RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

PEKIN EXPRESS 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Lun 11 Juil - 10:40

Pékin Express - Denis, Jean-Pierre, Leïla, Ludovic : Et maintenant, ils chantent source purepeople





En voilà une belle initiative ! Alors que de nombreux candidats de télé réalité n'ont qu'une ambition - devenir célèbres -, d'autres se servent de leur notoriété pour de belles causes ! En effet, depuis six saisons, les candidats de l'émissionPékin Express sur M6, rencontrent des populations incroyables à la générosité incomparable alors qu'elles n'ont rien. En retour, d'anciens participants ont décidé de créer une association, Solidarité Express ! Leur unique but : rendre au centuple tout ce que les populations locales leur ont apporté lors de leurs séjours chez eux


L'association à but non lucratif réunit d'anciens concurrents de Pékin Express à travers diverses missions humanitaires au profit des pays en voie de développement. Pour se faire connaître et récolter des fonds, les participants ont sorti une chanson, "Solidarité Express", et tourné un clip très sympathique. Les paroles sont simples mais veulent tout dire : "On s'en fout, chacun d'entre nous est un gagnant. On a tout l'amour et l'amitié de tous ces gens qui donnent tout de leur être en souriant."
Plus de quarante anciens participants se sont prêtés au jeu : Geoffroy (Pékin Express 2), Thomas et Elie (Pékin Express 2), Nadine (Pékin Express 2), Morta (Pékin Express 3), Gérard (Pékin Express 3), Jean-Pierre (Pékin Express 3), Pauline et Aurélie (Pékin Express 3), Yasmin et Harold (Pékin Express 3), Christopher (Pékin Express 4), Alexia (Pékin Express 4), Hervé et Olivier (Pékin Express 4), Hocine et Sébastien (Pékin Express 4), Caroline (Pékin Express 4), Fabrice et Nicolas (Pékin Express 5), Frédéric et Jessica (Pékin Express 5), Sabine et Stéphanie (Pékin Express 5), Yousra et Randa (Pékin Express 5), Solange et Hervé (Pékin Express 5), Quyen (Pékin Express 5), Hoang (Pékin Express 5), Chloé (Pékin Express 5)...
Les candidats de cette sixième saison se sont aussi lancés dans cette aventure : Ingrid et Nicolas, Julie et Nathalie, les amoureux Karim et Leïla, Luc et Clémence, Pierre et Isabelle, les incomparables César et Denis, Samuel et Ludovic, et le très drôle Jean-Pierre, grand gagnant de l'émission avec son acolyte François !
Pour la musique, ou pour faire un beau geste, rendez-vous sur les plateformes de téléchargement légal pour acheter "Solidarité Express", et sur le site de l'association pour plus d'informations
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Lun 11 Juil - 10:38

complétement d'accord avec toi bonny
je les pense aussi trop "naïfs" pour ce genre de compétition mentale qu'est KL
par contre seraient ils aussi "forts" sans l'aide et les encouragements de l'autre?
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 8 Juil - 9:54

Je les verrais bien faire un koh lanta ces deux-là!!! Ils sont vraiment complémentaires.
Leur joie de vivre était belle à voir et j'aimerais bien les revoir dans des situations un peu plus scabreuses comme avaler des gros verts blancs...
Mais peut-être ne sont-ils pas assez stratèges pour ce genre d'émission...
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Jeu 7 Juil - 16:38

EXCLU - Pékin Express 2011 : Ludovic : "Jean-Pierre et François sont allés trop loin dans les mots"source premiere


PEKIN EXPRESS 2011 EXCLU-Pekin-Express-2011-Ludovic-Jean-Pierre-et-Francois-sont-alles-trop-loin-dans-les-mots_image_article_paysage_new


Après leur échec en finale de Pékin Express 2011, Ludovic et Samuel sont déçus. Mais pour ces deux frères naturels et pleins de bonne humeur, les bons souvenirs de l’aventure dépassent la déception. Seuls les propos de Jean-Pierre et François à leur égard leur restent en travers de la gorge. Interview.
Vous étiez très déçu après votre défaite. Est-ce que ça va mieux ?
Ludovic : Ca va mieux, oui. Je suis mort là-bas, mais avec le recul, ça va mieux. On a quand même fait une belle aventure. Ca valait le coup d’aller jusqu’au bout.
Samuel et vous étiez les favoris des internautes de Premiere.fr, et aujourd’hui beaucoup sont très déçus. Ca vous touche ?
Ludovic : Oui, beaucoup. Ce matin, j’ai regardé un peu les sites Internet, et les commentaires. J’ai vu que certains veulent lancer une collecte pour nous aider à ouvrir un restaurant. C’est énorme, ça ! Quand j’ai vu ça, je me suis dit qu’on avait gagné.
Comment expliquez-vous avoir touché autant les gens ?
Ludovic : On est comme ça dans la vie : on est joyeux, on rigole, on ne s’est jamais disputés avec mon frère. Ca, je pense que ça touche les gens. On garde toujours le sourire. Et puis, on est toujours resté fair-play.
Sur ce dernier épisode, on a senti de la tension entre vous et Jean-Pierre et François. Ca s’est arrangé par la suite ?
Ludovic : On n’a pas senti la tension, nous. François qui dit que leur but est de gagner pour que ce ne soit pas nous qui gagnions… On a découvert ça en regardant l’émission hier soir ! Quand on a dit qu’on a dit que c’étaient les jeunes contre les vieux, ce n’était pas méchant. On a dit "les plus vieux", pas "les vieux cons" ! La tension est montée sans qu’on se rende compte. On ne l’a pas senti car, ils ne nous disaient rien lors des transferts, entre les courses. La veille de la finale, on a joué aux cartes ensemble !
Du coup, vous avez envie de leur passer un coup de fil pour que vous vous expliquiez ?
Ludovic : J’ai pas envie de les appeler. Je pense que pour Jean-Pierre et François, il y a toujours une petite haine qui reste.
Samuel : Ils sont allés trop loin, avec "enfoirés de Belges", "connards de Belges", et même une "paire d’ordure"…
Ludovic : Oui, parce que pour nous, même dans la course, il y a un respect de l’autre. Ils sont allés trop loin dans les mots.
Votre projet était d’ouvrir un restaurant ?
Ludovic : C’est le projet de mon frère d’ouvrir un resto. Moi, c’était d’aider la famille qu’on a rencontré à l’étape 5 au Kenya, la dame qui parlait français… Je lui avais promis que si je gagnais, je l’aiderais à acheter des livres pour son école. Même si on n’a pas gagné, je le ferai. Ca prendra un peu de temps.
Vous vous attendiez à vous engager dans l’humanitaire en participant à la course ?
Ludovic : On a fait Pékin Express pour tout ça : pour la course, pour l’aventure humaine avec les rencontres dans les familles, et pour le voyage. C’est un tout.
Quel est votre meilleur souvenir ?
Ludovic : C’est dur… La descente en rappel, ça a été terrible pour l’adrénaline. Mais tout a été un bon souvenir.
Samuel : Le Kilimandjaro aussi ! Ce qui m’a le plus ému, c’est la famille qu’on a rencontré en Egypte. Voir la misère, c’était dur… Mais même les souvenirs les plus durs, ça reste de bons souvenirs ! (rires)
Ludovic : Tous les mauvais souvenirs sont devenus de bons souvenirs avec le recul.
Même quand vous avez fait une crise d’asthme ?
Ludovic : La crise d’asthme, ça a été dur. Mais je ne voulais pas finir en abandonnant. J’ai été au bout de mes limites.
Samuel : Je suis fier de toi.
Vous vous êtes très bien entendus avec Karim et Leïla. Vous avez gardé contact ?
Ludovic : Oui ! Avec Karim, Leïla, Nicolas et Ingrid, c’étaient six copains. Comme on était loin de nos proches, on s’est attachés, on a créé des liens très forts. Ce sont des amis. D’ailleurs, Nico est là ! (rires) Il est venu voir la finale chez nous en Belgique.
Et maintenant, quels sont vos projets ?
Samuel : On a repris la routine ! (rires)
Ludovic : Le retour à la réalité n’a pas été évident, mais il faut bien le faire ! (rires) Sinon, j’aimerais faire de la télévision. Pékin Express va peut-être m’ouvrir des portes ! J’ai déjà eu des petits rôles en Belgique, j’aimerais bien avoir un plus grand rôle… Depuis le début de l’émission, j’ai déjà eu des petits contacts pour un rôle à la télévision. Ce n’est pas encore fait, alors je préfère ne rien dire encore. Je vais peut-être aussi tourner une publicité pour la télévision au Luxembourg.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Jeu 7 Juil - 6:29

Pékin Express 6 : Jean-Pierre et François, vainqueurs d'une finale incroyable
News publiée Hier, Le Mercredi 6 Juillet 2011 à 23:39


Purepeople
Ce soir, mercredi 6 juillet, M6 diffusait le dernier épisode de Pékin Express : la route des grands fauves. Pour cette finale qui opposait les frères belges Ludovic et Samuel aux amis du sud-ouest Jean-Pierre et François, le stress était à son maximum. La semaine dernière, c'est Leïla et Karim qui étaient éliminés. Leur départ s'est fait dans les larmes... Il faut dire qu'au fil de cette aventure humaine, les candidats ont tissé des liens précieux. Ce soir, un seul des binômes encore en lice est ressorti vainqueur de cette sixième édition. Mais lequel ? Si vous avez raté cette finale palpitante et pleine de rebondissements, la suite est faite pour vous...

41e jour. Finale. 1ère étape. Après avoir franchi 12 étapes, traversé cinq pays et pas moins de 10 000 km, Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François sont enfin arrivés au Cap de Bonne Espérance, au bout de l'Afrique là où l'océan indien et l'océan atlantique se rejoignent. C'est à Cape Town que va débuter la grande finale de Pékin Express. La finale sera une succession rapide de sprints. L'équipe arrivée en première position pourra reprendre une amulette à l'équipe adverse à quatre reprises. Pour le moment, les comptes en sont à 62 000 euros d'amulette pour Ludovic et Samuel et 38 000 euros pour Jean-Pierre et François. Le départ est lancé... Les candidats doivent se rendre à l'aérodrome de Cape Town pour prendre un avion qui les larguera au-dessus des dunes d'Atlantis, où se déroulera la première étape de cette finale.

"On est comme des oiseaux"

Les deux équipes partent sur les chapeaux de roues. Ce sont les Belges qui arrivent les premiers à stopper une voiture, mais Jean-Pierre et François les suivent de peu. Arrivés à l'aérodrome, Ludovic et Samuel sont les premiers à s'envoler à plus de 3000 mètres d'altitude où ils vont effectuer une chute libre, rien que ça ! Pendant la durée du vol, les deux équipes peuvent oublier la course et profiter des sublimes paysages de Cape Town. Mais après 25 minutes, c'est le moment de sauter ! Ludovic et Samuel s'offrent un baptême en chute libre, un grand moment d'aventure, de liberté et d'excitation pour les deux frères ! Décidément, ils n'ont peur de rien et profitent à fond de l'aventure.

Pour les deux bourgeois, c'est une autre histoire. François a dû mal à se lancer et Jean-Pierre est tétanisé à l'idée de sauter. Mais une fois dans les airs, il est tel un oiseau. "Génial" crie François suivi d'un "c'est énoorme" de Jean-Pierre. Ludovic et Samuel, une fois posés sur les dunes d'Atlantis, reprennent la course pour garder leur avance sur Jean-Pierre et François.

Chercher une plaque de métal dans une tonne de sable !

Pour la première épreuve, chaque équipe doit se rendre dans un lieu différent. Une fois arrivé, le binôme doit chercher, dans un périmètre de 20 mètres autour du drapeau, une pièce de métal avec un détecteur de métaux. Pour compliquer l'épreuve, vingt plaques ont été cachées mais une seule indique l'adresse où les candidats doivent retrouver Stéphane Rotenberg.

Si les Belges sont brouillons dans leur recherche, les bourgeois optent pour une technique par "quartier" pour ne rien rater. Encore une fois, les deux amis se disputent. Pour Jean-Pierre, François se sert mal du détecteur de métaux. "Effleure le truc, merde, mais balaie" hurle Jean-Pierre ! Au final, le duo perd du temps à se chamailler alors que les frères belges continuent leur recherche. Ils ont opté pour une technique "par rayon".

Si Ludovic et Samuel trouvent des plaques, il n'y a rien écrit dessus et le ton monte entre les deux frères. Mais ils trouvent en premier l'adresse où Stéphane Rotenberg les attend. Ils sont suivis de prêt par les deux amis.

The old people vs the young people !

Les deux duos reprennent le stop plus motivés que jamais. Encore une fois, Jean-Pierre et François, alias "the old people", essayent de négocier pour que leur chauffeur les emmène jusqu'au bout. La rivalité entre les deux équipes est plus présente que jamais. "J'ai faim, j'ai envie de manger des amulettes" lance Samuel. Stéphane Rotenberg attend les duos au Taal Monument érigé pour la défense de la langue Afrikaans. Et ce sont les deux frères qui remportent la première étape et donc une amulette ! Malins, ils prennent l'amulette de Jean-Pierre et François, d'une valeur de 10 000 euros.

41e jour. Finale. 2ème étape. Pas une minute à perdre, les deux duos se lancent dans la deuxième étape. Pour connaitre le second lieu de rendez-vous de Rotenberg, ils doivent se rendre au vignoble de Boschendal. Les deux équipes sont, une nouvelle fois, au coude à coude et font la course dans leur voiture respective.

Les finalistes se rapprochent du vignoble. Une fois arrivés, Jean-Pierre et François aperçoivent le drapeau rouge, mais leur chauffeur les mène jusqu'à l'entrée principale. Les frères belges sont confrontés au même dilemme : s'arrêter au drapeau ou prendre l'entrée principale. Ils préfèrent suivre les instructions Pékin Express et suivre le drapeau rouge ! En prenant la bonne entrée, ils gagnent du temps alors que les amis du Sud-Ouest persistent dans le mauvais chemin. Si Jean-Pierre se rend compte de leur erreur, François met du temps à reconnaître son tort. "J'ai mal lu les instructions, c'est ma faute", reconnait enfin François.

"En slip, c'est encore meilleur" !

Chaque équipe doit récolter sur une ligne de raisins, le plus de grappes possibles. Ils doivent ensuite les presser dans un tonneau pour remplir un vase de 23 litres ! Les Belges se rendent vite compte de la difficulté et de la grandeur de la tâche. Après deux récoltes, Jean-Pierre et François les rejoignent et se lancent dans l'épreuve. Ludovic se charge de piétiner le raisin et il donne de sa personne. En caleçon, il se lance "comme s'il y avait le feu dans la cuvette" selon son frère Samuel. D'ailleurs le Belge prend plaisir à faire cela, affirmant que le raisin est très doux et "en slip c'est encore meilleur". Du côté, des amis du Sud-Ouest, c'est François qui se charge du foulage. Mais attention à ne pas boucher la cuve !

Et là, c'est le drame !

Sans surprise, le Belges sont les premiers à découvrir le lieu de rendez-vous : Waterfront. Jean-Pierre et François ont beaucoup trop de retard mais continuent l'épreuve comme ils le peuvent mais là, c'est le drame ! En descendant du tonneau, François dérape et "son pied part dans un sens et son genou dans l'autre". Depuis quelque temps, son genou le lançait et le médecin doit donc intervenir. C'est très difficile de voir François, un tel compétiteur, pleurer face à la douleur et la déception. "J'ai mal" pleure François, et Jean-Pierre ne peut s'empêcher de craquer. Le duo doit se rendre à l'hôpital, "on est dans la merde" conclut Jean-Pierre.

Une fois arrivé, le duo belge retrouve Stéphane Rotenberg qui leur annonce que François a dû abandonner l'épreuve. Les frères sont inquiets et espèrent que François va bien. Ils songent bien sûr au possible arrêt de la finale. Gagner par forfait ne les dérangerait pas car selon eux, ils ont déjà prouvé "leur victoire".

Repartira, repartira pas ?

A l'hôpital, François passe des radios. Le médecin de la course annonce le diagnostic : "une contusion osseuse au niveau du fémur sous la rotule." Si la contusion passera avec le temps, le vrai problème est la douleur qui fait beaucoup souffrir François. Ce dernier souffrira en courant ou faisant tout effort. Mais toujours aussi motivé, François veut reprendre la course le lendemain avec des médicaments contre la douleur. Il profitera de cette nuit pour se reposer au maximum.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel accident arrive. Lors de la saison 5, Yousra et Randa avaient connu le même sort. Randa s'était blessée mais elle avait eu la force de jouer cette finale jusqu'au bout. Inspiré par ce courage, François l'affirme : "On va gagner Pékin Express."`

Dernière nuit chez l'habitant !

Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François vont vivre leur dernière soirée chez l'habitant. Tous très bien accueillis, les duos sont décidés à profiter à fond de ce moment. Les Belges chantent "la bamba" avec leurs hôtes alors que les bourgeois profitent d'un délicieux repas. Pour Jean-Pierre, c'est l'une des meilleures soirées passées. François, lui, veut terminer tous les plats. Conscients que c'est la fin, les duos sont nostalgiques de cette incroyable course et François se couche plus conquérant que jamais.

42ème jour. Finale. 3ème étape. C'est l'heure de repartir pour la dernière journée de course qui sera la plus intense. L'épreuve commence à Table Moutain. Ludovic et Samuel récupèrent une amulette de 7 000 euros suite à leur victoire de la seconde étape de la veille (ils n'avaient pas pu le faire car François était à l'hôpital). Avant de partir pour cette nouvelle étape, Stéphane Rotenberg leur donne un conseil : ramener du monde !

Et si on faisait des pâtés sur le sable !

Ils doivent tout d'abord se rendre à Camps Bay où a lieu la troisième épreuve. Malgré la blessure de François, les Belges ne sous-estiment pas leurs adversaires. Jean-Pierre et François arrivent en premier sur la plage et demandent à des habitants de les aider. L'épreuve est simple : faire 500 pâtés dans le sable avec 9 seaux. Si Ludovic et Samuel ont recruté 8 personnes, les deux amis n'en ont, eux, que cinq. François décide de rester à terre, de remplir les seaux et de donner de la voix comme à son habitude. Une bonne nouvelle pour Jean-Pierre qui dit : "Quand le François commence à gueuler, c'est qu'il n'est pas mort." Les deux équipes motivent à fond leur troupe ! Et ce sont Ludovic et Samuel qui bâtissent leurs 500 châteaux en premiers, ils gagnent donc de l'avance pour se rendre à Kalk Bay, où Rotenberg les attend.

C'est le jeu ma pauvre Lucette !

Jean-Pierre et François terminent à leur tour et commencent le stop. Avec la douleur très présente et son impulsivité, les nerfs de François lâchent ! Pour lui, "c'est mort". Jean-Pierre saura-t-il le remotiver ? Jean-Pierre, "le Jean-Pierre des grands jours" prend donc les choses en main et trouve une voiture ! Ludovic et Samuel sont conscients d'avoir un avantage mais "c'est le jeu" et comme ils le disent, ils n'ont pas poussé François.

Mais encore une fois, les jeunes Belges ont pris trop d'avance et arrivent une troisième fois en première position. Ils gagnent donc une nouvelle amulette et ont une cagnotte de 86 000 euros. Pour la beauté du geste, Jean-Pierre décide de piquer un sprint final même s'il ressemble plus à "une limace qu'à un étalon en courant." Si physiquement c'est difficile, mentalement ils sont toujours là.

Qui casse un oeuf, perd sa place !

42ème jour. Finale. 3ème étape. C'est parti pour la quatrième étape. Les deux équipes doivent se rendre à la ferme des autruches. Une fois n'est pas coutume, Ludovic et Samuel partent les premiers et arrivent les premiers sur le lieu de l'épreuve. La mission est simple mais difficile : il faut rapporter un oeuf d'autruche "sain et sauf" après avoir effectué un parcours du combattant. C'est donc une question d'habileté. Pour ce jeu, les frères ont l'avantage d'être petits et de la même taille.

Jean-Pierre et François se lancent à leur tour dans l'épreuve mais font tomber tous leurs oeufs, ils estiment les pertes à onze oeufs ! François a un gros handicap : il a des difficultés à se baisser et à se déplacer à cause de son genou. Ludovic et Samuel arrivent à déposer leur oeuf, avec brio (on leur tire vraiment notre chapeau !), et repartent pour la course ! Au même moment, Jean-Pierre et François arrivent au dernier obstacle, le plus dur, réussissent à déposer leur oeuf et repartir.

Ils trouvent vite une voiture conduite par un couple de jeunes mariés. D'autant que leur chauffeur, un vrai as du volant, va très vite ! Il a bien compris qu'il s'agissait d'une course. Les équipes approchent de la pointe et donc de l'arrivée. Jean-Pierre et François aperçoivent le drapeau rouge mais hélas ce sont encore Ludovic et Samuel qui remportent l'étape ! Et une étape, une ! Malgré tout, les bourgeois se consolent avec la vue incroyable. Ludovic et Samuel ont donc une cagnotte virtuelle de 93 000 euros mais rien n'est gagné ! Jean-Pierre et François peuvent encore remporter la victoire au cours d'un sprint final qui nécessite sens de l'orientation, mémoire et motivation.

Destination finale Cape Town !

Les deux équipes ne connaîtront pas, au début de l'épreuve, la destination finale. Ils rejoindront différents points de passage indiquant le suivant jusqu'à atteindre LE lieu de l'arrivée. Une seule contrainte : changer de voiture entre chaque lieu de passage. Le sprint final de nuit, c'est parti !

Dès le début, François baisse les bras mais Jean-Pierre ne l'entend pas comme ça. Il trouve une voiture, et comme à son habitude, François arrive à convaincre leur conductrice de les emmener jusqu'à Cape Town. Ludovic et Samuel ont eux aussi un chauffeur qui les emmènera jusqu'au bout, mais il roule à... 50km/h ! Les frères stressent : "ça va pas, ça va pas", lance Ludovic, très stressé car il souhaite remporter la victoire : "c'est bien de gagner mais quand on peut gagner de l'argent c'est mieux."

Détenteurs de seulement 7 000 euros virtuels, l'argent n'est pas le moteur de Jean-Pierre et François. D'ailleurs ils offriront cette somme à un enfant tétraplégique rencontré pendant l'aventure Pékin Express.

La Belgique est à Cape Town !

Arrivés à l'hôtel de ville de Cape Town, Ludovic et Samuel répondent à une question de Damien et Noella avec facilité, et repartent vite faire du stop. Ils montent dans une voiture où ils rencontrent une Belge ! Grâce à celle-ci, ils arrivent vite au deuxième lieu de passage. Leila et Karim leur demandent alors quelle est la longueur de la cascade descendue en rappel lors de la demi-finale.

Après avoir donné la bonne réponse, ils rencontrent des jeunes qui sont prêts à les aider. Une chance ! Ils repartent donc pour la troisième étape. Jean-Pierre et François hésitent, eux, quant à la longueur de la cascade, 204 ou 207 mètres, ils ne savent plus. Mais ils optent pour la bonne réponse. Ouf !

La quatrième question est posée par les ex-mariés Isabelle et Pierre et la réponse est précieuse : elle permet de découvrir le dernier lieu passage. Si les frères répondent bien, ils n'arrivent pas à trouver une autre voiture. Aidés par Frantz, leur chauffeur précédent, ils attendent qu'un ami de ce dernier arrive. Cette attente va permettre aux deux bourgeois de rattraper leur retard !

La France est à Cape Town !

A quelques minutes de la fin, les duos sont au coude à coude ! Ce sont même Jean-Pierre et François qui arrivent les premiers au dernier lieu passage. Ils connaissent maintenant le lieu d'arrivée : le Rhodes Memorial. Leurs précédents chauffeurs se prennent au jeu et leur trouvent une dernière voiture ! Ils ont de l'avance sur Ludovic et Samuel qui arrivent au lieu passage et qui sont aidés par des Français. Une nouvelle chance !

Du côté de Jean-Pierre et François, cela se passe moins bien. Leurs chauffeurs ne savent pas se rendre au Rhodes Memorial et n'avancent pas. Heureusement, un 4x4 connaît la route et leur propose de les suivre.

Allumer le feu !

C'est l'heure du sprint final ! A l'aide d'une lampe électrique, les quatre concurrents courent, courent, courent vers le haut du Rhodes Memorial et donc la victoire. Le suspense monte et c'est Jean-Pierre, en héros, qui attrape la torche de feu ; les deux bourgeois se précipitent et allument la flamme. Les amis du Sud-Ouest n'y croient pas ! Ils ont gagné !

Les Belges arrivent quelque temps après : véritable traumatisme, les frères, abattus, ne réalisent pas. Après avoir félicité leurs adversaires, ils craquent. Ludovic qui avait projet d'ouvrir son restaurant, est extrêmement déçu et aura certainement besoin de temps pour se remettre de cet échec !

Félicitations aux deux quadras, qui ont gagné 7 000 euros, (déjà reversés à l'enfant tétraplégique) et surtout la fierté de s'être dépassés jusqu'au bout.



V.M
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 23:51

Une finale dont il était difficile de prévoir le dénouement tel qu'il s'est présenté.
En effet, Ludo et Sam ont dominé la soirée et n'ont échoué qu'au finish, François et Jean-Pierre les coiffant au poteau sur la dernière épreuve.
Ils ne remportent quasi pas d'argent mais bien une victoire sur eux-même et pour le fun de l'aventure. Les deux équipes méritaient tout autant de remporter Pékin. Le destin a choisi de favoriser les deux amis, c'est ainsi.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 21:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]the winners ^^
InvitéInvitéRegulier
PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 15:32

Ce soir, mercredi 6 juillet, après quarante jours de course acharnée et onze étapes toutes plus difficiles les unes que les autres, a lieu la grande finale de Pékin Express : la route des Grands Fauves sur M6 à 20h45 ! De brillantes équipes se sont affrontées au cours de cette sixième édition, mais seules les deux meilleures s'affronteront pour rejoindre le cap de Bonne Espérance. Tout se joue entre les jeunes frères belges, Ludovic et Samuel, et les amis bourgeois du Sud-Ouest dans la force de l'âge, Jean-Pierre et François ! A quelques heures de la finale, les pronostics vont bon train. Quels sont les points forts et les points faibles de chaque équipe ? Réponse par les candidats eux-mêmes dans les colonnes du Parisien !

La force physique contre un mental d'acier !

Les bourgeois, qui comptabilisent 38 000 euros, le savent, leurs adversaires ont une meilleure condition physique. "Ludovic et Samuel sont plus physiques que nous (...) ils ont montré qu'ils étaient des monstres physiquement, des bombes", confie François. Un avantage dont les frères belges sont conscients : "Nous, nous sommes assez sportifs."

Mais les deux sympathiques frères, qui ont 62 000 euros de gains, ont également conscience des atouts de leurs concurrents. "Jean-Pierre et François ont un mental d'acier alors qu'on était très stressés le matin de la finale au point de pas arriver à parler", avoue Samuel. Très à l'aise avec l'anglais, François est très doué pour faire du stop et compte bien se servir de cet atout pour gagner. Pour lui, les frères sont "brouillons" : "surtout Ludovic qui a tendance à partir au quart de tour et à aller plus vite que la musique."

Les deux équipes ont donc autant de chances de gagner. Une seule question se pose : la blessure de François lui permettra-t-elle de finir l'aventure ? On l'espère ! Une chose est sûre, malgré les audiences "moyennes" (environ 2,7 millions de téléspectateurs par épisode), Pékin Express reviendra en 2012, comme l'affirme son directeur de course Stéphane Rotenberg au Figaro Mag : "L'audience s'est érodée, mais on continue à être sur le podium, on garde notre statut. Pékin Express, qui était un ovni, est devenu une valeur sûre dont on parle un peu moins, c'est normal. On repart l'année prochaine."

L'animateur est très heureux de cette sixième édition, qu'il considère comme l'une des plus belles : "Les candidats étaient formidables. Ils étaient moins dans la compétition, se mangeaient moins le bec et étaient plus dans le sourire et l'énergie." Une idée de la prochaine destination ? L'animateur en a des tonnes : "Personnellement, je rêvais de faire un tour du monde, mais les contraintes budgétaires compromettent ce projet. L'Amérique me tente aussi, tout comme l'Océanie, seul continent où nous ne sommes pas allés."

Alors quel duo - Jean-Pierre et François ou Ludovic et Samuel - remportera cette sixième étape ? Réponse ce soir à 20h45 sur M6.

V.M

Purepeople
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 10:14

Tu as raison, Bonny, il formait un couple drôle et spontané, je n'ai lu aucune violence chez Karim, lorsqu'il a frappé le signe "STOP", il n'est même pas arrivé à le froisser PEKIN EXPRESS 2011 213964

Je trouve qu'ils apportaient de la fraîcheur, de l'exotisme.

Et bien-sûr bons candidats, avec ça.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 10:01

Pour Karim et Leïla, être arrivé troisième est déjà pas si mal...
Si Leïla s'est toujours comportée comme une candidate formidable, il est vrai que Karim a montré des signes caractériels, d'où ce jugement hâtif et exagéré de certains internautes. L'amalgame est vite fait je trouve...Comment les gens peuvent dire qu'elle est maltraitée par son mari??? Ce n'est pas parce qu'il s'énerve après un vélo ou après un conducteur qui l'emmène dans la direction opposée que cela fait de lui un mari violent!!! TOCTOC
Perso, je n'apprécie pas ce genre de râleur mais je n'irai pas dénigrer ce couple qui a montré une belle complémentarité. De plus, et cela est essentiel pour l'intérêt du jeu, ils ont été d'excellents candidats.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 6 Juil - 5:05

Pékin Express 6 : La finale perturbée par un terrible accident

News publiée Hier, Le Mardi 5 Juillet 2011 à 15:52
Purepeople

Mercredi 6 juillet doit avoir lieu la grande finale de Pékin Express : la route des grands fauves sur M6. Cette sixième saison extraordinaire en Afrique s'achève par une course infernale pour atteindre le Cap de Bonne Espérance. Les deux équipes finalistes, les frères belges Ludovic et Samuel et les amis bourgeois décalés Jean-Pierre et François, vont donc s'affronter et tout donner pour être sacrées gagnantes de cette sixième édition.

Après onze longues étapes et quarante jours de course, de fatigue, de stops, d'épreuves et de disputes, les deux tandems donnent tout ! D'autant que chaque équipe sait que leurs adversaires sont redoutables. Si face à de tels compétiteurs, on ne peut pas prévoir quel sera le vainqueur, il semblerait que des péripéties viennent perturber l'une des deux équipes.

En effet, l'incorrigible François se blesse terriblement à la jambe. A tel point que le bourgeois du Sud-Ouest doit se rendre à l'hôpital pour passer une radio. Le duo décalé pourra-t-il reprendre la course ? Les Belges seront-ils sacrés vainqueurs par abandon ?
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Dim 3 Juil - 4:46

Pékin Express 6 - Leïla et Karim victimes de terribles insultes !
News publiée Le Vendredi 1 Juillet 2011 à 19:01

Purepeople

C'est aux portes de la finale que le binôme le plus craquant de ce Pékin Express : La route des grands fauves a quitté l'aventure, mercredi 29 juin. En effet, si Jean-Pierre et François et Samuel et Ludovic se retrouveront pour une finale qui s'achèvera au Cap de Bonne Espérance mercredi 6 juillet, Leïla et Karim, eux, ont été éliminés. Sympathiques durant toute l'aventure, les tourtereaux font pourtant face à de vilains commentaires sur le net. Ils se confient à cette occasion au site de Télé-Loisirs.

Depuis le début, ils ont réalisé un parcours sans faute. Épuisés et à bout lors de la demi-finale, Leïla et Karim n'ont pas eu vraiment de chance. De retour, ils sont plus prêts que jamais à réaliser le projet qui leur tient le plus à coeur : faire un bébé. Malheureusement, ils ont découvert des commentaires plutôt déplaisants à leur égard sur la toile, selon lesquels notamment Leïla serait maltraitée par Karim. Leïla confie : "Même si c'est quelqu'un d'impulsif, au quotidien, il ne s'énerve pas comme ça, sinon, y'a pas moyen ! Et puis ça n'est que de la colère ce que l'on a vu, ça n'est pas de l'agressivité, contrairement à ce que j'ai pu lire sur internet, comme quoi j'étais maltraitée, soumise ou je ne sais pas quoi..."

Karim est très remonté : "Je n'ai pas participé à un jeu pour me faire insulter sur les forums..." Leïla, de son côté, est triste que des insultes comme celles qu'elle a pu voir puissent encore exister : "Je trouve ça normal que les gens réagissent vis-à-vis de notre comportement dans la jeu. Là, où je n'accepte pas, c'est quand ce sont des jugements qui vont au delà de l'émission. J'ai lu par exemple que l'on avait eu une enfance malheureuse dans des barres HLM, que l'on aurait jamais pu se payer ce genre de voyage... Mais j'ai envie de le dire : 'vous connaissez pas notre vie quoi !' On n'a pas attendu Pékin Express pour voyager. Et je ne suis pas soumise ou maltraitée, je suis une grande gueule moi !" Et on l'a bien vu. Plus d'une fois notre Super Leïla n'a pas hésité à remettre son mari sur le bon chemin. Karim, lui-même, a affirmé savoir pouvoir compter sur sa femme à tout moment pour l'apaiser.

"Sans faire un discours de victimisation, je me rends compte qu'on est encore là, à juger nos actes parce que 'c'est des rebeus, des Sarazins' ou je sais pas quoi... Pour moi ça n'a pas sa place", ajoute Leïla. C'est bien triste d'en arriver là. Ce couple aura pourtant été l'un de nos chouchous durant toute l'aventure !

Heureusement, Karim finit sur une jolie note : "Mais au quotidien, quand les gens nous reconnaissent, c'est toujours sympa."


Chloé Breen
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 18:56

Pour moi tous les binômes de cette année méritaient la victoire, il y avait un réelle respect malgré les petites tentions dus au stresse.
J'aimais bien ce petit couple, ils ont raflé pas mal de victoires .
Les bobos et les belges sont tout aussi méritants, par leur personnalité mais aussi pour leur projets. Les bobos ayant décidé de financer une aide pour des jeunes handicapés avec une partie des gains.
Une très bonne saison.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 17:10

J'ai vu quelques scene ou Karim piquait des crises mais vraiment ça n'allait pas aussi loin que genre Moundir ou autres..
Ce couple se dispute,,se chamaille,mais ils s'aiment surtout,alors pourquoi les jugez sur cela,c'est leur vie intime,privé,mis en boite par la prod bien sur,mais ce dénigrement n'est pas bon,faut se dire que les conditions sont dur,rien a voir avec la vie quotidienne,les clash arrive mais le lendemain c'est oublié,je suis content pour eux,,arrivé 3 eme c'est une belle place surtout pour un couple lambda,non sportif et tout,ils ont beaucoup de mérite.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le couple de bourgeois s'est montré étonnant aussi,je n'aurais pas parié un kopeck sur eux en début d'aventure,et pourtant,ils sont là...
Maintenant j'aimerait que ce soit le binome Belge qui gagne,ils le mériterait bien,surtout financièrement ça leur fera un chouette départ dans la vie.. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Actu-OneActu-OneAdmin
PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 11:18

alexia a écrit:
Leïla (Pékin Express): "On ne s'attendait pas à tant de haine sur le web" source téléloisirs

Karim et Leïla ont été éliminés hier soir, aux porte de la finale de Pékin Express. Frustrant pour ce jeune couple qui avait jusqu'alors réalisé un parcours sans faute. Ils reviennent avec nous sur leur aventure, et même un peu plus.
--------------------------------------------------------------------------------
Karim : Mais au quotidien, quand les gens nous reconnaissent, c'est toujours sympa. Une dame m'a demandé de faire une photo avec elle, franchement, c'est touchant.

Leila a raison, Pékin Express se veut être une émission de partage, d'ouverture et de tolérance.
Mais, c'est bizarre, je ne suis pas du tout étonnée des messages haineux à leur encontre. En effet, quand j'ai vu Karim piquer quelques colères, je me suis dite: " Et voilà, il n'aurait pas dû car certains vont se faire un plaisir de le démonter sur internet." Il ne faut pas cumuler les défauts, être "rebeu" ( oui c'est un défaut en France, hélas!) et en plus colérique. Personnellement, j'ai bien aimé ce petit couple, compétiteur, sympathique et complice. Ils ont très bien mené leur aventure.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 8:21

Je suis ravie des deux paires finalistes.
Alexia, nous avons les mêmes chouchous DROLE
Sont trop mignons et sympathiques ces petits belges!!! Très forts dans les épreuves physiques et complices au possible. J'apprécie ce genre de personnage.
Mais j'aime beaucoup aussi les décalés et le sale caractère de François Yeah . Je le trouve attachant et assez percutant. Il est aussi un fameux auto-stoppeur.
Alors qui va remporter la finale??? Une équipe ou l'autre, cela m'est égal...
Ce que je retiens surtout de ce Pékin-africain ce sont les soirées divertissantes que cela m'a procuré. L'Afrique et ses paysages grandioses, les épreuves souvent comiques et assez variées, l'ambiance conviviale entre les candidats et surtout un casting de choix COEUR . Pour ma part et si la production reste sur cette ligne de conduite, je resterai une fidèle de cette émission Wink
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 0:29

Pékin Express 2011 : Ludovic et Samuel contre Jean-Pierre et François : qui va gagner ? source première

C’est la dernière ligne droite. La grande finale de la 7ème saison de Pékin Express aura lieu mercredi 6 juillet à 20h45 sur M6, et opposera le duo Jean-Pierre et François à Ludovic et Samuel. En prenant en compte leurs points forts et leurs points faibles, qui a le plus de chances de gagner ?

Ce sont 10 duos qui se sont élancés le 20 avril dernier du Caire en Egypte. 10 000 kilomètres plus loin, ils ne sont plus que deux équipes à encore espérer remporter la 7ème saison de cette émission et les 100 000 euros à la clef.

Après l’élimination en demi-finale du couple de jeunes mariés Karim et Leïla, c’est une finale 100% masculine qui se profile. Jean-Pierre et François, amis depuis de longues années sont opposés à Samuel et Ludovic, les deux frères Belges.

Jean-Pierre et François sont deux amis de longue date, originaires de Pau. Ils n’ont pas volé leur place en finale. A chaque épreuve, ils n’ont gardé qu’un objectif en tête : avancer. Sympathique et généreux, ils nous ont offert de bons moments de télévision.

Points forts :

- Leur maîtrise de l’anglais et le côté tchatcheur de François leur permettent bien s’en sortir dans les épreuves de stop. Ils arrivent généralement à trouver rapidement une voiture, voire même à se faire conduire jusqu’à leur destination finale par les mêmes conducteurs.

- Leur duo est très complémentaire. Si François a tendance à piquer de grosses colères, Jean-Pierre arrive à le calmer… la plupart du temps en lui servant de défouloir d’ailleurs.

- Jean-Pierre et François sont intelligents. Leur analyse des situations, leur sens de la stratégie est un sacré atout pour venir à bout de toutes les épreuves.

Points faibles :

- François est un sanguin. Même si Jean-Pierre arrive à canaliser François, ses colères font perdre du temps à leur équipe. Et en finale, ça ne pardonne pas.

- Jean-Pierre est le candidat le moins apte aux épreuves physiques des 4 encore en lice.

Ludovic et Samuel sont deux frères belges. Dynamiques, ultra-motivés, ils ont enchaîné les épreuves avec toujours la même envie de gagner. Très sympathique et fair-play, ils font également partie des chouchous de l’émission.

Points forts :

- La motivation. Leur envie de gagner semble à toute épreuve. Quelle que soit la difficulté, Ludovic et Samuel avancent, déterminés à tout mettre en œuvre pour rester dans la course.

- Leur force physique et endurance est un grand atout. Entraînés, en forme, ils sont capables de réaliser des exploits, comme lorsque Ludovic est resté plus de 4 heures avec une jarre sur la tête, en plein soleil.

- Très sympathiques, ils n’ont pas trop de mal à trouver des voitures pour les séances de stop, ce qui leur permet de gagner du temps lors des courses.

Points faibles :

- Ludovic et Samuel semblent parfois un peu brouillons. En voulant aller vite, ils vont parfois trop vite ! Dans une épreuve de concentration, cela peut les pénaliser.

- Ils pèchent par leur faiblesse au niveau stratégique. Très concentrés sur leur objectif, ils peuvent oublier qu’ils font la course contre une autre équipe.

AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 0:15

Leïla (Pékin Express): "On ne s'attendait pas à tant de haine sur le web" source téléloisirs

Karim et Leïla ont été éliminés hier soir, aux porte de la finale de Pékin Express. Frustrant pour ce jeune couple qui avait jusqu'alors réalisé un parcours sans faute. Ils reviennent avec nous sur leur aventure, et même un peu plus.
--------------------------------------------------------------------------------
Choc pour Karim et Leïla hier soir. Alors qu'il ont réalisé un très beau parcours tout au long de leur aventure, plus rien ne se passait comme il le souhaitait durant la demi-finale de Pékin Express (lire le résumé). Fatigue et stress ont eu raison de leurs capacités. La finale sera pour Ludovic & Samuel et Jean-Pierre & François. Mais les jeunes mariés n'ont rien à regretter. Aujourd'hui, ils peuvent se consacrer à leur nouveau projet, celui de faire un enfant. Seule ombre au tableau, les nombreuses réactions négatives, voire haineuses, qui sont publiées sur internet à leur encontre. Karim et Leïla s'y étaient préparés, mais pas à ce point.

Tele-Loisirs.fr : Vous qui avez cartonné durant toute l'aventure, comment expliquez-vous votre élimination ?
Leïla : Forcément, plus on avance, et plus l'étau se resserre. Ceux que l'on avait en face étaient très bons et comme nous on avait déjà raflé pas mal de choses, on s'est peut-être un peu reposé sur nos lauriers alors qu'eux avaient plus la niaque.
Karim : Et puis on n'a pas fait d'épreuves vraiment physiques dans l'aventure, à chaque fois on passait à côté en remportant des bonus dans les hôtels etc... On n'a rien vécu de vraiment dur et ça, ça nous a peut-être pénalisé pour l'étape finale.

L'aventure a-t-elle eu une influence sur votre couple ?
Leïla : Vas-y chéri...
Karim : On n'a pas fait Pékin Express pour mettre notre couple en péril ou apprendre à se connaître, loin de là. On se connaît parfaitement, je sais que je peux compter sur elle et inversement. Mais en terme d'amour, elle n'a rien à me prouver, rien n'a changé.

Le projet de bébé est toujours d'actualité ?
Leïla : C'est le projet de n'importe quel couple lambda. Il y en a qui veulent des animaux, d'autres une maison, nous, déjà avant Pékin Express, on s'était dit que l'on voulait faire un petit bébé vu que l'on est bien installé. Et quand on a eu l'opportunité de faire Pékin Express, on a mis le projet entre parenthèses. Mais oui, c'est toujours d'actualité, on ne sait pas pour quand.

Depuis la semaine dernière, on voit un Karim plus nerveux, plus à cran, c'est un nouveau visage que vous vous êtes découvert ?
Karim : Non, je n'ai pas changé de visage. Mais peut-être que vous voulez parler du geste que j'ai fait à Nicolas (Karim a fait un bras d'honneur à Nicolas en le doublant, ndlr). Il faut savoir qu'avec Nicolas, la course était très serrée, et on n'arrêtait pas de se doubler à tour de rôle et de se taquiner. Nicolas, c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup, et c'était pour rigoler (ce que Nicolas nous a confirmé en interview, ndlr). Après c'est vrai que je suis impulsif. Mais comment voulez-vous que je ne pète pas un câble alors qu'on a roulé 1h30 dans le mauvais sens ?
Leïla : On est dans des situations inédites, et même si c'est quelqu'un d'impulsif, au quotidien, il ne s'énerve pas comme ça, sinon, y'a pas moyen ! (rires) Et puis ça n'est que de la colère ce que l'on a vu, ça n'est pas de l'agressivité, contrairement à ce que j'ai pu lire sur internet, comme quoi j'étais maltraitée, soumise ou je ne sais pas quoi...

Justement, on a lu beaucoup de commentaires négatifs sur vous sur internet. Comment réagissez-vous a cela ?
Karim : Je n'ai pas participé à un jeu pour me faire insulter sur les forums.
Leïla : Non moi je trouve ça normal que les gens réagissent vis-à-vis de notre comportement dans le jeu. Là où je n'accepte pas, c'est quand ce sont des jugements qui vont au delà de l'émission. J'ai lu par exemple que l'on avait eu une enfance malheureuse dans des barres HLM, que l'on aurait jamais pu se payer ce genre de voyage... Mais j'ai envie de le dire : 'vous connaissez pas notre vie quoi !' On n'a pas attendu Pékin Express pour voyager. Et je ne suis pas soumise ou maltraitée, je suis une grande gueule moi !

Vous voulez dire qu'il y a beaucoup de commentaires racistes c'est ça ?
Leïla : Oui, alors que Pékin Express c'est l'interculturalité, le partage, les rencontres... Et sans faire un discours de victimisation, je me rends compte qu'on en est encore là, à juger nos actes parce que 'c'est des rebeus, des Sarazins' ou je sais pas quoi... Pour moi, ça n'a pas sa place. Et en même temps on savait très bien en participant - parce que c'est pareil dans toutes les émissions, on rentre dans des cases - que l'on était 'le jeune couple rebeu'. Et même si ça ne nous a jamais été dit, on le savait très bien. Il y a les retraités, les jeunes foufous... On s'y attendait un petit peu, mais pas que ça aille aussi loin, pas à tant de haine.
Karim : Mais au quotidien, quand les gens nous reconnaissent, c'est toujours sympa. Une dame m'a demandé de faire une photo avec elle, franchement, c'est touchant.
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 0:08

]

AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Ven 1 Juil - 0:06

Pékin Express: un candidat frôle le drame (vidéo)
source 7/7

Une épreuve de Pékin Express a failli virer au drame ce mercredi soir. Un candidat est resté coincé sur une falaise au beau milieu de l'épreuve de la descente en rappel.

Jean-Pierre effectuait sa descente quand tout à coup, sa corde s'est bloquée dans un feuillage. Coincé à deux cent mètre d'altitude, Jean-Pierre s'est alors mis à paniquer. Et il y avait de quoi!

Pour les organisateurs de l'épreuve cet incident n'était pas du tout prévu au programme. Et la réaction paniquée du candidat pris au piège laissait craindre un comportement dangereux. Finalement tout est rentré dans l'ordre même si Jean-Pierre ne devrait pas retenter l'aventure de si tôt. (CB)
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Jeu 30 Juin - 7:41

Pékin Express 6 : Karim et Leïla éliminés sur le fil lors d'un trek incroyable!

La finale de Pékin Express : la route des grands fauves approche à grand pas. Ce soir, mercredi 29 juin, M6 diffusait la demi-finale de son émission d'aventure à laquelle ont participé les trois duos encore en lice : Leïla et Karim, Jean-Pierre et François et enfin Samuel et Ludovic. La semaine dernière, Ingrid et Nicolas quittaient l'aventure. Ce soir, l'un des binômes a été éliminé au portes de la finale. Mais lequel ? Au programme, de l'altitude, des chutes vertigineuses et le merveilleux pays du Lesotho. Si vous avez raté l'émission, la suite est faite pour vous.

38e jour, Demi-finale. 1er jour. Ce soir, les équipes découvrent le "royaume dans les nuages", le Lesotho, un pays grand comme la Belgique en plein milieu de l'Afrique du sud. Les candidats vont devoir descendre une cascade de pas moins de 200m d'altitude. Cette demi-finale s'étale sur trois jours. Il y aura trois courses. Chaque soir, la première équipe arrivée recevra une amulette : 10 000 euros le premier soir, 12 000 euros le second et 15 000 euros le dernier. Mais chaque soir, l'équipe arrivée dernière piochera une enveloppe noire. Deux des enveloppes sont non éliminatoires, une est éliminatoire. L'enveloppe sera ouverte à la fin des trois jours.

"On n'a pas de voiture, on va pas en fabriquer une"
La pression se fait sentir. Karim et Leïla sont plus motivés que jamais par cette demi-finale. Les candidats doivent se rendre à Mokhotlong. Si Samuel et Ludovic trouvent rapidement un véhicule, François et Jean-Pierre rencontrent de graves problèmes lors de la première épreuve du stop. Les :DF: du Sud-Ouest tentent de garder leur calme, en particulier Jean-Pierre comme d'habitude : "Je suis pas inquiet, c'est mal barré mais on a le moral. Y'a pas de voiture, on va pas en fabriquer une." Ils finissent par en trouver une. Les trois équipes sont donc sur la route et sont plus motivées que jamais pour échapper à l'élimination. "On s'est toujours battus avec Leïla, on a l'envie de gagner", confie Karim. Leïla, elle, est déjà fière d'être la dernière fille encore en lice.

Les frères survoltés finissent par dépasser Karim et Leïla, qui ont été déposés rapidement par leur chauffeur. Malheureusement, sur les routes du Lesotho, les voitures sont rares. Et le premier véhicule à enfin arriver est malheureusement celui occupé par Jean-Pierre et François. En seulement quelques minutes, le classement a été littéralement changé. Mais une nouvelle règle dans Pékin Express pourrait bien tout bouleverser...

Un handicap à poils...
Stéphane Rotenberg attend les candidats sur le bas côté de la route et leur réserve une désagréable surprise. Ils devront abandonner leur véhicule et tirer au sort un handicap : une vache, deux ânes, ou encore trois chèvres. Les candidats devront marcher avec leur handicap sur 4km. Une autre surprise les attendra un peu plus tard sur la route.

Ne se doutant pas de l'arrivée de ce handicap, les deux frères profitent de ce paysage magnifique et déroutant qu'offre le Lesotho. Ils sont à 2 800m d'altitude. S'ils avaient eu le choix, Ludovic et Samuel auraient choisi les trois chèvres mais c'est la vache qu'ils ont tirée au sort. Finalement, Ludovic est content, ils ont tiré le meilleur handicap. Ils vont devoir marcher 4km et la laisser une fois arrivés au drapeau vert. "Elle n'a jamais donné aucun signe de faiblesse, incroyable ! Elle meulait comme une vieille folle", confie Ludovic ! Samuel avoue : "J'étais même plus fatigué qu'elle."

C'est au tour de Jean-Pierre et François de tirer au sort leur handicap. François se souvient de sa mauvaise expérience avec les ânes. Par chance, ils tombent sur les chèvres. "Attends mais je l'ai entre les jambes, elle s'affole complet. Il est con celui-là", crie Jean-Pierre. François réalise que son fort caractère ne va pas être facile à combiner avec celui des chèvres : "Je te dis que je ne sais pas faire !" Il pète les plombs et demande de l'aide à son ami : "Prends-les, c'est tes copines !" Comme toujours, Jean-Pierre accepte et tente de calmer son acolyte.

Karim et Leïla prennent donc les ânes. Ils espèrent rattraper le retard qu'ils ont pris en montant sur leurs deux bêtes. Mais Leïla a du mal : "J'ai peur qu'il me savate !" Son mari insiste. La pauvre Leïla ne tient pas dix secondes et tombe ! "Je sais même pas si j'ai envie de pleurer ou de rigoler ! Je me suis éclatée", lance Leïla. Elle décide de rester à pied aux côtés de son âne. Karim reste sur son âne qui est incroyablement lent : "J'ai mal au cul à cause de lui."

Après s'être séparés de leur vache, les frères trouvent une voiture. Après une sacrée gamelle pour Ludovic, les frères grimpent en voiture et sont sûrs d'avoir pris une avance considérable. Enfin, les :DF: du Sud-Ouest arrivent et se débarrassent de leurs chèvres. Ils trouvent également une voiture. Coup de chance, leur chauffeur les emmène jusqu'à Mokhotlong. Les frères belges, eux, ont été déposés en plein milieu du chemin, ils ont peur de perdre leur première place. La pluie s'y met. "Putain ça me casse les bonbons ça, j'en ai plein la panse", grommèle Ludovic. Les frères se font dépasser par Jean-Pierre et François, comme ils le redoutaient. Mais ce qu'ils ignorent c'est que Stéphane Rotenberg les attend une nouvelle fois un peu plus loin...

Prêt pour le tour du Lesotho à vélo ?
Le prochain handicap : un vélo, deux vélos ou trois vélos pour parcourir 8km. Jean-Pierre et François ont beaucoup de chance, ils ont droit aux deux vélos : la meilleure combinaison ! Un handicap qui n'en est pas un du tout ! Samuel et Ludovic héritent d'un vélo pour deux... Étant frères, ils ont eu l'habitude de faire du vélo tous les deux mais pas avec des sacs de 12 kilos ! A tour de rôle, ils échangent qui pédale. Les deux frères sont morts de rire ! Ce handicap est définitivement l'un des meilleurs moments pour les deux frères qui partagent un vrai fou rire. Leïla et Karim sont derniers, ont le moral en berne et les trois vélos n'arrangent rien à l'affaire. Karim tient le vélo en trop à côté de lui mais en peu de temps, ce dernier passe en dessous ses roues et c'est la catastrophe. Karim fait une énorme chute et souffre ! Très énervé, Karim jette le vélo par la falaise ! Leïla le récupère et essaie de calmer son mari : "Me gueule pas dessus d'accord ! T'as mal où ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?" Karim sait qu'il peut compter sur sa femme qui a toujours les mots pour le calmer. Ils reprennent la route.

"Un dérapage à l'américaine, un truc de fou !"
Ayant terminé l'étape du vélo, les :DF: du Sud-Ouest reprennent un véhicule. Samuel et Ludovic leur emboîtent rapidement le pas. Malheureusement, la voiture des bourgeois va très lentement. "'C'est à croire qu'il attend les autres équipes", commente François. Samuel et Ludovic sont juste derrière. C'est une véritable course entre les deux binômes ! C'est finalement Jean-Pierre et François qui arrivent les premiers. François saute de la voiture et tombe aux pieds de Rotenberg ! François saigne mais s'en moque, il est content d'être arrivé en premier. "Il nous a fait un dérapage à l'américaine, un truc de fou. On est heureux !", confie Jean-Pierre. C'est ensuite au tour des frères d'arriver. Karim et Leïla devront donc prendre une des enveloppes noires. Karim et Leïla sont dépités mais ne vont pas lâcher pour autant. Jean-Pierre et François reçoivent une amulette d'un montant de 10 000 euros.

Jean-Pierre et François trouvent une grande maison où dormir. "C'est exceptionnel, on est dans une chambre nuptiale", commente François. Ludovic et Samuel sont également très bien reçus et en profitent pour se reposer pour le lendemain. Leïla réconforte son homme avec un baiser afin de lui redonner des forces.

39e jour, Demi-finale. 2e jour. Nouvelle épreuve. Ils vont faire un trek contre la montre en plein coeur du Lesotho. Ils partiront en décalé afin de ne pas se situer les uns par rapport aux autres. Ils vont tous partir à la recherche d'une amulette. L'équipe qui aura mis le plus de temps pour récupérer cette amulette devra piocher une enveloppe noire. Durant ce trek, une incroyable épreuve des plus éprouvantes attend les candidats. Ils vont devoir descendre en rappel seul, sans guide, une cascade de plus de 200m d'altitude, à savoir quatre fois les chutes du Niagara. Il n'y aucune descente en rappel plus haute dans le monde. Jean-Pierre est très angoissé. Si Samuel est également choqué, il est malgré tout excité à l'idée de sauter "comme un gamin". Karim est aussi pressé d'y être.
C'est Leïla et Karim qui prennent la route les premiers. Ils préfèrent gagner du temps avant de se retrouver face à la terrible descente en rappel. C'est ensuite au tour de Jean-Pierre et François de se lancer, une heure après le départ du couple. "Même en étant quadra, je veux montrer que dans cette demi-finale, on est encore là", confie Jean-Pierre. "On va en iech grave, comme diraient les jeunes", ajoute François. Enfin, Ludovic et Samuel, plus motivés que jamais par ce trek et par la victoire, prennent la route.

Quatre fois les chutes du Niagara...
En découvrant la cascade, Leïla et Karim n'en croient pas leurs yeux. Leïla est impressionnée : "Jamais je serais venue au Lesotho, je regrette rien." Le couple arrive au sommet de la descente en rappel. C'est la première fois dans Pékin Express, que les candidats vont être soumis à une épreuve d'une telle envergure. "Mon coeur il bat à deux cents à l'heure", s'excite Karim. Leïla va descendre la première. La peur se fait sentir : "C'est angoissant ! Je vais faire ma dernière prière. Safety, safety, les gars on déconne pas !" Lorsqu'il s'agit de descendre, elle est paralysée : "Elle décolle pas du sol ma jambe." Pour gérer son stress, la sympathique Leïla préfère en rire mais ne peut oublier les 204m d'altitude qui se trouvent en dessous d'elle. Leïla a du mal à lâcher, ses jambes ne bougent pas et tremblent. Enfin lancée, elle hurle lorsqu'elle regarde en bas. Lorsque ses pieds se détachent de la falaise, elle est dans le vide. Leïla ne se dégonfle pas et continue. Après une descente éprouvante, c'est avec une joie immense qu'elle retrouve la terre ferme !
C'est au tour de Karim. S'il avait hâte de relever ce défi, au moment où il se retrouve devant la falaise, il a "mal au ventre". Mais une fois cette première étape passée, Karim se remet vite en course. Karim s'arrête une minute, les jambes en l'air, pour contempler le paysage : "C'est magnifique !" Karim sait que dans cette course contre la montre, chaque minute compte. Il touche enfin le sol. Le couple doit désormais rejoindre les hauts plateaux.

Jean-Pierre et François découvrent à leur tour la cascade. Jean-Pierre a la trouille, il ne peut pas le cacher. François, lui, semble très à l'aise. "Je sais pas si je dois rire ou pleurer. J'ai envie de vomir", confie Jean-Pierre. François le conseille. Mais son ami est pris d'angoisse. Première frayeur ! Alors que J-P doit se lancer, il tombe en arrière ! Heureusement, plus de peur que de mal. Mais son angoisse est plus présente que jamais. Il tente de se réconforter en se parlant à lui-même : "Ok, je me régale là. Ok, c'est super. Oh, enfoiré !" Mais lorsqu'il se retrouve les pieds dans le vide, il panique complètement. Lorsqu'il ouvre les yeux en découvrant la montagne qui tourne autour de lui, J-P a vraiment peur : "Je vais me trouver mal, ça balance. Faut que ça aille plus vite." Heureusement, il se reprend et continue de descendre ! Mais soudain, catastrophe... Il se retrouve bloqué et panique de nouveau. La corde a légèrement dévié et s'est coincée dans une faille de la roche. "Je suis bloqué, je suis bloqué, merde, comment je fais ? Putain ! Pourquoi je suis là bordel ? Y'a un truc qui va pas !", hurle Jean-Pierre, terriblement paniqué ! En haut, même François commence à s'inquiéter. Heureusement, Jean-Pierre réussit en se gesticulant à se débloquer tout seul. Après cette belle frayeur, il finit la descente sans encombre. Il peut être fier d'être allé au bout de lui-même !
C'est au tour de François, qui est désormais rassuré pour son ami. François, qui a déjà fait un peu de rappel, se met deux gifles avant de descendre : "C'était un bon pain, la deuxième." Il fait moins le malin lorsqu'il se retrouve au bord de la falaise mais ne se défile pas. Plus motivé que jamais à l'idée de rattraper le retard de son ami, il se dépêche de finir la descente.

Ludovic et Samuel sont les derniers à descendre en rappel. Les deux frères sont excités et ont même le sourire aux lèvres. Pour Ludovic, c'est "on the road again" mais une fois au bord, ce n'est même plus le même discours. "Qu'est ce que je fous là ?" lance-t-il. Mais il faut y aller ! Ludovic en plein rappel, contemple le paysage magnifique mais ose aussi prendre de la vitesse. Pour lui, cette descente était "un PurePlaisir" !

C'est ensuite à son frère de s'élancer. A l'aise, il remercie Pékin Express et profite pleinement de sa descente sous les encouragements de son frère. Une fois descendu, il est ébloui : "very very beautiful." Les deux frères sont les deux seuls à avoir pris visiblement pris beaucoup de plaisir dans cette épreuve.

La remontée des gorges

La course contre la montre continue. Les trois équipes doivent maintenant poursuivre le trek et remonter les gorges. Pour Karim et Leila ainsi que Jean-Pierre et François, cette remontée est très rude. Ludovic et Samuel, eux, sont ultra motivés : "la merde on s'en fout, et on y va."

Les deux amoureux partis en premier finissent de remonter les gorges en enregistrant un chrono de 2h45, les deux bourgeois terminent avec de l'avance (2h36 au compteur). Enfin, les deux frères sont les plus rapides en arrivant en haut des gorges en seulement 2h16.

La chasse à l'amulette !

L'épreuve qui termine cette deuxième journée est la plus complexe. Chaque duo doit suivre un drapeau à leur couleur les amenant au lieu de la dernière épreuve. L'un des membres du duo reste sur place et guide l'autre par talkie-walkie pour lui indiquer, à l'aide d'une carte, le lieu exact, autour d'un grand périmètre, de l'extra-amulette. Chez les :DF: du Sud-Ouest, c'est bien sûr François qui se lance à la recherche de l'amulette et ce sont Karim et Ludovic qui cherchent pour leurs équipes respectives.

Après dix minutes de recherche, une plaque de plexiglas est donnée aux équipes réduisant ainsi le périmètre de recherche mais entre les deux frères, la communication est plus que difficile. A cause du stress, les insultes fusent ! Mais ils ne sont pas les seuls à avoir des difficultés : les tensions montent parmi toutes les équipes qui ne se comprennent pas. Karim devient fou : "viens ici, viens là-bas, reviens ici", il craque ! Karim, arrivé devant la porte bleue, ne voit pas la hutte que sa femme lui indique à coup de "bordel de merde, putain elle est devant toi." Il faut respirer !

Ouf, le périmètre de recherche est encore une fois réduit ! Ludovic trouve enfin l'amulette et se dépêche de rejoindre son frère pour arrêter le chrono. Ils ne le savent pas mais ils ont fini la course en premier. Karim trouve ensuite l'amulette et est épuisé ! Espérons que leurs efforts aient payé ! Seul François ne trouve pas son amulette et en a "plein le c.." Il lance à Jean-Pierre un magique : "En quelle langue, il faut te le dire, en serbo-croate, je ne trouve pas l'amulette ?" Après une longue recherche, François la trouve enfin mais, persuadé d'être dernier, il s'en veut et s'excuse même auprès de son compagnon Jean-Pierre qui doit le réconforter.

Il est maintenant tant de dévoiler le classement. Ludovic et Samuel, en à peine trois heures, remportent leur extra amulette de 12 000 euros ! Félicitations ! Les deux autres équipes ont fait quasiment le même parcours, et seules trois minutes les séparent. Avec 3h40, Jean-Pierre et François sont deuxièmes. Karim et Leïla doivent donc une nouvelle fois tirer au sort une enveloppe noire. Ils ont donc déjà deux enveloppes noires et ont peut-être déjà pioché une enveloppe éliminatoire.

Ce soir les candidats n'ont pas à trouver de maison ! Jean-Pierre et François et Ludovic et Samuel sont accueillis par les habitants du village dégustent d'excellents repas "au sec et au chaud." De leur côté, Karim et Leila n'ont pas le coeur à dîner et ont beaucoup de mal à trouver le sommeil...

40e jour, Demi-finale. 3e jour. Dernière épreuve. C'est au cours d'un jeu lors de la journée que les trois duos découvriront le lieu d'arrivée où les attend Stéphane. Les duos se précipitent et demandent aux habitants de les conduire. Prêts à tout, les deux bourgeois se mettent à genoux pour convaincre une femme de les emmener. Et ça paye ! L'heureuse dame est même gratifiée d'un bisou. Les :DF: du Sud-Ouest partent donc encore une fois en tête.

De leur côté, Karim et Leila sont prêts à tout pour avancer ; même vendre un rein, donner leurs vêtements... Pour Jean-Pierre et François, cela se complique lorsqu'ils sont largués par leur chauffeur au milieu de nulle part. Ils se font dépasser par Karim et Leila qui ne doivent absolument pas arriver derniers ce soir.

La victoire ne tient qu'à un fil...

La mission est délicate. Chaque équipe doit enrouler une bobine de fil déroulée dans un atelier de broderie. Autre règle importante : si une équipe casse un fil, l'épreuve s'arrête nette et l'adresse du point de rendez-vous ne leur sera jamais révélée. Karim et Leila sont les premiers, suivent ensuite Jean-Pierre et François. Les amoureux arrivent à enrouler leur bobine, découvrent l'adresse d'arrivée et reprennent vite la route ! La chance est de leur côté aujourd'hui.

Les frères belges sont les derniers à arriver sur le lieu de la mission et sont bien décidés à rattraper leur retard. Au final, ils ont la chance d'avoir moins de fil à enjamber et donc d'aller plus vite. A tel point qu'ils dépassent les deux bourgeois, et repartent en se motivant à coup de "let's go Gamin." Malgré tout, les deux équipes sont au coude à coude.

Stéphane Rotenberg attend les candidats dans la capitale du Lesotho, Maseru. Ce sont Karim et Leila sans surprise qui remportent cette troisième étape. Même s'ils doivent partir, ils sont fiers d'avoir remporté au moins une étape et d'être sur le podium.

Et les deux finalistes sont...

Ça y est, l'heure du verdict a sonné : Karim et Leïla arrivés premiers lors de cette dernière journée reçoivent leur amulette de 15 000 euros. Ils sont suivis par Ludovic et Samuel qui sont automatiquement qualifiés pour la finale. Jean-Pierre et François héritent donc de la dernière enveloppe noire. ils est maintenant temps d'ouvrir les trois enveloppes noires et de savoir laquelle est éliminatoire !

Hélas, ce sont nos chouchous, les amoureux Karim et Leïla, qui l'ont reçue. Ils sont donc éliminés aux portes de la finale. BR pour leur parcours et félicitations à Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François, de très bons compétiteurs, qui s'affronteront la semaine prochaine lors d'une finale qui s'annonce dantesque !



Chloé Breen / V.M
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 29 Juin - 18:48

idemmmmmm et d'ailleurs je file les mater
et moi j'espère que mes 2 chouchous belges soient en finale cheers
bonne soirée BISOU
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 29 Juin - 10:27

Et surtout un casting bien ficelé Wink
Quant aux pays traversés et les aventures qui vont avec, eh bien cette année les candidats m'ont embarqué avec eux. Et je me suis régalée... YeaH
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 29 Juin - 9:44

Je ne connaissais pas cette émission et j'ai adoré.. une formule différente de celle de Koh Lanta, mais avec une bonne dose d'aventure et bien moins de tension. De franches rigolades, c'est tout-à-fait mon genre de tourisme PEKIN EXPRESS 2011 234785
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110Mer 29 Juin - 9:37

C'est bien un épisode que je ne vais pas rater. Le Lesotho et ses paysages grandioses!!! ça fait rêver...
De plus, au moins une de mes paires favorites va se qualifier pour la finale et peut-être même les deux JoiE
AnonymousInvité PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PEKIN EXPRESS 2011 PEKIN EXPRESS 2011 2110

Contenu sponsorisé PEKIN EXPRESS 2011 Vide
Revenir en haut Aller en bas

PEKIN EXPRESS 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Pekin express 5 : La route du bout du monde..» Pekin Express» Pekin express : La route des grands fauves.» Pekin Express (saison 09)» PEKIN EXPRESS
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Galion :: Le coffre du Galion :: 
Archives du Forum
-
Sauter vers: