RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 12:23

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Captur36

Sommaire :

Phénomènes terrestres
Phénomènes astronomiques
Phénomènes humains


Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Sommai10


Dernière édition par Sarah le Jeu 2 Fév - 17:58, édité 1 fois
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:33

Phénomènes terrestres

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Champ_10

Champ magnétique terrestre : le danger de l'inversion des pôles

Un phénomène pourrait rendre potentiellement impossible les vols habités dans l'espace. Et plus que ça. Il rendrait impossible toutes les liaisons aériennes, et nous empêcherait même de regarder la télévision. Il pourrait remettre en cause jusqu'à l'existence même de la vie sur notre planète.

Ce phénomène concerne le champ magnétique de la Terre, il est question, plus précisément, de ses changements rapides et constants. Selon les chercheurs de l'Institut du magnétisme terrestre de l'Académie russe des sciences, "les pôles magnétiques de la Terre se déplacent petit à petit vers l'équateur. L'intensité du champ baisse, lentement, certes, mais de façon constante. On estimait à un moment donné que, dans à peu près 2000 ans, elle tomberait à zéro, ouvrant une époque indéterminée de champ magnétique nul, ce qui serait une véritable catastrophe pour les êtres vivants. Cependant, la vitesse des changements à l'intérieur du noyau de notre planète (les mouvements dans le noyau externe, liquide, autour du noyau interne, solide, de la Terre créent un potentiel électrique, ce qui signifie que la Terre est une sorte de dynamo) peut signifier que ce changement de polarité se produira bien plus tôt".

L'intensité du champ magnétique de la Terre diminue

Si, il y a cent ans, quelqu'un avait dit que le Nord pourrait devenir le Sud, et vice versa, il serait certainement passé pour un imbécile. Mais, dès 1906, on avait établi que le magnétisme naturel de certaines roches était différent du magnétisme contemporain. On en déduisit que l'orientation du champ magnétique terrestre avait été autrefois différente : le Nord et le Sud avaient effectivement changé de places.

En 2001, on a découvert, au cours d'une expédition polaire internationale, qu'en sept ans le pôle magnétique Nord de la Terre s'était déplacé d'environ 300 km. Sa vitesse de déplacement du plateau continental arctique canadien en direction de la Russie, plus précisément vers l'archipel Severnaïa Zemlia, est aujourd'hui de 40 km par an. D'après les prévisions des scientifiques, le Nord pourrait se retrouver, à un moment donné, dans l'Atlantique Sud. En témoigne l'anomalie considérable observée dans cette région, où l'intensité du champ magnétique ne constitue que 60% de sa norme.

A propos, au cours des 20 dernières années, l'intensité du champ magnétique de la planète a baissé d'environ 1,7% et, dans les régions de l'Atlantique Sud, même de 10%. Au cours des deux derniers siècles, le champ magnétique terrestre a chuté, au total, de plus de 10%.

Les conséquences sur la vie et l'humanité

Les scientifiques russes estiment qu'en cas de changement du champ magnétique, la protection de la Terre contre les radiations commencera à faiblir : "d'abord, des à-coups se produiront dans le fonctionnement des systèmes sensibles, à commencer par les téléphones mobiles. Les satellites tomberont en panne. Mais, avant cela, il faudra mettre fin aux vols spatiaux habités. Ensuite, les rayonnements spatiaux et solaires agiront sur le génome des organismes qui vivent sur la Terre : certains mourront, d'autres subiront de nombreuses mutations. Compte tenu des éruptions solaires qui s'accompagnent de puissants flots de particules chargées, il est probable que, bien avant la disparition totale du champ magnétique, toute vie sur Terre soit devenue impossible".
Bien sûr, cela semble épouvantable. En effet, les dernières données attestent qu'en 90 millions d'années, l'orientation des pôles magnétiques a changé, en moyenne, tous les 500 000 ans. On sait également, bien évidemment, que la vie n'a pas disparu, et qu'aucune vague de mutations génétiques massives ne s'est produite. L'atmosphère terrestre est un bouclier efficace pour tout ce qu'il y a de vivant sur la planète.

En ce qui concerne la technique, créée par le génie humain, et qui est devenue aujourd'hui son geôlier incorruptible, les choses sont plus compliquées.

Le développement des processus susmentionnés est dangereux surtout pour les systèmes informatiques, sans lesquels l'économie contemporaine est inconcevable. L'humanité subit déjà d'immenses pertes à cause de l'influence des tempêtes magnétiques suscitées par l'activité solaire. Avec l'affaiblissement du champ magnétique terrestre, l'intensité des tempêtes magnétiques s'accroîtra, ce qui paralysera, par exemple, les liaisons aériennes: puisque les ordinateurs de bord ne fonctionneront plus.

En outre, les vols en avion seront dangereux pour les voyageurs. L'influence des radiations est aujourd'hui de plus en plus sensible dans les couches supérieures de l'atmosphère, moins denses. Ce n'est pas par hasard qu'en 2000, une directive de l'Union européenne a rangé les pilotes et personnels de bord dans les catégories à risque du point de vue de l'exposition aux radiations. Pour l'instant, la force du champ magnétique de la Terre nous protège pendant les vols, mais qu'en sera-t-il à l'avenir ?
D'autre part, les scientifiques ne savent pas encore à quel point les processus en cours concernant le champ magnétique de la Terre sont réversibles. En effet, personne n'est parvenu à expliquer pourquoi il y a eu des périodes, dans l'histoire de la Terre, où les pôles magnétiques n'ont pas changé pendant 50 millions d'années d'affilée. Peut-être, donc, que nous y échapperons cette fois aussi ?

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:36

Phénomènes terrestres

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Eyjaf_10
Eclairs dans le panache de fumée de l'Eyjafjöll le 16 avril 2010

Éruptions volcaniques massives et supervolcans

Les éruptions volcaniques sont des phénomènes impressionnants qui ont, au mieux, des conséquences locales. Cependant, certaines éruptions plus importantes peuvent influer sur l'ensemble de la planète.

Au moins 3 voire 4 des 5 grandes extinctions massives qu'a connu la vie sur Terre seraient liées à des éruptions volcaniques majeures et soutenues.

Selon certains chercheurs, la disparition des dinosaures s'expliquerait, outre la chute d'un astéroïde, par des éruptions effusives massives comme en témoignent les Trapps du Deccan. Il s'agit de plateaux basaltiques constitués par un empilement d'épanchements volcaniques dans l'ouest de l'Inde. Il peut y avoir jusqu'à 2 400 mètres d'épaisseur de basalte et la surface actuellement couverte dépasse les 500 000 km2 (à partir d'une surface originale sans doute supérieure à 1 500 000 km2).
Ces éruptions auraient libéré d'énormes quantités de poussière et de gaz (dont du soufre) bloquant les rayons du soleil et provoquant un important effet de serre. Une sorte d'hiver nucléaire.

Statistiquement, des éruptions de ce type surviennent en moyenne toutes les 30 millions d'années sur Terre. Or le dernier grand trap (celui d'Ethiopie) date d'environ 30 millions d'années, ce qui signifie que nos civilisations sont potentiellement exposées à l'imminence d'un tel cataclysme. Toutefois, celui-ci devrait être précédé, un million d'années avant son apparition, par des signes annonciateurs : tremblements de terre plus fréquents, volcanisme accrue...

Le danger des supervolcans

Le mot supervolcan a été inventé en 2000 par les producteurs de la BBC responsables des programmes Horizon de vulgarisation scientifique. Petit à petit, il a fait son chemin, au moins dans le grand public.

Un supervolcan est un volcan qui produit les éruptions les plus importantes et les plus volumineuses sur Terre. L'intensité de ces explosions varie mais est suffisante pour créer des dommages considérables à l'échelle d'un continent et même avoir des effets sévères voire cataclysmiques pour le climat et la vie sur Terre.

Yellowstone est souvent désigné comme un supervolcan pouvant se réveiller. Pour le moment, rien ne semble indiquer une reprise de son activité.
mais Yellowstone n'est pas le seul supervolcan recensé, Toba à Sumatra et Taupo en Nouvelle-Zélande, tout deux ayant été en éruption lors du Quaternaire récent, en sont les plus monstrueux.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:40

Phénomènes terrestres

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vague11

Éruptions volcaniques massives et supervolcans : les Mégatsunamis

Les mégatsunamis ne sont pas comparables avec les tsunamis classiques, pourtant déjà dévastateurs. Alors qu'un tsunami est déclenché par un séisme, un mégatsunami est habituellement provoqué par un éboulement colossal, qui en s'écroulant dans une mer fermée provoque de puissantes vagues pouvant atteindre des centaines de mètres de hauteur et se déplaçant à plus de 900 km/h...

Les géologues ont probablement retrouvé les traces d'un tel évènement.
Il y a 8 000 ans, une éruption de l'Etna aurait provoqué un titanesque tsunami, ravageant les côtes méditerranéennes du Nord de l'Afrique jusqu'à l'actuelle Turquie. L'Etna, toujours actif a marqué sa région de son empreinte via les débris qu'il y a laissé. L'éruption de l'Etna il y a 8000 ans aurait entraîné des glissements de terrain interposé à l'origine de raz de marée qui ont dévasté tout le bassin oriental de la Méditerranée.

Encore hypothétique, cette conclusion est toutefois en phase avec l'idée récente que des "mégatsunamis" seraient liés à des explosions volcaniques de grande ampleur. En effet, les tsunamis peuvent résulter d'un écroulement de flanc d'un volcan, générant une avalanche de débris.

Les menaces actuelles

Les îles volcaniques telles que la Réunion et Hawaii sont susceptibles de causer des mégatsunamis car leur formation demeure instable, résultant d'éruptions successives. De plus, autour de ces îles on a trouvé des traces de débris qui prouvent que de tels glissements de terrain ont déjà eu lieu.

Le candidat le plus sérieux comme source du prochain mégatsunami est l'île de La Palma, dans les îles Canaries. En 1949, lors d'une éruption, la moitié occidentale de l'arête de la Cumbre Vieja a glissé de plusieurs mètres vers l'Océan Atlantique. On pense que ce processus a été provoqué par la pression de l'eau, présente dans la structure de l'île, portée à ébullition par la remontée du magma. La prochaine éruption pourrait faire glisser la moitié occidentale de l'île, et jeter 500 millions de tonnes de roches dans l'océan (soit 500 milliards de m3 de roches, d'après l'hypothèse la plus pessimiste). D'après certaines projections, cela produirait un mégatsunami qui voyagerait à travers l'Océan atlantique et irait frapper les Caraïbes et le littoral américain oriental plusieurs heures plus tard, avec une vague que certains estiment à 10 à 25 mètres de hauteur (hypothèse pessimiste) ou 5 à 8 m (hypothèse optimiste).

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:43

Phénomènes terrestres

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Grippe10

Un virus qui décime l'humanité

Le scénario catastrophe du virus qui émerge et décime l'humanité inspire de nombreux ouvrages et films catastrophes. L'humanité, alors amputée de la majeure partie de sa population en serait réduite à une situation de survie où le chaos serait la règle.
En effet, si la nature nous apporte les élements indispensables dont nous avons besoin pour vivre, elle regorge également de milliards de microbes différents, certains pouvant être de dangereux virus.

Le virus de la grippe

Il existe trois types de virus de la grippe : A, B, C. Ces virus peuvent se transmettre à l'homme, aux oiseaux, au porc, au phoque, à la baleine et à d'autres animaux, mais ce sont les oiseaux sauvages qui sont leur hôte naturel. Les virus de type A mutent beaucoup plus rapidement que ceux des types B et C.

Le virus de la grippe A a fait craindre, à tort, à une pandémie meutrière en 2009. En cause: un virus nouveau inconnu de notre système immunitaire.

Selon l'OMS, les épidémies saisonnières de grippe se produisent chaque année et le virus change tous les ans, mais beaucoup de gens possèdent une certaine immunité contre le virus circulant, ce qui permet de limiter les infections.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:48

Phénomènes astronomiques

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Apophi10

Les astéroïdes ou géocroiseurs qui menacent la Terre

Lorsque les chercheurs ont découvert que la fin des dinosaures était sans doute liée à la chute d'un astéroïde d'une dizaine de kilomètre de diamètre, les recherches sur ce risque majeur s'intensifièrent. Depuis, les programmes de détection qui en sont issus ont considérablement amélioré la connaissance des objets susceptibles de croiser l'orbite de la Terre.
Quelque 160 cratères, témoins d'une collision passée, ont été recensés sur Terre, il en existe probablement dix fois plus mais ils sont masqués par l'évolution des formes du relief terrestre.

La probabilité d'impact

La taille des astéroïdes détermine les dégâts occasionnés, de petites météorites de moins de 5 m pénètrent régulièrement dans l'atmosphère terrestre sans réel danger. Par contre, les scientifiques estiment qu'une météorite de seulement 500 m de diamètre serait capable de dévaster une région entière, tuant des millions de personnes ; heureusement, le temps de retour d'une telle catastrophe est de 200 000 ans. Enfin, il suffirait d'un astéroïde de plus d'1 km de diamètre pour mettre fin à l'humanité...

Une hypothèse soulève le fait que la plupart des cinq extinctions de masse de l'histoire de la Terre coïncident avec le passage régulier du Système Solaire dans une région bien particulière de la Voie Lactée. Ces extinctions se sont produites quand le soleil était dans un des bras de la Galaxie.

Il faut comprendre que notre étoile tourne en 226 millions d'années autour du centre de la Galaxie mais en faisant des vagues de sorte que tous les 35 millions d'années environ, elle traverse le plan de la Voie-Lactée, une zone plus dense en gaz et poussière. Ce passage s'accompagnerait d'une perturbation de l'attraction gravitationnelle à l'intérieur de notre système solaire, multipliant par 10 le risque de collision entre la Terre et des géocroiseurs (comètes, astéroïdes...).
Ce qui n'est guère rassurant lorsque l'on sait que notre système solaire se trouve actuellement dans cette zone de perturbation...

L'échelle de Turin

L'Echelle de Turin a été initiée par Richard Binzel, qui travaille sur le projet depuis 10 ans maintenant. Elle tient compte de plusieurs facteurs : la taille et la vitesse de l'objet céleste, ainsi que sa trajectoire. Les valeurs vont de 0 à 10 sans utilisation des décimales. Cette "note" est attribuée avant chaque passage de l'objet céleste près de la terre et permet d'évaluer le risque de collision avec notre planète.

Un astéroïde, Apophis, menace la Terre pour 2036

En juin 2004, Apophis, un astéroïde d'environ 270 m de diamètre pour une masse de 27 millions de tonnes a été découvert par les astronomes. Dans sa course autour du soleil, cet astéroïde croise deux fois l'orbite terrestre, menaçant directement notre planète d'une collision cataclysmique.

Pour la première fois, un géocroiseur, nommé alors 2004 MNA a été classé au deuxième degré sur l'échelle de Turin expliquait Donald Yeomans, scientifique de Jet Propulsion Laboratory de la NASA en 2004.
Ce géocroiseur menaçant été découvert par R. A. Tucker, D. J. Tholen et F. Bernardi via l'observatoire de Kitt Peak, dans l'Arizona, au sud-ouest des Etats-Unis. La NASA a aussitôt alerté son réseau de détection au sol.

Les premières estimations indiquaient alors que l'astéroïde, qui croise deux fois l'orbite terrestre au cours de sa révolution, pourrait rencontrer l'orbite de la Terre en avril 2029, avec une collision peu probable mais pas impossible.

Les derniers calculs effectués le 7 octobre 2009 indiquent que le risque de collision d'Apophis avec la Terre n'est plus que d'une probabilité sur 233 000 pour le dimanche 13 avril 2036. Si l'on considère l'ensemble des dates où Apophis devrait croiser l'orbiter de la Terre, la probabilité d'un impact est de 1 sur 135 000 ; autrement dit, il y a 99,99926 % de chance que l'astéroïde ne touche pas la Terre...

Conséquences d'une collision encore improbable

Les scientifiques indiquent néanmoins que "dans l'hypothèse improbable où il entrerait bien en collision", le bolide qui serait chauffé à plus de 1 600°C en pénétrant dans l'atmosphère, engendrerait des conséquences cataclysmiques : du tsunami (raz-de-marée) s'il touche l'océan(5), ou des dégâts massifs sur les terres et les zones habitées.

En effet, un impact contre la Terre dégagerait une énergie de plus de 506 mégatonnes. C'est près de 34 000 fois la puissance de la bombe larguée sur Hiroshima le 6 août 1945 qui avait alors dégagé une puissance d'environ 15 kilotonnes.

La fin des dinosaures

L'explication la plus probable de la fin des dinosaures serait la chute d'une météorite. Son cratère à été retrouvé en 1991 dans le Yucatan, au nord-ouest du Mexique. Avec ses presque 200 kilomètres de diamètre, ce cratère avait réussi à passer inaperçu jusque là car il est littéralement enterré sous la péninsule mexicaine. 200 kilomètres de diamètre, cela signifie une énergie libérée un million de fois plus grande que celle de la bombe nucléaire la plus puissante jamais testée ! Et bien l'âge de ce cratère, que l'on appelle "le cratère de Chicxulub", coïncide justement avec l'époque de cette extinction massive.
Lors de l'impact mexicain, des volumes extrêmement importants de soufre, poussières et suies ont été éparpillés dans l'atmosphère en quelques minutes seulement, ce qui provoqua des perturbations environnementales extrêmes comme l'obscurcissement et le refroidissement global de la planète, et par la même l'extinction de 70% des espèces de l'époque. L'histoire ne dit pas comment 30% survécurent...

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:52

Phénomènes astronomiques

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Nibiru10
Illustration d'artiste de la supposée planète Nibiru

21 décembre 2012 : la fin du monde ?

2012 : la fin du monde ? Cette question sur la date de l'apocalypse hante les esprits les plus crédules, les plus avides de catastrophisme et les plus arnaqueurs depuis près de trois ans. Heureusement, la science nous apporte quelques éclairages essentiels sur ces canulars à mourir.. de rire !

La fin du monde ne date pas d'aujourd'hui, ni d'hier. Déjà l'an Mil inquiétait les chrétiens. Depuis la chute de l'Empire romain, plus de 180 annonces de fin du monde se sont succédées... sans qu'elles soient suivies d'effet. 1500 ans plus tard, le "bug de l'an 2000" évacué, des illuminés, des astrologues, des crédules et des profiteurs qui veulent se remplir les poches crient à l'apocalypse pour le 21 décembre 2012 !

La fin du monde en 2012 trouve son origine dans un vieux mythe repris il y a quelques décennies par quelques écrivains illuminés en manque d'inspiration.

L'histoire débute avec les Sumériens (- 4000 à - 1750 av JC environ) qui auraient découvert l'hypothétique planète "Nibiru", dans notre système solaire, en orbite autour du soleil avec une révolution de 3 600 ans. Selon les prétendus calculs des Sumériens, Niribu devait entrer en collision avec la Terre en 2003, puis finalement 2012... Toutefois, les scientifiques de la NASA sont catégoriques : il n'existe aucune planète cachée dans notre système solaire qui pourrait entrer en collision avec la Terre en 2012. Si cela avait été le cas, les astronomes auraient pu la suivre depuis plus de 10 ans et elle serait actuellement visible à l'oeil nu.

Cette légende a ensuite été croisée avec la fin prétendue de l'antique calendrier Tzolk'in de la civilisation Maya, prévue pour le 21 décembre 2012. Si les calendriers sont pratiques pour organiser et planifier son emploi du temps, ils ne permettent toujours pas de prédire l'avenir... De plus, le calendrier Maya, très complexe, ne s'interrompt pas le 21 décembre 2012 mais sans doute en 2116 ou 2220 d'après des calculs récents. Et quand bien même, cette fin marque seulement le début d'un nouveau cycle, comme notre calendrier pour chaque fin d'année... D'ailleurs, aucune étude historique sérieuse n'indique que les Mayas aient prévu la fin du monde pour le 21 décembre 2012.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:55

Phénomènes astronomiques

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Gamma_10
Vue d'artiste du sursaut gamma de mars 2008

Les sursauts gamma

Les sursauts gamma ou sursauts de rayons gamma (en anglais, gamma-ray bursts, abrégé en GRB) sont des bouffées de photons gamma qui se produisent lorsqu'une étoile massive a épuisé son combustible et s'effondre pour former un trou noir. Au cours du processus, bref, de puissants jets de matières sont éjectés, et se déplacent à une vitesse proche de celle de la lumière. En s'éloignant de l'étoile, ces jets entrent en collision avec les gaz précédemment émis, élevant considérablement leur température. Les émissions résultantes constituent ce que l'on appelle la rémanence. Ce phénomène est très courant et les astronomes en détectent plusieurs par semaine ! Heureusement, ils sont presque tous trop éloignés et ne visent pas directement la Terre...

Les conséquences d'un sursaut gamma pour la Terre

Si un sursaut gamma était dirigé vers la Terre et provenait de l'effondrement d'une étoile située à moins de 6000 années lumière de nous, les conséquences pour la Terre seraient catastrophiques. En effet, l'une des cinq extinctions massives de la biodiversité qu'à connu la Terre depuis 500 millions d'années pourrait être liée à un tel phénomène.

Un sursaut gamma qui toucherait la Terre serait lour de conséquences pour le vivant :

- destruction de la couche d'ozone qui nous protège des rayons UV émis par le soleil.
- formation de grandes quantités d'oxyde d'azote dans l'atmosphère qui serait alors teintée de jaunes / oragen comparable au smog urbain, entraînant des pluies acides.

Un énorme sursaut de rayons gamma a visé directement la Terre

Au début de l'année 2008, des télescopes dans le monde entier ont observé la plus brillante explosion à ce jour. Une équipe internationale d'astronomes a révèlé qu'il s'agissait en fait d'une bouffée de rayons gamma provenant d'une galaxie située à mi-chemin des limites de l'univers observable, et résultant d'un puissant jet de matière, envoyé directement en direction de la Terre.

Cet événement exceptionnel a offert aux astronomes une vision sans précédent d'un sursaut gamma, et les observations réalisées après l'explosion ont révolutionné notre compréhension du phénomène.

Tout a commencé le matin du 19 mars 2008. Au Chili, le télescope TORTORA de l'Observatoire européen austral, ainsi que le télescope polonais «Pi of the Sky», ont détecté un éclair très lumineux dans la constellation du Bouvier. Loin au-dessus du sol, le satellite SWIFT de la NASA détectait pour sa part un sursaut gamma, provenant de la même source. En quelques secondes, SWIFT envoyait une alerte, et bientôt de nombreux télescopes de par le monde se tournaient vers l'évènement. À peine une heure après l'observation du premier flash, le VLT (Very Large Telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) révélait que l'explosion s'était produite à 7,5 milliards d'années-lumière, soit la moitié du rayon de l'univers observable.

Même à cette distance, l'explosion était à ce point brillante qu'elle aurait était visible à l'oeil nu, si quelqu'un avait regardé dans sa direction. Si elle avait eu lieu dans notre propre galaxie, son éclat aurait égalé la luminosité du soleil.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 16:59

Phénomènes astronomiques

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Geante10
Vue d'artiste de la géante rouge Chi Cygni. Tel est le destin de notre soleil : à court de carburant, la géante bat comme un coeur géant

La mort du soleil et de la Terre

La fin du monde, un processus lent à l'échelle humaine, a déjà commencé et aboutira à l'anéantissement de la vie sur Terre dans quelque 500 millions d'années...

On affirme souvent que la mort de la Terre est liée à celle de notre soleil, d'ici 5 milliards d'années environ. Toutefois, de nouvelles estimations sur l'évolution de notre étoile indiquent qu'elles devraient se transformer en géante rouge d'ici 7,6 milliards d'années.

Le soleil brille car il brûle un combustible, l'hydrogène en hélium. D'ici quelques milliards d'années, cette réserve viendra à manquer : le noyau solaire se contractera alors tout en se réchauffant. Les couches externes de l'étoile se dilateront progressivement et notre étoile deviendra une géante rouge (rouge puisque l'enveloppe extérieure de l'astre, plus loin du centre, se refroidira partiellement).
Les témpératures sur Terre deviendront insoutenables : les créatures terrestres chercheront refuge dans l'eau. Et celles qui peuvent s'adapter au milieu aquatique survivront pendant quelques temps. Mais à terme, les océans deviendront tellement chauds qu'ils tueront toutes formes de vie complexe. Au final, les êtres vivants seront consumés puis les océans vaporisés. Ainsi, la fin de l'Homme devrait arriver bien avant la fin de la Terre elle-même.

Le diamètre du soleil continuer d'enfler et englobera alors les premières planètes du système, Mercure et Vénus, qui seront désintégrées tandis que la Terre sera définitivement brulée.

L'hélium accumulé dans le cœur de notre soleil commencera ensuite à fusionner en formant du carbone et de l'oxygène tandis que, en périphérie, dans la coquille qui entoure le cœur, l'hydrogène restant sera lui aussi en fusion. L'énergie libérée sera alors considérable : notre étoile sera devenue une géante route 10 000 fois plus lumineuse que le soleil actuel !

Après 12 milliards d'années d'existence, notre planète sera absorbée par le soleil, devenu géant, qui détruira toute trace de la présence humaine et dispersera molécules et atomes de l'ancienne Terre à travers l'espace.

Cet équilibre sera évidemment très instable et le noyau solaire va finir par s'effondrer sur lui-même éjectant dans l'espace intersidéral les couches externes de l'étoile mourante sous la forme d'une nébuleuse (dite improprement planétaire) aux formes multiples et changeantes.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 17:04

Phénomènes humains

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Tronc_11

La sixième extinction de masse : la crise majeure de la biodiversité

Actuellement, la perte de biodiversité et les changements dans l'environnement qui y sont liés sont plus rapides qu'à aucune période de l'histoire de l'humanité. De nombreuses populations animales et végétales sont en déclin, que ce soit en termes de nombre d'individus, d'étendue géographique, ou les deux.

La disparition d'espèces fait partie du cours naturel de l'histoire de la Terre. Cependant, l'activité humaine a accéléré le rythme d'extinction, qui est au moins 100 fois supérieur au rythme naturel d'extinction, un rythme qui ne cesse d'augmenter, certains biologistes renommés comme E.O. Wilson parlent de 1000 fois !

L'extinction actuelle, provoquée par les activités humaines, est comparable à une crise biologique majeure puisque d'ici à 2050, on considère que 25 à 50 % des espèces auront disparu. Or, plusieurs millions d'années sont nécessaires pour recouvrir une diversité biologique suite à une extinction massive.

Ainsi, les sociétés humaines, qui ont amorcé cette extinction de masse scellent définitivement le sort de l'humanité : nous serons à la fois la cause et les victimes de cette sixième extinction de masse...

La disparition des abeilles

Les abeilles, piliers de la pollinisation et donc de la présence des fleurs, fruits et légumes disparaissent massivement dans de nombreuses régions du monde, laissant perplexes les scientifiques qui ne manquent toutefois pas d'arguments puisés notamment dans la pression insoutenable des activités humaines sur l'environnement.

Le dépérissement des abeilles est observé depuis les années 90, mais le premier signal d'alarme remonte à l'automne 2006 : les abeilles commençaient alors à disparaître de manière inquiétante aux Etats-Unis avec plus de la moitié des états touchés et des pertes de population comprises entre 30 % et 90 %, on y parle de "syndrome d'effondrement des colonies" ("colony collapse disorder" ou CCD). Ce phénomène très inquiétant, qui a débuté progressivement deux ans plus tôt, ne cesse de s'intensifier : les abeilles quittent leurs ruches, vraisemblablement pour aller mourir un peu plus loin, laissant derrière elles la reine et quelques jeunes.

Le même phénomène a été observé en Europe (Grande-Bretagne, France, Belgique, Italie, Allemagne, Suisse, Espagne, Grèce, Pologne, Pays-Bas) depuis le début des années 2000, de nombreux pays sont touchés avec là aussi, certaines colonies qui ont perdu jusqu'à 90% de leurs population.

Si les causes de cette disparition semblent multiples, lorsque les sentinelles de l'environnement viennent à mourir massivement, cela ne laisse rien présager de bon pour les autres espèces, y compris l'Homme...

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 17:08

Phénomènes humains

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Manife10

Surpopulation et surconsommation

Selon l'ONU, le nombre d'humains devrait dépasser 6,9 milliards cette année alors que nous n'étions qu'1,6 milliard en 1900... Si ce nombre semble montrer la bonne vitalité de l'espèce humaine, il devrait également s'accompagner d'une réflexion sur la capacité de notre planète à subvenir aux besoins toujours croissants de cette hausse de population...

L'agriculture intensive devrait pouvoir répondre aux besoins alimentaires d'une population toujours plus nombreuse, avec toutefois de graves conséquences sur notre environnement que nous connaissons : eutrophisation, pesticides, déchets, perte de biodiversité, pollution de l'eau, épuisement des sols et de l'eau, gâchis, élevages industriels écoeurants...

Si Platon et Malthus s'inquiétaient de la disponibilité alimentaire, nos sociétés modernes ont largement dépassé la base de la pyramide de Maslow, à savoir les besoins physiologiques ! La question se pose davantage en terme de capacité de notre planète à répondre aux besoins de 2,5 milliards de consommateurs, chiffre qui ne cesse d'augmenter avec le développement ! Sans oublier la demande en énergie ! Des indicateurs comme l'empreinte écologique nous montrent que nous vivons déjà à crédit, alors faut-il toujours se réjouir de cette augmentation de population ? Fenner, un scientifique reconnu demeure bien pessimiste : "Nous allons subir le même sort que les personnes sur l'île de Pâques", c'est à dire que nous allons épuiser toutes les ressources disponibles puis disparaître, aussi bêtement, voire davantage, qu'une espèce animale invasive...

Il ajoute "Homo sapiens devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il. "Un grand nombre d'autres animaux également. C'est une situation irréversible. Je pense qu'il est trop tard. J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses. Les efforts de réduction ralentissent un peu les choses, mais il y a déjà trop de monde [sur Terre]".

L'explosion démographique et ses corollaires : la boulimie énergétique, productiviste et consumériste mènent sans aucun doute l'humanité à sa perte. Ce constat, tabou, est de plus en plus partagé par certains scientifiques et de plus en plus évoqué.

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 17:10

Phénomènes humains

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Champi11

Guerre nucléaire : du choc à l'hiver nucléaire

Redoutée lors de la guerre froide, la guerre nucléaire totale s'est révèlée être une menace si pesante sur le devenir même de l'humanité que les grandes puissances nucléaires se sont abstenues d'employer massivement l'arme nucléaire. Et pourtant, avec la démocratisation de cette technologie, des pays de plus en plus nombreux s'en emparent, avec le risque que l'un d'eux cède à un fanatique prêt à tout pour imposer sa vision du monde...

Actuellement, le risque provient de l'Iran, qui sous couvert de produire de l'électricité à partir de l'énergie nucléaire, développe sans aucun doute des bombes atomiques. Celles-ci pourraient être utilisées contre ces ennemis : Israël et l'occident...
De plus, l'utilisation d'armes nucléaires dans des conflits armés reste particulièrement alarmant dans la péninsule coréenne mais aussi en Asie du Sud-est.

La menace nucléaire dans le monde est notamment illustrée par l'horloge de l'Apocalypse ou de la fin du monde (Doomsday Clock). Créée en 1947, peu de temps après les bombardements atomiques américains sur le Japon, et est régulièrement mise à jour depuis, par les membres du Bulletin des scientifiques atomistes, (BAS) basé à l'Université de Chicago. La menace d'une guerre nucléaire planétaire a très largement contribué à diminuer le nombre de minutes qu'il restait à l'humanité avant de sombrer. En 2012 elle indiquait 23 h 55, soit seulement 5 minutes avant la fin du monde.

Les conséquences d'une guerre nucléaire totale

L'hiver nucléaire est la conséquence planétaire la plus souvent avancée pour mettre en garde contre les conséquences planétaires d'une guerre atomique massive. Selon cette vision, la Terre serait alors enveloppée d'un écran de poussières radioactives empêchant l'énergie solaire de parvenir jusqu'à nous pendant une durée assez longue, ce qui ferait disparaître l'espèce humaine de notre planète.
En effet, sans l'énergie du soleil, les températures baisseraient et la photosynthèse serait compromise : les rendements agricoles s'effondreraient tandis que l'approvisionnement énergétique serait sollicité outre mesure pour chauffer les logements.

Bien qu'il soit certain qu'une guerre nucléaire serait sans aucun doute dévastatrice, le degré des dommages imposés à la Terre en général reste sujet à controverse. En effet, l'hiver nucléaire reste une hypothèse, une thèse développée par des pacifistes pour empêcher à tout prix l'escalade... Une désinformation utile ?

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110Jeu 2 Fév - 17:12

Phénomènes humains

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Chaleu10

Le réchauffement climatique

La communauté scientifique est quasi unanime : les activités humaines accroissent l'effet de serre à un niveau dangereux pour l'équilibre de nos sociétés. Le réchauffement climatique en cours représente "une perturbation anthropique dangereuse du système climatique".

Ce qui change par rapport aux variations climatiques naturelles que l'Homme a pu connaître, c'est que la vitesse moyenne du réchauffement sera supérieure à tout ce qui a pu se produire, avec une élévation de température jamais atteinte depuis plus de deux millions d'années (D.Jolly, in Science & Vie, 2003). Ce dérèglement climatique étalé sur une centaine d'année sera comparable aux variations de températures qui nous séparent d'un âge glaciaire (5 à 6°C) et donc d'une ampleur inégalée depuis au moins 10 000 ans (H. Le Treut, CNRS, 2004). Rapelons que le dernier âge glaciaire date d'environ 18 000 ans et qu'il a fallu plusieurs milliers d'années pour que la température baisse de 5 à 6°C, il est en effet, ici question d'une centaine d'année...

Les conséquences

Les changements climatiques induits par cette augmentation de la concentration des gaz à effet de serre auront des conséquences multiples et difficiles à cerner. Cependant, ils devraient causer des modifications, aux échelles régionale et planétaire, de la température, des précipitations et d'autres variables du climat, ce qui pourrait se traduire par des changements mondiaux dans l'humidité du sol, par une élévation du niveau moyen de la mer et par la perspective d'épisodes plus graves de fortes chaleurs, d'inondations, de sécheresses...

Enfin, si le problème du changement climatique n'est pas contrôlé, il est susceptible d'aggraver d'anciennes tensions et d'en déclencher de nouvelles dans certaines parties du monde qui pourraient sombrer dans la violence, le conflit et la guerre...

Source
AnonymousInvité Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Mythes/Réalités: Avenir de la Terre 2110

Contenu sponsorisé Mythes/Réalités: Avenir de la Terre Vide
Revenir en haut Aller en bas

Mythes/Réalités: Avenir de la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Exposition "La Mer Avenir de la Terre"» Mythes et réalités ?» Wok pommes de terre courgettes» L'avenir des "méchants" dans Bleach ...» Michel Honaker - Terre Noire
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Galion :: Terres en vue :: 
Notre Planète
-
Sauter vers: