RemonterDescendre



 
Le Galion
http://www.wikio.fr
Forum Optimisé pour
Firefox

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Proverbe du jour

« Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. »

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
La devise

Pirate un jour,pirate toujours.
Sujets les plus vus
Scoops , Potins , et autres News..
Les Anges de la TV Réalité 4 "CLUB HAWAI"
Qui.... veut quoi???
News,potins..
Le choc des héros
Le choc des héros
Le choc des héros
Dilemme
Topics Candidats
Le jeu des smiley's et émoticônes!
The Galion


PageRank Actuel

Partagez|

Lieux hantés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:08

L’affaire d'Amityville est un ensemble d'événements survenus entre 1974 et 1976 et ayant pour théâtre une demeure située au 112 Ocean Avenue, dans la petite ville côtière d'Amityville, sur Long Island, à l'est de New York, États-Unis. Dans la nuit du jeudi 14 novembre 1974, Ronald Junior, fils aîné de la famille DeFeo, y assassina au fusil ses parents et ses frères et sœurs pendant leur sommeil.

Suite au rachat de la maison en 1975 par une autre famille, les Lutz, le lieu et son histoire tragique furent l'objet de nombreuses spéculations et assertions d'ordre paranormal (quant à des phénomènes de hantise, de possession démoniaque). Cette partie de l'affaire, postérieure aux faits, inspira une série de livres et de films d'horreur américains. Le premier de ceux-ci, le livre Amityville : La Maison du diable de Jay Anson, fut très tôt critiqué quant à ses motivations, son prétendu sérieux et son style sensationnaliste.

Après de nombreuses années de controverse, il fut démontré que les évènements postérieurs à la mort des DeFeo furent très largement exagérés à des fins promotionnelles médiatiques. Il est aujourd'hui admis que l'affaire d'Amityville, outre le sextuple meurtre de la famille DeFeo, fut une manipulation médiatique dont Jay Anson et la famille Lutz ont été les principaux acteurs.

La maison

Lieux hantés 220px-11

La maison est située dans les quartiers aisés d'Amityville, au 112 Ocean Avenue. Elle fut édifiée en 1928 sur trois étages dans un pur style colonial. Après les événements, et probablement après la diffusion du film, les deux lucarnes du dernier étage sont souvent perçues comme les yeux du Diable.

De nombreux mythes particulièrement fantaisistes ont été conçus postérieurement pour justifier les « événements » décrits par la famille Lutz et Jay Anson. Parmi ces récits, dont l'invraisemblance a été démontrée, on peut citer l'histoire d'un certain John Ketchum qui, chassé de Salem vers la fin de l'an 1600 pour sorcellerie, aurait vécu à l'endroit même où a été érigée la maison. D'autres récits préfèrent voir Amityville comme le site d'un ancien cimetière indien. Ces récits sont très empreints de la mythologie fantastique américaine, et n'ont aucun fondement historique ou géographique.

Les faits-divers originaux

Les DeFeo (1965-1974)

En 1965, la famille DeFeo achète et s’installe dans la maison. Le père, Ronald DeFeo Sr., est directeur général de La Brigante-Karl Buick Concession à Brooklyn. Il est marié à Louise Brigante et ils ont cinq enfants : Ronald Jr., 23 ans, Dawn, 18 ans, Allison, 13 ans, Mark, 12 ans et John 7 ans.

Les meurtres

Le mercredi 13 novembre 1974, à 3 h 14 du matin, Ronald DeFeo Jr. prend son fusil calibre 35 et assassine son père, sa mère, ses deux frères et ses deux sœurs pendant qu'ils dormaient dans leurs lits respectifs.

Le constat de la police

Le 13 novembre 1974, à 18 h 35, la police reçoit un appel téléphonique d'un certain Joey Yeswit. Ce dernier les appelle pour leur signaler qu’un jeune homme était passé dans un bar pour leur signaler que toute sa famille avait été tuée, qu’il s’était rendu sur les lieux avec le jeune homme et plusieurs autres personnes et qu’ils y avaient en effet découvert les cadavres de toute la famille. Dix minutes plus tard, la police arrive sur les lieux et y constate le meurtre de toute la famille DeFeo.

Ronald DeFeo Jr. affirmera avoir passé la nuit chez ses parents, mais ne pouvant s’endormir, être parti vers 4 heures du matin pour travailler. Il aurait passé la journée à travailler, et, ayant essayé plusieurs fois de contacter ses parents par téléphone, décida d’aller les voir en fin de journée et y découvrit le massacre. Au fur et à mesure des interrogatoires, les doutes des policiers et les contradictions du fils aîné amènent les inspecteurs à le considérer comme suspect. Finalement après plusieurs heures d’interrogatoire, Ronald DeFeo Jr. avoue le crime.

Le procès

L'audition préliminaire a lieu le 22 septembre 1975, on plaide la folie pour Ronald DeFeo Jr. Ce dernier prétend que c'est le diable, des voix lui auraient dit : « capture-les, tue-les », mais Ronald DeFeo Jr. est condamné à six peines consécutives d'emprisonnement de vingt-cinq ans à la prison spéciale de Danemorra. L’affaire est classée par les scientifiques qui refusent d’y voir autre chose qu’une folie meurtrière.

Quand il se retrouve derrière les barreaux, la maison familiale est mise en vente. Mais étant « tachée de sang », elle restera inoccupée pendant plusieurs mois malgré son prix attractif de 80 000 dollars.

Événements fondateurs du mythe

« La maison du Diable »

À l'arrivée de la famille, la pièce des « croque-morts » était restée intacte et rien n'avait été enlevé de la salle. Selon les témoignages des Lutz, nombre de phénomènes inexpliqués suivent ensuite. La famille constate d’énormes variations de température, la présence de l’odeur écœurante d’un vieux parfum, la formation de taches noires sur les sanitaires et l’apparition de nuées de mouches malgré la saison hivernale. Les Lutz arrivent rapidement à la conclusion que la maison de leurs rêves était en fait un endroit cauchemardesque. Ils partiront au bout de 28 jours, en laissant une majorité de leurs biens sur place.

Histoire postérieure de la maison

Depuis lors, la maison est passée entre de nombreuses mains et aucun des propriétaires qui l'ont achetée après les Lutz n'a jamais signalé une quelconque manifestation anormale. Un grand nombre des phénomènes décrits ont trouvé une explication banale[Laquelle ?]. De nombreuses contradictions et déformations dans les propres propos de la famille Lutz jettent par ailleurs un voile de discrédit sur leur récit.

La ville d'Amityville ne fait aucune publicité sur ce que la population continue de considérer comme un vieux fait divers monté en épingle par une presse avide de sensations.

À la fin du mois de mai 2010, la célébre maison est mise en vente au pris de 1 150 000 dollars (929 315 €)

Rumeurs et « légendes urbaines »

Relatives aux films

Anecdote macabre qui participe à la promotion du film, le réalisateur, qui désirait faire apparaître le Diable, aurait engagé une personne pour qu'elle en fasse la voix. Cette personne serait morte pendant le tournage, comme la seconde qu'il aurait engagée pour la remplacer, ce qui l'aurait décidé à faire la voix par ordinateur.

Le tournage du remake de 2005 est aussi, selon la production, le théâtre d'évènements étranges : des lumières s'éteignaient et se rallumaient à plusieurs reprises au milieu de la nuit, sans raison apparente, des objets disparaissaient ou tombaient sans raison. La promotion du film ne manque pas de jouer sur ces prétendues anecdotes, de même sur le fait que la véritable Kathleen Lutz meurt à 59 ans lors de la deuxième semaine de tournage du film.

Relatives à la maison

* Mme Riley, propriétaire avant les DeFeo, aurait dit durant sa dernière nuit passée dans la maison : « Si elle ne m’a pas eue ce soir, elle ne m’aura jamais ».
* Toute une équipe de télévision aurait eu des problèmes techniques et de maladie.
* En 1997, un homme demeurant dans la maison aurait tenté de tuer sa femme. Il se souvenait juste d’avoir vu un « spectre horrible ».
* Une famille a fait construire une réplique exacte de la maison et y vivrait des phénomènes paranormaux.
* Ronald DeFeo Senior aurait fait exorciser son fils adorateur de Satan juste avant les meurtres.
* Une mère infanticide d’Amityville a accusé des démons de ses actes.
* En touchant la poignée de porte du 112 Ocean Avenue, une personne serait tombée dans le coma pendant deux mois, combattant la maison dans cet état de suspension.
* Tous les habitants après les Lutz auraient été satanistes, donc immunisés contre les esprits malfaisants.
* Toute personne désirant acquérir la maison se verrait obligée de signer un papier selon lequel ils ne parleraient jamais d’aucun phénomène paranormal (expliquant pourquoi aucun phénomène n’a été rapporté depuis le départ des Lutz).
* Durant une soirée chez les Cromarty (habitant la maison entre 1979 et 1987), l’un des invités aurait demandé ce qu’ils pensaient du livre de Jay Anson. Une fenêtre au premier étage se serait fermée toute seule, la maison manifestant ainsi son mécontentement.

Source >>>Ici
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:16

L'Écosse, terre des maisons hantées

Edimbourg, Capitale du pays depuis le 15ème siècle, connaît de nombreux lieux hantés.
Il faut dire que beaucoup de gens ont connu au fil des siècles, des fins tragiques et horribles et leur malheur passé, constitue aujourd'hui un nouveau type d'attraction pour le visiteur moderne, car ils sont devenus des fantômes.

Lieux hantés Ecosse10

Rendue célèbre entre autre pour l'histoire de ses fantômes et de ses sorcières, Edimbourg, organise même de nos jours des visites pour ceux qui veulent tout apprendre Sur les endroits les plus hantés de cette ville, et notamment de la vieille ville. Les touristes voulant entendre tout sur les événements surnaturels cheminent le long de la vieille ville et écoutent des histoires expertement exécutées par un guide costumé.

Une des maisons hantées les plus connues d'Ecosse : Glamis Castle

Lieux hantés Photo_10

Beaucoup de gens déclarent avoir vu soit une femme en prière, soit une femme hurlante, soit une femme muette et triste, ou encore une dame blanche, une dame grise et un garçon noir. Les fantômes viennent de toutes les classes, car d'après leurs habits on peut savoir s'ils viennent des échelons supérieurs ou inférieurs de la société d'alors.

Il n'est pas étonnant que nombre de fantômes flottent dans cette bâtisse, car résidence royale depuis 1372, elle a vu plus que sa part de meurtres et crimes en tous genres.

Ainsi, Malcolm II semble avoir été assassiné dans ou autour du château dans 1034.
Une fille de domestique s'est fait arracher la langue par son maître et l'histoire la plus tragique est celle de la dame grise.

La dame grise serait Janet Douglas. Cette dernière avait épousé Au 16ème siècle le Sixième seigneur de Glamis. A sa mort elle se retrouve sans protection et à la merci de la colère de James V qui avait une haine profonde et malsaine pour tout le clan de Douglas. James, décidé à faire main basse sur le château et à se venger de son ennemi au combien détesté, accuse Janet de sorcellerie. Elle se retrouve emprisonnée avec son fils au fond d'un cachot humide. Bien que Janet soit connue pour sa beauté et sa gentillesse, personne n'osa prendre sa défense. Elle fut torturée avec sa maisonnée devant son fils. Sous les sévices, ils finirent par avouer, et Lady Janet convaincue de sorcellerie fut brûlée vive.

A la mort de James V, le fils de lady Janet a été libéré et le Parlement lui a rendu Glamis. Il est dit que depuis lors l'esprit de sa mère erre dans le château, priant dans la chapelle ou se promenant dans le château. Ses déplacements sont accompagnés de bruits, ressemblant à des coups. Ces coups ont le même son que ceux qui retentissaient pendant la construction du bûcher sur lequel elle est morte.

La mort du second Lord de Glamis, fut quant à elle très mystérieuse. Ce joueur de carte invétéré, faisait une partie un samedi soir avec le Comte de Crawford. Il s'était mis très en colère quand son domestique, était entré dans la pièce afin de l'avertir que dimanche jour du Seigneur était proche, et qu'il valait mieux arrêter de jouer. On dit que seigneur Glamis aurait crié : "je jouerai jusqu'au jour du Jugement dernier," et qu'il aurait jeté le domestique hors de la pièce.

Cinq minutes avant minuit, n'écoutant que son courage, le domestique aurait frappé de nouveau à la porte et aurait supplié le comte de cesser de jouer. "Je jouerai avec le diable lui-même," aurait répondu le seigneur Glamis. Les carillons ont sonné minuit, on était dimanche. On frappa à la porte et un étranger mystérieux paré de noir est entré dans la maison et a rejoint le jeu.

Quand le domestique a ensuite osé regarder, il a vu les Comtes de Glamis et Crawford englouti dans une boule de feu, l'étranger quant à lui, les regardaient avec amusement une expression sardonique sur le visage. Le comte de Glamis avait apparemment joué "avec le diable lui-même". La légende dit que son esprit visite toujours la pièce où il jouait, pour jouer aux cartes et ce jusqu'au jour du Jugement dernier.

Source >>>Ici
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:26

Le manoir de Ballechin fut construit en 1806, sur l’emplacement d’un vieux manoir qui était déjà détenu par la famille Stewart (Stuart) depuis plus de trois siècles. C’est d’ailleurs cette année là, dans cette nouvelle maison, qu’est né Robert Stewart, celui qui allait entrer dans la légende. Il parti pour les Indes en 1825, avec la Compagnie des Indes orientales et en revint 25 ans plus tard, en 1850, avec un grade de Major.

À son retour, il retourna à Ballechin, dont il avait hérité 16 ans auparavant. Comme la maison avait été louée à des locataires, il habita quelque temps dans un petit cabanon en attendant que leur bail expire.

La population locale le considérait comme excentrique, car bien que profondément religieux, il avait développé plusieurs croyances pendant les vingt-cinq années qu’il avait vécu en Inde. Il avait aussi un grand amour pour les chiens, il en possédait quatorze. Vers la fin de sa vie, il avait presque complètement raillé la compagnie des hommes, préférant ses animaux. Sa seule amie était sa femme de chambre, Sarah, qui décéda mystérieusement dans la chambre du maître, en 1873, à l’âge de 27 ans. Cette chambre allait d’ailleurs devenir la pièce la plus hantée de la maison.

Le Major Stewart croyait fermement en la transmigration des âmes et avait déjà déclaré vouloir revenir, après sa mort, dans la peau de son chien favori, un épagneul noir. Il mourut dans son manoir, en 1874 (1876 selon certaines sources), et fut enterré aux cotés de Sarah.

Nul ne sait vraiment si le major réussit à transmigrer son âme dans le corps de son épagneul, mais si ce fut le cas, il dû avoir une surprise car, lorsque son neveu, qui hérita du manoir de Ballechin, arriva dans sa nouvelle demeure, il fit abattre tous les chiens, en commençant par l’épagneul noir.

C’est peu de temps après que le premier phénomène paranormal se produisit. La femme de John Stewart, le neveu du major, était dans le bureau de son mari alors qu’elle sentit une très forte odeur de chien, la même qui régnait autrefois en ces lieux. Soudainement, elle fut heurtée par un animal invisible. Les évènements ne tardèrent pas à se multiplier; des bruits étranges, des coups, des grattements, des détonations, des voix se disputant, alors qu’il n’y avait personne.

Vers la fin de 1878-79, la situation était devenue tellement inquiétante que la gouvernante quitta le manoir. Un prêtre jésuite, le Père Hayden, avait souvent été hébergé à Ballechin et y entendu des sons et des cris à de nombreuses reprises. À une occasion, il a entendu le bruit de ce qui semblait être un chien frottant et grattant à sa porte, mais lorsqu’il ouvra la porte, il n’y avait rien. Plus tard, lorsqu’il rencontra l’ancienne gouvernante de la famille Stewart, complètement par hasard, lorsqu’elle lui révéla qu’il avait dormi dans les deux pièces les plus hantées du manoir.

Au cour du mois de Janvier 1895, John Stewart était en train de discuter avec un associé, dans l’ancien bureau du major, lorsque qu’ils furent interrompus par trois fortes voix, provenant de l’intérieur même de la pièce. Cela pouvait être un présage, car peu de temps après, John Stewart est mort dans les rues de Londres après avoir été renversé par un fiacre. En 1896, la maison fût louée à une famille pour une période d’un an. Le nouveau propriétaire de la maison était un capitaine de l’armée qui n’avait aucun intérêt pour la succession.

Cette famille devait quitter la maison après onze semaines, laissant derrière eux neuf mois payés d’avance, après avoir entendu de nombreux coups dans les murs et des querelles qui semblaient venir d’outre tombe. Certains d’entre eux prétendirent avoir vu un fantôme vêtu d’un habit de soie ainsi avoir été reniflés et poussés par des animaux invisibles. La literie avait quelques fois été enlevée des lits et des présences se faisait sentir dans leurs chambres.

Une des filles de la famille était terrifiée, une nuit, alors qu’elle entendait des bruits de pas boitant, allant et venant, tournant en rond alentour de son lit. Elle dormait dans cette chambre, où mourut la femme de chambre en 1873. Il est aussi intéressant de noter que le major Stewart est rentré des Indes avec une blessure permanente à une de ses jambes.

Lieux hantés Bute-g10

Le marquis de Bute et Mlle Goodrich-Speer

Lorsque le marquis de Bute entendit parler de Ballechin, il eut envi d’aller voir ce qui s’y passait. Adepte de spiritisme, il était membre de la Psychical Research Society. Il se rendit au manoir avec le colonel Le Mesurier-Taylor et Mlle Goodrich-Speer, pour mener une enquête plus approfondit. Le marquis invita donc trente-cinq personnes, au début du mois de février 1897, officiellement pour un long séjour. Presque aucun des invités n’était au courant de la réputation de Ballechin, mais ils n’allaient pas tarder à comprendre comment elle lui était venue.

Le séjour débuta par des cognements étranges, à intervalle régulier, suivit de plusieurs sons insolites, des grattements, des coups dans les murs et dans les portes ainsi que des échos de dispute ou de services religieux. Nombreux sont ceux qui entendirent des bruits de pas dans des pièces vides. Au début, les nombreux invités croyaient que ces bruits étaient produits par des chouettes, les domestiques et les gouttières. Lorsqu’il devint évident que tous ces bruits n’auraient pu être produit, même par une armée de domestiques, de façon naturelle, les invités commencèrent à s’accuser mutuellement. Finalement, les hommes passèrent la nuit debout, armés de tisonniers et de pistolets.

Pendant la nuit, un épagneul noir qui sorti de nulle part et qui disparut tout aussi mystérieusement fût aperçu par presque tout le monde. Durant les jours et les nuits suivantes, plusieurs invités se plaignirent de se faire frapper par des queues de chiens, de s’être fait reniflés ou poussés par des créatures invisibles. Une femme qui dormait avec son animal dit avoir été réveillée par des gémissements de se dernier. Suivant le regard de son chien, elle vit deux pattes appuyées sur la table de nuit, qui ne semblait pas avoir de corps. Une religieuse fût aperçue à plusieurs reprises et un homme vit flotter une main, tenant un crucifix, au dessus de son lit.

À la fin du séjour, tous les invités, sauf un, affirmait que le manoir était hanté. Au cour d’une des enquêtes menées, deux religieuses furent aperçues près d’un ruisseau, l’une pleurant et l’autre la réconfortant. Après une séance de spiritisme durant laquelle une planche spirite Ouija était utilisée, une personne du nom de "Ishbel" commanda aux enquêteurs de retourner au ruisseau, où ils avaient observé les religieuses. Une fois sur place, ils virent clairement une religieuse, marchant lentement et qui disparut sous un arbre. La même religieuse fût aperçue à de nombreuses reprises avant la fin de l’enquête.

Source >>>Ici
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:35

Maison hantée sur la 37 ème USA

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]youhouuuuu le spooky corner et dites moi ! c'est que c'est bientot Halloween, la seule fête où je suis vraiment MOI mouhahahahhaha,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:46

Le Triangle des Bermudes

Le Triangle des Bermudes, ou le cercle vicieux

De tous les mystères qui planent sur les océans du monde, il n'en est peut-être pas de plus connu et de plus incompris que celui qui hante une région de l'Atlantique Ouest, que sa forme et son emplacement ont fait surnommer le Triangle des Bermudes. Selon la légende, des centaines de navires et des milliers d'hommes y auraient disparu, engloutis dans cette tombe marine qui se trouverait entre la Floride, les Bermudes et Puerto Rico. Le nombre des disparus dépasserait de très loin, dit-on, les lois de la probabilité. Pourtant, rien ne semble expliquer pourquoi le Triangle des Bermudes est un piège mortel ( à supposer qu'il le soit effectivement ) et moins encore pourquoi ses victimes disparaissent en laissant si peu de traces.

On a proposé les théories les plus diverses pour expliquer le mauvais sort qui pèserait sur le Triangle. Certains ont avancé qu'il pourrait s'agir d'une zone de déviation gravitationnelle et magnétique si extrême que les radios y tombent en panne et que les boussoles et compas "y perdent le Nord". D'autres accusent les machines du continent perdu de l'Atlantide, qui fonctionneraient encore et créeraient ainsi des parasites. D'autres encore ont émis l'hypothèse que le Triangle serait un terrain de chasse sillonné par de sanguinaires visiteurs de l'espace...

Qu'en est-il au juste de ce Triangle des Bermudes?

D'abord, une précision étonnante: la légende du Triangle des Bermudes n'a rien de bien ancien. Elle est même plutôt récente, puisqu'elle semble remonter à un article de Vincent H. Gaddis, paru en 1964 dans la revue Argosys. D'autres articles, d'autres auteurs lui emboîtèrent vite le pas, se contentant d'ailleurs pour la plupart de reprendre les même éléments. Personne peut-être ne se laissa autant séduire par cette idée qu'Ivan T. Sanderson, auteur prolifique d'ouvrages sur l'occultisme. Non seulement Sanderson acceptait-il les thèses de Gaddis, mais il allait jusqu'à présenter le Triangle des Bermudes comme l'une de ces régions mystérieusement mortelles dont notre globe serait émaillé à intervalles plus ou moins réguliers.

En 1973, l'idée d'un Triangle des Bermudes s'était si bien implantée dans l'imagination populaire que l'Encyclopaedia Britannica décida de lui consacrer un article. La même année sortit le premier succès de librairie consacré à la question: l'édition de poche de Limbo of the Lost, de John Wallace Spencer. L'année suivante parut un livre qui pulvérisa tous les records dans ce domaine: Le Triangle des Bermudes, de Charles Berlitz. Mais la réponse ne se fit pas attendre: en 1975, Lawrence D. Kusche publiait une critique que percutante: The Bermuda Triangle Mystery. Comme le fait observer Kusche, la première question à poser est aussi la plus fondamentale: y a-t-il seulement un mystère? Kusche analyse méticuleusement tous les rapports de disparition de navires et d'avions dans le Triangle depuis environ 1800. Il constate alors qu'un grand nombre de ces disparutions prétendument inexplicables ne se sont jamais produites ou sont, au contraire, parfaitement explicables. Pour le reste, leur nombre et leur fréquence ce dépassaient pas (ou dans certains cas n'atteignaient même pas) les statistiques correspondantes d'autres régions océaniques semblables

Voici un exemple bien typique de ses recherches. Il s'agit de l'analyse qu'il fit de l'un des cas les plus célèbres concernant le Triangle, celui de la patrouille perdue. A en croire la chronique, cinq bombardiers Grumman Avenger, basés à Fort Lauderdale, ayant tous à bord des pilotes et des équipages expérimentés, auraient disparu dans le Triangle au cours d'une mission parfaitement ordinaire, le 5 décembre 1945. Le chef de la patrouille aurait d'abord appelé la tour de contrôle de Fort Lauderdale pour lui signaler que la patrouille était perdue: " Nous ne savons pas où est l'ouest. Tout semble être de travers... bizarre... nous ne sommes plus sûrs d'aucune direction. Même l'océan n'a pas l'air normal." À 4 h 25 de l'après-midi, une autre voix appela la tour: " Nous devons être à environ 360 kilomètres au nord-est de la base. On dirait que nous sommes..." Puis ce fut le silence. Un hydravion Martin Mariner partit immédiatement à leur recherche, avec un équipage de 13 hommes. Après quelques messages normaux, les communications avec Mariner furent coupées elles aussi. On ne retrouva jamais aucune trace des Avenger ni du Mariner. La disparition des Avenger et du Mariner ne fait aucun doute. Mais Kusche s'aperçut, en lisant attentivement le rapport de 400 pages de la marine américaine, que presque tous les autres détails de la chronique étaient faux. Les pilotes Avenger n'était pas expérimentés: ils étaient tous élèves-pilotes, sauf le lieutenant Chales Taylor, commandant de la mission, qui était un nouveau venu dans la région. Aucun des messages radio mentionnés ci-dessus ne semblait avoir été transmis. Ce que disaient en fait les messages de Taylor, c'était que son compas ne marchait pas et qu'il était complètement perdu. Vers 8 heure du soir, par une nuit noire de tempête, les Avenger, parvenus au bout de leur réserve de carburant, s'écrasèrent dans l'océan.

L'hydravion Mariner de décolla qu'à la nuit tombée, à 7 h 27 du soir. Une vingtaine de minutes plus tard, des temoins à bord du Gaines Mills observèrent une explosion en vol. Malheureusement, les Mariner avaient déjà été victimes de ce genre d'accident. Certains les avaient même surnommé "réservoirs d'essence volants". Certes, l'incident est étrange, mais si Kusche l'a bien analysé, on ne peut pas le qualifier d'inexplicable. Lors d'une mission américano-russe, des savants soviétiques ont découvert des tourbillons dans le Triangle des Bermudes, mais aucune force mystérieuse.

Les hypothèses

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer l'extraordinaire mystère des navires et avions disparus.

Les étranges et les sceptiques :

Les extraterrestres, des cristaux venus de l'Atlantide, des appareils anti-gravité, et des tourbillons issus de la quatrième dimension sont parmi les explications favorites fournies par les auteurs fantastiques.
Ce lieu pourrait être également le centre d'une distorsion spatio-temporelle entraînant navires et avions dans des époques différentes de la nôtre ou dans d'autres dimensions.
Les enquêteurs plus sceptiques avancent comme explications la météo (tempêtes, ouragans, tsunamis, courants, ...), la malchance, les pirates, les cargaisons explosives, les navigateurs incompétents et d'autres causes naturelles ou humaines... Certains sceptiques soutiennent que les faits sont insuffisants pour appuyer la légende et qu'il n'y a aucun mystère à résoudre, ni rien à expliquer.

Les autres :

On parle d’anomalies magnétiques qui affolent les boussoles, arrêtent les horloges et font disparaître des objets. Mais aussi de flatulences océaniques (du méthane venu des fonds marins), en ces endroits, se trouve un orifice de sortie d’un sous-produit de la compression terrestre, c’est-à-dire un sous-produit de la gravité, en provenance du centre de la Terre. C’est un évent, duquel par périodes il s’échappe à flot des particules subatomiques inconnues de l’homme, et malheur à l’être humain ou au poisson qui se trouve sur leur passage.

Conclusion

Jusqu'à maintenant, les enquêtes n'ont produit aucune évidence scientifique de l'implication de phénomènes inhabituels dans les disparitions.Donc rien n'a pu être démontré ou prouvé. Le mystère du triangle des Bermudes reste pour l'instant inexpliqué.

Source >>>Ici
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:49

La maison aux visages

Le 23 août 1971, dans le petit village espagnol de Belmez, la famille Pereira vit tranquillement dans sa maison du 5 rue Rodriguez Acosta. Ce jour-là, madame Pereira fait une étrange découverte, un visage humain se forme de façon spontanée sur le sol cimenté de sa cuisine.

Maria Pereira appelle immédiatement son époux ainsi que son fils pour qu'ils puissent eux aussi voir l'apparition. Le fils, Miguel, dit qu'il voit aussi parfaitement un visage d'homme sur le sol de la cuisine, la famille quitte alors immédiatement les lieux prient de peur et en parlent à leurs voisins. Quelques jours plus tard, la famille revient et le fils démoli la plaque de ciment, puis en refait une autre. Une semaine se passe sans nouvel événement. Au bout de cette semaine, le visage réapparaît. La famille va voir le conseil de la ville pour savoir quoi faire. Les autorités locales récupèrent le bloc de ciment. Là commencent des investigations, on sait que la maison a été bâtie sur un ancien cimetière, d'abord romain, puis musulman, et finalement Chrétien. Ils creusèrent le sol pour découvrir plusieurs corps dont deux sans têtes, dont certains d'adolescents datant du 13e siècle. Tous ces corps furent enterrés dans un cimetière catholique. Maintenant croyant que les esprits sont apaisés, ils refermèrent la cuisine, recoururent une dalle de ciment, et la famille revint chez elle.

Hélas de nouveaux visages apparurent peut de temps après, mais cette fois plusieurs, des femmes, des hommes, des enfants... Le fils essaya de les détruire, mais en vain. La population locale croit en une plaisanterie, et la police empêche la famille de rester chez elle pour voir, mais les manifestations continuent...

Début 1972, German de Argumosa and Hans Bender deux paras psychologues se rendent sur les lieux, pour eux, c'est l'événement paranormal le plus important du siècle. Ils arrivèrent sur les lieux et purent, observez des visages, disparaître sur le sol et de nouveaux réapparaissent. Ils ne furent pas les seuls témoins, plusieurs policiers, journalistes et témoins les virent aussi. Ils firent sceller la cuisine, et attendirent 3 mois, pour vérifier si ce n'était pas une plaisanterie, la salle fut divisée en section pour vérifier les variations et l'on prit de nombreuses photos. Les 3 mois passèrent, et en ouvrant on vit que plusieurs visages s'étaient déplacés de nouveau étaient apparu, Des mains et des griffes apparurent aussi. On fit des photos infrarouges, on fit des analyses audio et aux rayons X, on ne vit aucune supercherie. Les deux professeurs amenèrent aussi des appareils d'écoute et entendirent des voix humaines, certains pensent que ces voix viennent de l'extérieur et se répercutent...

Source >>> Ici
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]petit interlude musical...pour l'ambiance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 20:58

un petit tour de la France mystérieuse


Lieux Hantés en France





01. LA CHAPELLE DU
CHATELARD : Entre Jujurieux et Saint-Paul-de-Varax, se trouve le village
du Châtelard. hanté par rle fantôme de Lucie de Bréhéville, meurtrière
de son père à l'époque des guerres entre le Bugey et la Suisse. On la
voit, la nuit descendre du Châtelard jusqu'à la fontaine d'Oiza, toute
proche, laver des vêtements ensanglantés.


04. GREOUX-LES-BAINS : A
15 kilomètres à l'est de Manosque, sur la N 252, vous découvrirez cette
ancienne commanderie templière en voie de restauration. Bruits de pas,
manifestations ectoplasmiques, apparitions de silhouettes sur les murs
dont furent témoins plusieurs jeunes gens campant dans l'édifice en
1971, telles sont les caractéristiques de la grande hantise de Gréoux.
On a également signalé à Gréoux de nombreuses observations de boules
lumineuses « dont l'une semblait protégée par un écran de flammes ».
fantômes ou O.V.N.I. ?


17. SAINT-PALAIS DE
NERIGNAC : Si vous parcourez la région à pied, vous rencontrerez
plusieurs endroits où l'herbe, formant un cercle, est plus haute
qu'ailleurs. C'est que ces endroits sont hantés par les fées oui
s'assoient en rond après leurs danses.


22. HENABIHEN : A
Henabihen, faites-vous indiquer les deux « maisons hantées ». Deux
familles du village, les Lemoine et les Hinault, furent tourmentées, en
1961 et 1962 par un fantôme qui déplaçait les objets et tailladait les
vêtements de gens. Le même esprit, facétieux ou lubrique, soulevait les
Jupes des femmes à Landébia. Un camionneur M. Thual, eut quand à lui une
jambe de pantalon arrachée alors qu’il se trouvait au volant.



22. SAINT-NICOLAS DU
PELEM : Demandez la chapelle du Ruellou. Des manifestations
surnaturelles (vacarmes lumières vives), y ont été constatées



24. MARCILHAC : La Maison
des Anglais est une vieille bâtisse datant de la guerre de cent ans et
dont les occupants successifs ont subi les maléfices tout au long des
siècles. Le dernier en date, un cheminot nommé Jardel, trouva la mort le
jour même de son emménagement (le toit s'étant effondré sur lui !) et sa
fille se fit encorner par un bélier quelques jours plus tard


27. INCARVILLE : Prenez
l'autoroute A13 jusqu'à Louviers à quelques kilomètres duquel se trouve
Incarville. L'église du village est hantée par l'ancien curé de la
paroisse, qui y est enterré. La nuit, on peut entendre .le bruit de sa
respiration dans la cour. Le phénomène date des années 70 et a fait
l'objet de compte rendus dans la presse.


27. ABBAYE DE MORTEMER :.
Située entre Lisors et Lyons, cette chapelle est hanté par le fantôme
d’un moine cistercien, (aperçu à plusieurs reprises) ainsi, aux dires de
certains, que par celui d’une femme autrefois emmurée.



27 CHATEAU-GAILLARD :. Un
peu en dehors du bourg des Andelys, revenez vers minuit, vous aurez peut
être la chance d'entrevoir, cheminant parmi les ruines, le spectre de
Marguerite de Bourgogne, épouse de Louis X Le Hutin qui la fit étrangler
en 1315 pour cause d'infidélité.


29. CHATEAUNEUF DE FAOU :
Si vous voyez, par une nuit noire, les armées fabuleuses du roi Arthur
cheminer sur la crête des Montagnes toutes proches, c'est qu'une guerre
se prépare (on les a vus en 1914 et 1939 !) .


29. DAOULAS : Ce qui
reste de l'ancienne léproserie (qui fut à une certaine époque
commanderie de l'ordre du Temple) est hanté par des Moines Rouges.


29. KASTEL AR GIBEL : Ce
vieil édifice se trouve à proximité de Huelgoat. Pour y parvenir, se
rendre au « camp d’Artus », puis suivre le cours de la rivière d'Argent
jusqu'au « Saut du Gouffre ». Le Kastel était la propriété de la
princesse Ahez (ou Dahut), fille de Grallon, qui régnait sur la
légendaire cité d'Ys. Le cri des amants de Dahut, qu'elle faisait
sacrifier au matin après les avoir accueillis dans son lit pour une
seule nuit, se font encore entendre certains soirs à cet endroit.



30 CAVENES : La chapelle,
au milieu du cimetière est hantée par l'abbé Taulèle, ancien curé de la
paroisse, décédé à la fin du siècle dernier. Plaintes, gémissements,
soupirs


35. COMBOURG : Le château
de Combourg, rendu célèbre par Chateaubriand, est hanté par un fantôme
de chat.


35. PONT DU SECRET :
Rendez vous à Paimpont, puis aux forges de Paimpont, en lisière de
l’ancienne forêt de Brocéliande là ou l'Aff franchit la. Lisière. Cet
endroit s'appelle le Pont du Secret. Il abrita les amours de Lancelot et
de la. reine Guenièvre. Aujourd'hui, une auberge s’élève au bord de la
rivière. Comme plusieurs clients de cet établissement vous pourrez
peut-être assister à un curieux phénomène de hantise : quatre Bretons en
costume national se matérialisent autour d’une table, buvant de
l’hydromel et tenant une conversation animée. Ils sont bientôt rejoints
par un cinquième personnage tenant un cheval par la bride. Parfois
aussi, on entend des cris semblant provenir d'un ancien moulin situé sur
la route des Forge, où une femme aurait autrefois été assassinée. ( Le
spectre de cette femme peut être vu cris aux alentours du solstice
d’été).


35. CHATEAU DE TRECESSON
: Sur la lande de Saint Jean se dresse le château de Trécesson dans
lequel chaque nuit, les fantômes de deux gentilshommes en costume du
18ème siècle rejouent une interminable partie de cartes qui se termine
tragiquement : l'un des deux personnages transperce son adversaire de
son épée. (!! s'agirait du spectre du marquis de Coëtlogon, comte de
Trécesson). Dans le bois de hêtres tout proche, on peut également voir
le fantôme d'une jeune femme « vêtue d'une robe nuptiale souillée de
terre ».


39. RELANS : L'étang de
la basse est hanté par une poule noire et un bouc noir. Une chasse
merveilleuse passe dans les environs


41. CHATEAU DE BLOIS : Si
vous vous aventurez dans les souterrains du Château de Blois, vous
risquez de rencontrer le fantôme de Thibaut de Champagne, Comte de
Blois, Chartres et Tours, qui livre pour l’éternité un duel contre un de
ses vassaux. (Thibaut de Champagne hante également les abords du
pavillon (de Montgrault, à Chambord, ainsi que la forêt avoisinante où
les aboiements des chiens accompagnant sa chasse peuvent se faire
entendre).


41. CHATEAU DE BEAUMONT-SUR-LOIRE
: Situé entre Blois et Amboise, ce château isolé qui domine la Loire a, dès
l'abord un caractère envoûtant. Cela n’est pas surprenant, puisqu'il est hanté
par Foulques III Nera, Comte d'Anjou, mort en 1040 et à qui trois pèlerinages
successifs en Terre Sainte n'ont apparemment pas suffit à purifier l'âme noire !


49. CHÂTEAU DE BRISSAC :
D'Angers, prenez en direction des Ponts-de-Cé, puis après avoir traversé la
Loire, suivez la N 671 jusqu'à Brissac-Quincé. Demandez au guide du château
qu'il vous raconte l'histoire de Charlotte de France, épouse de
Jacques-de-Brézé, seigneur de Brissac, par qui elle fut assassinée le 31 mai
1477 et qui revient par les nuits d'orage, sous la forme d'une Dame Blanche.


54. CHATEAU DE JAULIV : A
quelques kilomètres de Thaucourt-Réqné-ville, vous trouverez facilement les
restes du vieux château-fort hanté, dit-on par le. fantôme de Jeanne des
Armoises que d’aucuns ont reconnu être Jeanne D’Arc échappée au bûcher.
Plusieurs jeunes filles ont vu sa forme blanche circuler, vers minuit entre deux
ailes du château.


62. NESLES : En 1965, un fantôme
jouait de l'harmonium dans l'église (solidement fermée à clé !) aux environs de
minuit Par ailleurs,. une forme blanche a été aperçue par un groupe de fillettes
dans la journée


64. HENDAYE : La plage est
hantée, par les fantômes des sorcières qui jusqu'au XIXe siècle, venaient
célébrer le sabbat autour des menhirs qu'on y trouvait alors. Pour se venger, de
l'enlèvement de ces mégalithes elles tourmentent les vacanciers assez téméraires
pour prendre des bains de minuit. Certains habitants d'Hendaye expliquent
certaines noyades


64. TARDET-SORHOLUS : Le fantôme
du seigneur de Lahonce hante les environs du lieu où s'élevaient autrefois son
château, dit le « château du vampire ».


76. SAHURS : Manoir du 15ème
siècle. La propriétaire actuelle eut maille à partir en 1962, avec le fantôme
d'un jeune homme portant une blessure au CoU.


78. GAMBAIS : Prenez la N12 en
direction de Dreux, puis, sur la nouvelle section à 4 voies, obliquez à gauche.
Vous passerez bientôt devant la maison de campagne dans laquelle le sinistre
Landru accueillait avec tant de chaleur ses fiancées successives. L'exécution du
monstre barbu n'a pas donné le repos aux âmes des jeunes femmes puisqu'elles
hantent encore les lieux. Aucune des personnes qui a succédé à Landru comme
propriétaire ou locataire n'a pu résister très longtemps à l'influence maléfique
de cet endroit maudit.


78. VERSAILLES : Rue de
Montreuil, à Versailles, il existe un immeuble qui porte malheur à ses
propriétaires. Sept d'entre eux en ont déjà subi le maléfice et en ont payé les
conséquences, sur !e plan conjugal et financier.


83. MONFORT SUR ARGENS : A
quelques kilomètres de Brignoles, en suivant la N 554 dans la direction de
Barjols, vous arriverez au village de Montfort-sur-Argens. Le château se trouve
au nord perché sur un promontoire dominant la rivière. C'est une ancienne
commanderie templière, un des hauts-lieux de l’ordre. Monfort est une demeure «
chargée » où ce sont produits de nombreux faits surnaturels : crânes humains se
promenant d'une pièce à l'autre; apparitions spectrales (en particulier d’un
curieux fantôme amnésique et sympathique que les actuels propriétaires ont
surnommé Antoine). Phénomène unique : chaque rois qu'un habitant d'Argens est
sur le point de décéder; on entend venant de la commanderie d'étranges bruits et
gémissements. Ils seraient produits par les esprits demeurés sur place préparant
à accueillir une nouvelle âme dans l'au-delà et à lui faciliter le chemin
jusqu’au ciel.


85. TIFFAUGES : Dominant la route
qui mène à Nantes, se dressent encore les ruines du château de Gilles de Rais
alias Barbe Bleue. Les plaintes de ses innombrables jeunes victimes se font
encore entendre par les nuits sans lune.



86. LUSIGNAN : Toute la région
est hantée par la présence de Mélusine, fée mi-femme mi-serpent, dont est issue
la famille de Lusignan qui régna sur Chypre à la fin du Moyen-age.


89. MANOIR DU CHASTENAY : Sur la
nationale 6, entre Auxerre et Avallon, l'automobiliste descendant vers le sud
traverse la petite ville d’Arcy sur Cure. Un hameau, le Val Sainte-Marie; domine
légèrement le bourg. C'est là que vous trouverez le manoir du Chastenay,
autrefois connu sous le nom de Château du Lys. Situé à l'embranchement de la
route romaine d'Agrippa et de celle qu'empruntaient les pèlerins de Compostelle,
le manoir est également le théâtre d'opérations supra normales. Des bruits
étranges s'y font entendre « sorte de borborygmes géants ». Une dame blanche, le
fantôme probable d'une dame d'Estut-Assay, châtelaine à l'époque de la
révolution), a souvent été aperçue à l'une des fenêtres du manoir. (Des
Spectacles Son et Lumières sont organisés au château, mais le spectre n'y
participe généralement pas !).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 21:02

Le métro hanté de Londres

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Dim 9 Oct - 21:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] delicieusement macabre mouhahah


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Chasseur de Bibiscus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MalvilarMalvilarCommandeur
Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Lun 10 Oct - 9:57

Je n'ai pas tout lu (je vais le faire..) mais je connais certaines de ces histoires..brrrrrrrrrrrrr.....mais j'aime !! merci Sarah Wink
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Lun 10 Oct - 10:52

Sugar-B a écrit:
Je n'ai pas tout lu (je vais le faire..) mais je connais certaines de ces histoires..brrrrrrrrrrrrr.....mais j'aime !! merci Sarah Wink

Moi aussi j'aime Lieux hantés 80621410 Sun
AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Ven 21 Oct - 11:30

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Ven 21 Oct - 11:31

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Ven 21 Oct - 11:33

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110Ven 21 Oct - 11:36

AnonymousInvité Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lieux hantés Lieux hantés 2110

Contenu sponsorisé Lieux hantés Vide
Revenir en haut Aller en bas

Lieux hantés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sauter vers: