait peut-être échappé. La plupart des commentaires évoquent la candidature aux primaires socialistes de DSK mais jusqu’alors, l’intéressé ne s’est pas exprimé sur ce sujet et n’a jamais officialisé publiquement son intention de se porter candidat à ce scrutin organisé par le PS. L’occasion de rappeler une autre formule extraite d’une œuvre de Beaumarchais qu’on se plaira à paraphraser :

Ah ! [la politique] est l'art de créer des faits ; de dominer, en se jouant, les événements et les hommes ; l'intérêt est son but ; l'intrigue son moyen : toujours sobre de vérités, ses vastes et riches conceptions sont un prisme qui éblouit. (La mère coupable,, Presses-Pocket n° 6168, p.281)

Ah ! [le journalisme ] est l'art de présenter des faits ; de dominer, en se jouant, les événements et les hommes ; l'intérêt est son but ; l'intrigue son moyen : toujours sobre de vérités, ses vastes et riches conceptions sont un prisme qui déforme, autant qui assombrit.

La télévision ainsi que d’autres médias ont pris ce pli consistant à donner une place prépondérante au commentaire et à la déclaration. Les déontologistes de service avaient alerté l’opinion et les confrères sur l’usage intempestif des petites phrases mais rien n’y fit. On ne déplore même plus ce phénomène devenu récurrent. Selon un tel, d’après les sources de machin, il se dit, il se passe, il se produit des choses dans le monde ou du moins dans les médias qui ensembles, représentent un monde, leur monde. Pour bien marquer le souci de produire des faits, les chaînes de télévision dépêchent de plus en plus souvent un envoyé spécial dont la fonction officielle est d’aller à la pêche aux informations mais dont le rôle effectif se résume bien souvent à marquer de son sceau un lieu qui devient informatif par le fait même de la présence de l’envoyé. On a pu voir un journaliste filmé avec en arrière-fond un restaurant où aurait été vu Xavier Dupont de Ligonnès. Le même se retrouvera à un péage d’autoroute pour réifier les tracas de la transhumance estivale coincée dans les bouchons.

Et si on émettait l’hypothèse d’une corporation journalistique souffrant d’un problème relationnel avec la réalité ? Oh, rien de bien grave docteur, c’est juste que ces gens-là semblent imprégnés d’un tourment démiurgique, voire d’un désir prométhéen, traduisible par le souci de produire de la réalité. Et finalement, l’affaire DSK, comme d’autres suivis d’événements, relève peu ou prou de la fabrique de télé réalité. Peut-être que l’info du temps de l’ORTF et celle de Pujadas sont dans le même rapport que les premiers perspectivistes de la Renaissance et les peintres maniéristes qui leur succédèrent. Peut-être que la réalité qui sort d’un JT leur semble plus réelle que la vraie réalité du terrain. Même constat pour le quotidien d’une bande de jeunes cloîtrés dans une villa avec piscine, ou bien les aventures d’une parisienne avec un paysan de Lozère, paraissant plus intenses, plus vraies, dès lors qu’ils sont mises en scène et scénarisés. Avec des commentaires à la clé. Parfois inscrits en sous-titre comme dans Secret Story (Maxime ne se sent pas très bien et jalouse Kévin…) ; ou bien déclamés en voix off dans L’amour est dans le pré (« Claude a visiblement un coup de cœur pour Juliette »… Le téléspectateur étant bien entendu un neuneu qui ne sait pas interpréter les images) Que dit ce dévoilement de l’intime sur notre époque ? Peut-être que les gens s’emmerdent dans leur vie et regardent des émissions débiles. Quoique, comme cela a été explicité dans une émission d’Inter, il semblerait que les gens des petites villes ou de la ruralité soient moins imprégnés de cette culture réalité que leurs homologues vivant dans les métropoles ou bien à Paris.

Cette télévision qui produit de la réalité a un avenir serein, étant donné que les tendances actuelles vont dans le sens d’une augmentation des populations métropolitaines. Pas plus loin que mon HLM, des élus locaux réfléchissent au chiffre fétiche d’une communauté urbaine bordelaise atteignant le million d’âme. Cette remarque finale permet de signaler un ressort du journalisme qu’on pourra trouver dans cette paraphrase que j’ai proposée ci-dessus. Le journalisme, comme le politique, vise comme objectif la domination des hommes et l’intérêt sectoriel… Il est donc culturel que ces deux pratiques aient fini par converger.

Les journalistes oeuvrent pour soigner ce confinement existentiel des âmes en les confinant dans un autre espace, celui de la média réalité, sorte de parc à thèmes multiples déclinés à l’instar des activités pour jeunes et moins jeunes, proposées pour qu’ils oublient l’ennui et le quotidien. Les informations sont calquées sur ce principe, comme les jeux télévisés, les séries plus belles que la vie et surtout les expériences de télé réalité. Les gens sont enfermés dans cet espace formaté et fabriqué par les médias. Les JT sont conçus presque comme un divertissement qui colle bien avec l’esprit du jeu. Les citoyens sont devenus des esclaves psychiques, acceptant d’entrer dans ce monde artificiel et ludique, déconnecté partiellement du réel, avec ses amuseurs politiques ou intellectuels. Les joueurs ne sont pas maîtres du jeu mais ils jouent, prisonniers de l’espace ludique, parfois inquiétant, avec ses règles, fabriqué par le système médiatique. Les voyageurs tentent une autre route. Nietzsche leur adresse son salut. Et la divine liberté les embrasse ! Alors que se dessine la thèse sociologique assez effarante. L’ennui humain est l’une des principales ressources du système industriel. Un filon qui n’est pas prêt de s’épuiser.

Un proverbe breton dit qu’à force de conchiée culture médiatique, le spectateur finit par bâiller comme une huître et finit par sortir de sa coque pour ne plus entrer dans le moule.
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Ven 8 Juil - 11:29

Secret Story 5 : 10 bonnes raisons de regarder source melty





Secret Story 5 commence ce soir sur TF1. Vous n'êtes pas motivés ? melty.fr vous donne 10 bonnes raisons de suivre la téléréalité de l'été.


Chaque été c'est le même refrain, vous vous dites que vous ne regarderez pas Secret Story 5 la première ce soir parce que vous avez autre chose à faire en vacances, on n'y apprend rien et blablabla. Mais vous finissez toujours par céder à la tentation. La rédac te donne les 10 raisons de regarder Secret Story 5.
1. Le couple
Angie et Romain, Amélie et Senna, Emilie et Léo… Les couples de Secret Story ont toujours tendance à vous faire rêver ou à vous faire rire. Ça dépend de votre tempérament. On sait qu'après l'émission ils vont forcément se séparer mais on aime bien les voir vivre (ou simuler) leur histoire d'amour dans la maison des secrets.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502595-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieTHE couple de Secret Story 4
2. La maison
"La curiosité est un vilain défaut", dans Secret Story ça ne l'est pas. On regarde le prime pour voir à quoi ressemble la maison. Les chambres, le jardin, la piscine, la pièce secrète et on adore les surprises.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502579-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieImage de la maison
3. Heureusement que le ridicule ne tue pas…
… Sinon ils seraient déjà morts ! A quelques exceptions près, les candidats de Secret Story ont tendance à nous faire rigoler avec leurs fautes de français (à l'oral il faut le faire quand même), leurs disputes dignes de la maternelle, leurs raisonnements qui laissent à désirer, on se dit qu'on est quand même plus intelligent. Voilà une belle manière de se rassurer en se disant qu'il y a pire.
4. C comme Clash
Vous avez aimé les clashs entre Amélie et Stéphanie dans secret Story 4 ? Alors regardez Secret Story 5 Les candidats finissent toujours par péter un câble pour notre plus grand plaisir.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502594-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieStéphanie l'ex de Senna et Amélie
5. On a toujours notre chouchou
On s'attache toujours à un candidat parce qu'il ou elle est drôle, beau, a de la répartie etc…Benoit le grand gagnant de Secret Story 4 a fait l'unanimité parce qu'il ne se prend pas la tête, a le sens de la répartie et nous a fait rire. Vous aurez forcément votre favori(e).

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502596-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieBenoit le gagnant de secret story 4
6. Pas besoin de réfléchir
Un peu de légèreté ça ne fait pas de mal surtout pendant les vacances d'été. Vous avez bien le droit de vous relaxer devant votre télé une heure par jour.Avec Secret Story 5, vous ne vous prenez pas la tête.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502600-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieVanessa et son "truc de ouf"
7. Les manipulations
Les rois de la manipulation sont bien les candidats de Secret Story : faux couples, faux-culs, coups bas, mensonges, trahisons. Secret Story, c'est un remix de "Amour, gloire et beauté" (en mieux). Vous voulez apprendre des leçons ? Alors regardez les experts de la manipulation en pleine pratique.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502598-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieNos gossips préférés
8. On joue les Gossips
On a aimé Brigitte et Josiane ces deux petites pestes. Comme elles vous êtes des Gossips. Avec Secret Story 5, on peut s'en donner à cœur joie sans culpabiliser.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502599-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieLe confessionnal, l'antre de la voix
9. La voix
"C'est tout pour le moment...." ça nous a manqué la voix de...la voix ! On attend avec impatience les missions secrètes de la voix et les surprises (bonnes et mauvaises) qu'elle réserve aux habitants de la maison des secrets.

Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Secret-story-5-image-502605-article-ajust_614Voir les 10 médias de la galerieSenna "Clap your hands"
10. Même après Secret Story on s'éclate
Les candidats de secret Story ont la fâcheuse tendance de sortir un single (et le clip qui va avec s'il vous plaît) après leur sortie de l'émission. Cet été est riche en sortie de bides musicaux entre Senna et son clip Clap your hands ou Vanessa qui chante comme elle parle dans un "truc de ouf".
On espère vous avoir convaincu de regarder Secret Story 5 que melty.fr va suivre en live ce soir sur TF1 . Que pensez-vous des 10 bonnes raisons de regarder Secret Story 5 ? Qu'est-ce qui vous motive de suivre l'émission ?
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Ven 8 Juil - 11:31

peut etre article mal placé
je l'ai mis là car ça explique la façon de nous " pousser " à regarder et surtout à rester scotchés devant la télé( enfin au moins pendant les primes et encore lol)
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Ven 8 Juil - 11:35

comme l’affirme François Jost, sociologue des médias, « un programme de téléréalité qui n'attire pas avec un peu de sexualité, un peu de bêtise, un peu de dérapages n'a plus vraiment d'intérêt. »

extrait d'un article http://www.streetpress.com/buzz/5744-secret-story-revient-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110Ven 8 Juil - 13:02

Le retour de la télé
"foutage de gueule" source atlantico




A l'occasion du retour de "Secret Story" sur TF1, ce vendredi 8 juillet, François Jost, l'auteur de "L'Empire du Loft", revient sur le concept de télé-réalité qui ne cible que les jeunes. Le sémiologue se montre très critique vis-à-vis de la plupart des émissions de ce type... Souvent calquées sur les ficelles des séries, elle peuvent rapporter des sommes d'argent beaucoup plus importantes.


Atlantico : L’émission « Secret Story », qui revient ce 8 juillet sur TF1, ne touche-t-elle qu’un public ciblé ?



François Jost : Ce type de programme veut, en effet, toucher des jeunes ou la mère qui fait des courses. Le premier objectif est de toucher le prescripteur des achats.

De façon générale, la télé-réalité cible les 15-34 ans. Pourquoi ? Car la psychologie des participants est assez infantile. Même s’ils ont une trentaine d’années, ils raisonnent un peu comme des enfants. On dit souvent dans la télé-réalité que telle expérience les fera grandir, leur donnera de la maturité. Et ils sont de toute façon infantilisés par le dispositif lui-même. On leur donne des ordres sur leur rythme, leur temps.

Et ce dispositif correspond bien à ce que recherchent les jeunes, les adolescents : ils s’amusent de voir des participants dans des situations difficiles ou ridicules, qui favorisent le « foutage de gueule ».
Les familles sont-elles divisées par la télévision ?



Attention, le fait qu’il y ait une majorité de femmes de moins de 50 ans et de jeunes ne veut pas dire que les hommes ne regardent pas. Dans les « jeunes », il y aussi des hommes… Et pour le reste, les hommes suivent, simplement, c’est en moins grand nombre. Dans des saisons précédentes, on avait par exemple, un soir, pour « Secret Story », 43,7 % de part d’audience (PDA) sur les femmes de moins de 50 ans et 44 % de PDA sur les 15-24 ans, mais cela n’exclut pas qu’il y ait aussi des hommes.

Cela dit, les chaînes savent que le football est plutôt regardé par des hommes et les séries par une majorité de femmes (par exemple, Le Destin de Lisa était regardé par 19 % de femmes contre 2 % d’hommes).

On peut le regretter mais c’est ce que prouvent les enquêtes sur les pratiques culturelles des Français.
Pourquoi cette volonté de surfer sur le côté secret, mystérieux, notamment avec « Secret Story » ?



Je traite de cette question dans mon dernier livre, De quoi les séries TV sont-elles le symptôme ? (CNRS éditions). Je montre en effet que les séries sont entrées dans l’ère du secret.

Auparavant, les personnages étaient définis par leur psychologie, leur caractère monolithique. Aujourd’hui, la psychanalyse est la source d’inspiration : d’où l’idée que les personnages ont une vérité enfouie, un secret qui commande toute leur vie : de Desperate Housewives à Lie to me en passant par The Mentalist. Et découvrir ce quelque chose, ce serait comprendre les gens.

« Secret story » s’est calqué sur les séries qui fonctionnent autour du secret. L’émission a d’ailleurs repris quelques musiques de la série Desperate Housewives
Pourquoi y a-t-il tant d’émissions de télé-réalité ?



Les chaînes privées font ce qu’elles veulent. Je suis navré, en revanche, de voir que la télé-réalité se répand comme une tâche d’huile. Dans mon premier livre sur la télé-réalité, L’Empire du Loft, je me demandais jusqu’à où cela pouvait aller. On doit bien dire que l’Empire se développe.

On voit aujourd’hui de la télé-réalité un peu partout, y compris sur le service public avec, par exemple, « Une semaine sans les femmes », une émission de France 2, diffusée en mars 2011. Ou encore des émissions de décoration piquées à M6, voire des émissions annoncées pour l’été où des vedettes prennent la place de gens ordinaires. La télé-réalité a gagné en terrain. C’est navrant.

Cela a commencé sur M6 et TF1 disait à l’époque : « Jamais, nous » Ils ont finalement changé d’avis. Et même chose pour le service public : il refusait d’en faire mais il propose aussi maintenant des émissions de télé-réalité. C’est navrant pour les gens qui attendent un programme plus inventif.
Comment expliquer le succès de la télé-réalité ?



Les chaînes courent après le jeune public car on dit que les jeunes regardent moins la télé – ils regardent la TV plutôt sur Internet, maintenant. Ces chaînes proposent des émissions sur le papotage, le gossip, le ragot, avec des jeux sadiques, et ça plaît à un public assez jeune.

La rentabilité d’un programme de télé-réalité est incomparable avec, par exemple, une série télévisée achetée qui ne coûte pas très cher - je n’évoque pas, ici, les séries TV produites par la chaîne, celles-ci étant onéreuses.

Un épisode de télé-réalité rapporte beaucoup, ce sont des sommes colossales. Et la télé-réalité a des similitudes, des accointances avec le monde publicitaire. Les candidats passent leur temps à prendre soin de leur corps, à séduire. Par les gestes, la télé-réalité, c’est un peu de la publicité. Même si on cache les noms de marque.

C’est moins audacieux, moins cher que n’importe quelle fiction. On l’a vu avec la série de TF1, Hôpital : 6 épisodes produits, mais au bout du 2ème, ça a été une catastrophe…

Or, avec la télé-réalité, on peut changer certaines choses, on peut mettre l’émission en deuxième partie de soirée.
La télé-réalité peut-elle un jour s’essouffler ?



Cela peut s’essouffler, c’est certain.

Je ne pense pas aux débordements érotiques, par exemple. Le CSA est là pour ça… En revanche, je trouve qu’il n’y a pas de limite à la bêtise. Et là, on peut toujours se dépasser comme on l’a vu avec « Carré Viiip ».

La seule solution : il faut que les candidats soient un peu moins bêtes au départ, moins grossiers et qu’on les voit évoluer au fil des semaines. Qu’il y ait des trajets de personnages. Avec "Carré Viiip", ils avaient tous le même désir.

S’ils continuent à prendre les gens pour des imbéciles, qu’ils choisissent des candidats avec un accent lourd et stupide, je ne pense pas que la télé-réalité puisse avoir un avenir. Il faut qu’elle se renouvelle. Avec « L’amour est dans le pré », on voit que les participants viennent de différentes régions. Il y a aussi une variété des âges.

On a l’impression qu’on peut les rencontrer plus facilement dans la réalité que les « bimbos » et les candidats « borderline » qu’affectionne la télé-réalité



Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Picture-4483

François Jost est professeur à l’université Paris III où il dirige le Centre d'Etudes sur l'Image et le Son Médiatiques (CEISME). Il enseigne l’analyse de la télévision et la sémiologie audiovisuelle.
Il est l’auteur, entre autres, de L’Empire du Loft, la suite (La Dispute, 2007) et De quoi les séries américaines sont-elles le symptôme ? (CNRS éditions, 2011
AnonymousInvité Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chaire de Télérealité université du Galion Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 2110

Contenu sponsorisé Chaire de Télérealité université du Galion - Page 2 Vide
Revenir en haut Aller en bas

Chaire de Télérealité université du Galion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Programme Forum UNESCO - Université et Patrimoine (FUUP)» Persée - Base de données - Université de Lyon» Chair, chaire, cher, chère» Fac/Université = Pétage de câble» Université de tous les savoirs...
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Galion :: A l'avant :: 
Débats
-
Sauter vers: